Les mille visages de notre histoire – Jennifer Niven

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « C’est plus facile de donner aux gens ce qu’ils veulent. Ce qu’ils attendent. Mais le problème c’est que, très rapidement, on ne sait même plus où est la frontière entre ce qu’on est vraiment et ce qu’on fait semblant d’être pour essayer de plaire à tout le monde. »

couv5635477

Titre : Holding up the universe
Auteur : Jennifer Niven
Genre : Romance
Langue : Anglaise
Pages : 388
Note : 4.25/5

En bref : Les protagonistes et les thèmes de l’obésité et de l’acceptation de soi sont très bien développés. Le secret de Jack et le combat de Libby m’ont ému. J’ai aimé ce couple qui part du mauvais pied et qui se rend compte qu’ils ont plus de choses en commun qu’ils ne le pensent. Une lecture qui fait du bien au moral et qui prône la diversité et la tolérance.

Résumé :

Tout le monde croit connaître Libby Groby, pourtant, personne ne s’est jamais intéressé qu’à son obésité. Elle a longtemps vécu recluse dans sa chambre, cachant son corps et ses angoisses. Cette année, sa vie peut changer : Libby s’est inscrite au lycée.

Tout le monde croit connaître Jack Masselin : étudiant rebelle, sexy… aux réactions imprévisibles. Sous son arrogance, Jack a enfoui un secret douloureux.

Une histoire d’amour rédemptrice. Des ados justes et charismatiques et le courage de s’accepter tel que l’on est.

Avis :

Après la mort de sa mère, Libby est tombée dans un profond chagrin qu’elle compensait en mangeant. Elle ingurgitait constamment de la nourriture au point où elle ne fût plus capable de se lever et que sa vie était en danger. Deux ans plus tard et un retour à une alimentation équilibrée, Libby a perdu du poids. Elle a encore des formes, elle est encore en surpoids mais elle s’aime très bien comme ça ! Aujourd’hui, elle a décidé d’arrêter les cours à domicile et d’affronter à nouveau le monde extérieur et cela commence par aller à la rentré des classes du lycée.

Je n’ai pas relu le résumé avant de commencer ce livre et je ne me souvenais plus du tout de la teneur de l’histoire. J’ai donc été agréablement surprise d’y voir un personnage principal en dehors des standards. Je craignais alors de tomber sur une fille renfermée, timide, mal dans sa peau mais là encore, l’auteur m’a étonné !

J’ai adoré Libby de A à Z. Elle est en surpoids certes, mais elle se trouve jolie, elle est fière de son corps et n’a pas peur de le montrer et de pratiquer sa passion : la danse. Puis surtout, elle a du tempérament. Elle a appris à rendre les coups et les piques qu’on lui envoie et elle maîtrise, pour mon plus grand plaisir, le sarcasme à la perfection. C’était extrêmement plaisant de la voir se défendre et même attaquer seule ses camarades de classe qui se croient tout permis parce qu’elle a un corps différend du leur. J’ai trouvé qu’elle avait beaucoup de charisme et de volonté et au final, ce qu’on retient de Libby à la fin du livre, ce n’est pas tant son physique mais c’est son caractère, sa force et son envie d’obtenir ce que n’importe quelle fille de son âge aimerait avoir. Après, elle a des doutes et des insécurités, comme tout le monde, mais pour Libby, son corps, tant qu’il ne met plus en danger sa santé, n’est pas un frein à ses objectifs. C’est un personnage haut en couleurs, un vent de fraîcheur très agréable !

Quant à Jack Masselin, c’est un garçon qui a un lourd secret et qui, pour le cacher et ne pas faire partie des outcast de l’école, fait en sorte de contenter tout le monde, tout le temps. Il est de ce fait, très populaire et espère bien garder ce statut. Cependant, une blague qu’il ne va pas pouvoir esquiver va l’obliger à être un peu plus honnête avec lui-même et son entourage, au risque de perdre sa ‘célébrité’. Jack m’a beaucoup plu aussi. On pourrait penser qu’il est l’exact opposé de Libby mais quand on creuse, pas tant que ça. Ils se rejoignent beaucoup dans leur façon d’appréhender la vie, au lycée notamment, avec leur crédo « Manger avant d’être mangé » quitte à ce que la personne que tu manges soit toi-même. Son secret a été très bien développé et on ressent toute la difficulté qu’il a à vivre avec, que ce soit avec ses amis ou sa famille. Je pense surtout à une scène, vers la fin, avec son petit frère… Elle m’a mise tellement mal, je voulais le serrer dans mes bras pour le réconforter T____T. Tout comme Libby et le passage dans les toilettes tout au début d’ailleurs…

Ensemble, ils forment un duo équilibré, qui se soutiennent et qui n’ont que faire des apparences. Je les ai trouvé vraiment mignons et j’ai apprécié que tout ne tourne par autour du physique de la jeune fille. Encore une fois, Libby ne se résume pas à ça et l’auteur tout comme Jack s’en sont rendus compte. Cela nous permet d’avoir une histoire originale, impactante et qui met du baume au cœur. Qu’importe notre physique, on a le droit à une histoire d’amour comme les autres !

Pour ce qui est des personnages secondaires, il y a un peu de tout mais celui qui c’est le plus distingué, c’est Dave Kaminski, un des meilleurs amis de Jack, toujours partant pour faire la moindre bêtise avec Seth. Les personnages secondaires ne sont pas beaucoup creusés dans ce roman mais Dave se démarque des autres par la façon dont il finit par interagir avec Libby et Jack. Comme le dit ce dernier d’ailleurs, il se pourrait bien qu’il finisse par faire parti des gens respectables avant de passer à l’âge adulte !
Je n’ai, par contre, pas aimé Bailey… J’ai du mal avec les personnages parfaits, je les trouve agaçants et je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’ils cachent quelque chose. Trop de gentillesse et de positivité, c’est suspect !

Bref, « Les mille visages de notre histoire » est un très beau roman qui se lit tout seul grâce à une plume simple, fluide et possédant une touche de piquant de temps en temps. J’ai adoré les protagonistes tout comme la plupart des personnages secondaires et j’ai trouvé les thèmes de l’obésité et de l’acceptation de soi très bien développés. J’ai été émue par le secret que cache Jack et par le combat que mène Libby pour être acceptée telle qu’elle est. J’ai aimé ce couple qui part du mauvais pied et qui finit par se rendre compte qu’ils ont plus de choses en commun qu’ils ne le pensent et qui se soutiennent dans les bons comme les mauvais moments. Ils étaient vraiment adorables à suivre. Je recommande cette lecture qui fait du bien au moral et qui prône la diversité et la tolérance.

6 réflexions sur “Les mille visages de notre histoire – Jennifer Niven

    • Oui, elle se lit même très bien en VO ! Ça met du baume au cœur de voir quelqu’un qui n’est pas dans les normes de la société, qui se sent bien dans sa peau et qui dit fuck aux autres !

      Je pense continuer prochainement avec un autre livre de cet auteur 😊
      Et de rien, pour une fois que c’est moi qui te fait découvrir un truc xD

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s