Zombie Cherry – Shoko Conami

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Le plus important, c’est de ne pas regretter faute d’avoir essayé, parce que si on ne tente rien, on se contente juste de ressasser en se cherchant des excuses. »

couv23929887Titre : Zombie CHerry
Auteur : Shoko Conami
Genre : Shojo
Langue : Française
Tomes : 3 tomes (terminé)
Note : 3.5/5

En bref : Une lecture plus sympathique que prévu. L’humour est omniprésent mais Shoko Conami n’en a pas pour autant oublié son récit et ses personnages qui sont, au vu de la place octroyée, plutôt bien développés. Je ne relirai sans doute jamais cette saga mais j’ai passé un bon moment.

Résumé :

Miu est une lycéenne comme les autres, si ce n’est qu’elle adore tout ce qui est… horrifique ?! Rendue ramollo par trop de nuits blanches dédiées à sa passion, Miu voit dans la « Cherry Soup », boisson énergisante étrange préparée par son ami d’enfance, un bon moyen pour rester toujours en forme. Hélas, la jeune fille abuse de la potion et se retrouve zombifiée ! Miu devra alors déployer des trésors d’inventivité pour que personne (et surtout pas le beau Kei sur qui elle a des vues) ne découvre… qu’elle est déjà morte !!

Avis :

Miu est une lycéenne qui adore tout ce qui touche à l’horreur. Elle est amoureuse de Kei Tono qui lui parait inaccessible jusqu’au jour où elle apprend qu’il a la même passion qu’elle. Hormis les zombies, il est, lui aussi, fan d’épouvante. Cette passion commune les rapproche et Miu décroche un rendez-vous en tête-à-tête avec l’élu de son cœur. Cependant, le matin de leur rencontre, elle est complètement patraque, elle demande alors à son voisin, ami d’enfance et petit chimiste de lui donner de quoi se requinquer. Au lieu de ne prendre qu’une goutte de la potion qu’il lui tend, elle boit toute la fiole. Suite à un accident sur le trajet, Miu découvre qu’elle est décédée mais qu’elle tient encore debout seulement grâce à la « Cherry Soup » qu’elle a bu. Comment dire à Tono qu’elle est devenue ce qu’il déteste le plus ?!

Commençons par le plus simple, les dessins. Ils ne sont pas extraordinaires ni très détaillés. Il y a beaucoup de maladresses dans le crayonné des personnages et en ce qui concerne les paysages, ils sont peu présents. Clairement, ce n’est pas pour le coup de crayon de l’auteur qu’on lit ce mangas. Après, ce n’est pas horrible non plus mais on a vu mieux !

Pour ce qui est de l’histoire, elle est difficile à décrire. J’aurais tendance à dire qu’il ne faut pas la prendre au sérieuse et en même temps, il y a tout un travail et un développement sur la mort qui sont plutôt intéressants. Miu ne réalise pas tout de suite que sa vie ne tient qu’à la fiole qu’elle a entre les mains. Alors au début, elle profite à fond de l’opportunité que cette potion lui apporte mais au fur et à mesure, elle comprend ce qui l’attend si elle arrête d’en boire. Elle commence à réfléchir à ce qu’elle laissera derrière elle, à ce qu’elle aurait raté si elle n’avait pas bu la Cherry Soup et j’ai trouvé ses réflexions à ce sujet bien amenées et touchantes. 
Bien sûr, il y a des intrigues et des liens qui mériteraient d’être plus poussés, il y a aussi des facilités scénaristiques mais en trois tomes, je trouve que Shoko Conami a fait du bon travail. Derrière l’exubérance de Miu et sa bonne humeur constante, on sent qu’il y a quelque chose de profond et plus complexe qu’il n’y parait.

Même si le personnage de Miu m’a plu, j’ai été moins fan de Kei Tono, son crush. Il a la particularité d’aimer l’épouvante mais à part ça, c’est l’archétype du beau gosse dont toutes les filles sont amoureuses et je l’ai trouvé fade la plupart du temps. L’auteur a bien essayé de lui donner de la consistance en nous dévoilant les raisons de sa haine pour les zombies mais, bien que ça ait marché quelque temps, mon intérêt est retombé assez vite. J’ai bien plus apprécié Haru, l’ami d’enfance de Miu qui est amoureux d’elle bien entendu (ça reste un shojo). Il est un peu le chevalier servant dans l’histoire. Il est toujours là quand il faut, prêt à se sacrifier et il ne parle pas forcément beaucoup mais il n’en pense pas moins et c’est ce qui fait son charme. En dernier lieu, nous avons aussi Hasegawa, réputée pour être la plus jolie fille du lycée, elle s’est entichée de Tono et elle ne voit pas d’un bon œil le rapprochement entre Miu et lui. Hasegawa est un personnage qui s’est révélé plus drôle que ce que je pensais. La scène qui amorce la relation d’amitié entre Miu et elle m’a bien fait rire.

En parlant d’humour justement, ce mangas en est bourré. Il reprend les codes du shojo « scolaire » mais les détournent en y mêlant des excentricités, comme des caractéristiques originales aux personnages, des faciès peu reluisants, ou encore en les mettant dans des situations farfelues. Ce qui fait qu’on peut facilement tomber sur une scène typique de shojo, des dialogues aux gestes en passant même par la façon dont est structurée la planche, à du grand n’importe quoi ! C’était rafraichissant comme transitions.

Bref, « Zombie Cherry » fût une lecture plus sympathique que prévu. L’humour est omniprésent mais Shoko Conami n’en a pas pour autant oublié son récit et ses personnages qui sont, au vu de la place octroyée, plutôt bien développés. Je ne relirai sans doute jamais cette saga et il est même fort probable que je finisse par oublier l’avoir lu mais j’ai passé un bon moment. J’ai aimé l’originalité et le sérieux qui se cachaient derrière le ton décalé de l’histoire. 

4 réflexions sur “Zombie Cherry – Shoko Conami

  1. Coucou ^^ Je t’avoue ne connaître la série que de nom, même si elle m’avait un peu intriguée à l’époque de sa sortie. C’est vrai qu’en 3 tomes on peut difficilement développer une histoire autant qu’on le voudrait. Peut-être que si j’ai l’occasion d’avoir les tomes pour pas trop cher, je me pencherai dessus. ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s