A tes côtés #3-5 – Megumi Morino

Note : ★★★★☆ (3.75/5)
Extrait : « Je me demande ce que j’ai fait pour qu’une fille aussi sympa m’évite à ce point… » – « Je cherchais quelqu’un qui me ferait toujours passer en premier, avant la famille et avant les amis… pour ça, j’étais prêt à tout. »

couv2656069Titre : A tes côtés #3-5
Auteur : Megumi Morino
Genre : Shojo
Langue : Française
Tomes : 8 tomes (en cours)
Note : 3.75/5

En bref : Une suite rassurante en ce qui concerne Hananoï qui semble s’éloigner du stalker obsessionnel qu’il était. J’aime son couple avec Hotaru, même s’ils font de très petits pas, ils avancent ensemble, en apprenant chacun l’un de l’autre. J’apprécie aussi le fait que la mangaka laisse plus de place à ses personnages secondaires qui ne manquent pas d’intérêt !

Résumé :

Résumé Tome 3 : Ça y est : Hotaru a pleinement pris conscience des sentiments qu’elle ressent pour Hananoï. Elle décide alors de lui faire sa déclaration. D’ailleurs, pour se rapprocher de lui, la lycéenne a déjà commencé un petit boulot dans une librairie. Mais à sa grande surprise, elle y retrouve un ancien camarade d’école primaire… L’occasion parfaite, pour elle, de surmonter ses peurs !

Avis :

A la fin du tome 2, Hotaru se rend compte de ses sentiments pour Hananoï et est enfin prête à former officiellement un couple avec lui. Débute alors pour eux, une série de « premières » fois.
Les deux premiers tomes m’avaient laissé mitigée, notamment à cause du comportement de Hananoï que je trouvais obsessionnel. Appréciant beaucoup les autres œuvres de la mangaka, j’ai voulu laissé une chance supplémentaire à la série. Bien que je ne sois pas encore pleinement rassurée, il y a quand même du mieux.

Tout d’abord, du côté de Hotaru, je l’apprécie encore plus qu’avant. Bon, je pense toujours qu’essayer de tomber amoureuse du premier qui se déclare pour savoir ce que cette sensation amène, n’est pas franchement l’idée du siècle. Malgré tout, ce faux pas passé, j’aime beaucoup la façon dont elle appréhende sa relation avec Hananoï. Elle est constamment dans la tolérance, la compréhension et la communication. Comme elle sait qu’elle a du mal à partager correctement ses sentiments, elle met un point d’honneur à corriger ses erreurs, à faire un pas vers l’autre ou à se mettre à la place d’autrui pour déterminer ce qui fonctionne ou non, les besoins que son compagnon a, etc. Elle paraît naïve et influençable mais c’est en réalité une jeune fille qui connaît ses lacunes et qui est déterminée à les combler et à avancer. Je ne pensais vraiment pas qu’elle me plairait autant.
Dans ces trois tomes, on en apprend un peu plus sur son passé et sur les peurs que cela a engendré. Sur ce point, j’aurais aimé qu’on ait un flashback entier et pas ces brides de passé qui sont répétés à plusieurs reprises avec à chaque fois un morceau du puzzle supplémentaire. C’est de un, frustrant et de deux, moins compréhensible pour le lecteur je trouve.

Du côté de Hananoï, même si je le vois sous un nouveau jour avec cette suite, il y a encore des choses qui me chiffonnent dans son attitude. Pour l’aspect positif, le fait qu’on en apprenne plus sur son passé et sa situation familiale nous permet de mieux comprendre cette manie qu’il a de vouloir à tout prix faire plaisir à la personne qu’il aime et à vouloir être le premier dans son cœur. Je l’ai aussi trouvé plus expressif, spontané et ouvert qu’auparavant. Grâce à Hotaru, il apprend à faire des concessions, à patienter et à ne pas être aussi possessif. Je trouve leur couple plus équilibré ainsi.
Cependant, il a encore du chemin à faire. Je le trouve bien trop désagréable avec les amis de Hotaru par exemple, surtout les garçons. Il manque aussi de confiance en lui, dans son couple et son sourire de circonstance est toujours présent. Enfin, certaines de ses répliques et secrets inavoués sont inquiétants et je ne peux pas m’empêcher d’avoir une alerte « Attention relation toxique » qui pop dans un coin de ma tête dans ces moments là. Je suis un peu rassurée mais pas complètement sereine non plus.

Nous avons aussi des personnages secondaires et j’ai apprécié que Megumi Morino les mette un peu plus en avant ici. Cela nous permet de sortir du cocon Hananoï/Hotaru et d’explorer d’autres horizons. Ainsi, nous faisons la connaissance de Yao, un ami d’enfance de Hotaru, qui se trouve être au cœur du traumatisme de la jeune fille. C’est un personnage que j’ai adoré, il est jovial, social, franc,… bref il est plus modéré que Hananoï et du coup, je ne peux pas m’empêcher de vouloir qu’il lui pique sa place >///<. Son histoire m’a beaucoup touché parce qu’il n’a aucune idée des raisons qui ont poussé Hotaru à le fuir étant plus jeune. Pour lui, il a perdu une amie du jour au lendemain, sans aucune explication. Je trouve ça triste qu’il subisse les conséquences et soit « puni » pour des choses qu’il n’a pas commises ou n’avait pas conscience. Même s’il est plus ‘classique’ et moins tortueux que Hananoï, il reste mon petit chouchou pour le moment !

Bref, j’ai bien fait de laisser une chance à « A tes côtés » car même si je ne suis pas encore pleinement rassurée en ce qui concerne Hananoï, Megumi Morino semble être sur la bonne voie pour en faire un personnage passionnant à suivre, et non pas un stalker obsessionnel comme le premier tome le laissait supposer (et j’exagère à peine !). J’aime beaucoup son couple avec Hotaru, ça respire la bienveillance et la communication et bien qu’ils fassent de très petits pas, ils avancent ensemble et en apprenant chacun l’un de l’autre. Enfin, j’apprécie aussi le fait que la mangaka laisse un peu plus de place à ses personnages secondaires qui ne manquent pas d’intérêt !

Découvrez mes chroniques de la saga complète : Tomes #1-2 / Tomes #6

Une réflexion sur “A tes côtés #3-5 – Megumi Morino

  1. […] A tes côtés #3-5 – Megumi Morino : Kiriiti revient sur les trois derniers tomes de cette série de Megumi Morino. Elle a apprécié le développement des personnages, qui tendent chacun vers l’amélioration. Que ce soit Hananoi ou Hotaru, tous les deux progressent dans leur relation et dans leur rapport à l’autre. Quelques bémols subsistent, notamment dans la construction de la narration (je n’en dis pas trop) et le côté encore un peu obsessionnel de Hananoi. […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s