Death Note: Short Stories – Tsugumi Ohba & Takeshi Obata

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Pour la première fois depuis que je suis L, je dois admettre ma défaite. » – « Je vais tout oublier et vivre heureux. Je ne veux rien avoir à faire avec cette chose dangereuse. »

couv55989263Titre : Death Note: Short Stories
Auteur : Tsugumi Ohba & Takeshi Obata
Genre : Shonen
Langue : Française
Pages : 226 pages
Note : 3.5/5

En bref : Les fans de la saga prendront plaisir à lire ces quelques récits et à retrouver d’anciens comme de nouveaux personnages. Pour les autres, je ne pense pas que ce soit un indispensable, les histoires sont vraiment sympas (notamment A Kira) mais elle n’apporte pas grand-chose de plus à l’univers.

Résumé :

Le Death Note revient dans le monde des humains pour votre plus grand malheur !

Ces histoires courtes nous replongent avec délectation dans l’univers de « Death Note » que vous, chers lecteurs, avez hissé au rang de série culte ! Et quel bonheur de croiser à nouveau Ryûk, L, Near et Kira au détour de pages inédites !

Avis :

J’ai vu une sortie concernant Death Note et je l’ai acheté avant même de connaître le contenu. C’est pour dire à quel point cet univers m’a marqué. Dans ce one-shot, nous retrouvons trois grosses histoires, deux sur des possesseurs du Death Note après la disparition de Light Yagami (A Kira et C Kira) et une qui est en réalité le pilote de la série (Tarô Kagami). En plus des chapitres sur Kira, nous avons deux mini-chapitres autour de L (One day et The Wammy’s House) et quelques pages de blagues en quatre cases. 

Niveau dessins, rien à redire, ils sont d’aussi bonne qualité que dans Death Note voire un poil mieux. C’est sombre, détaillé et j’ai réussi à me replonger dans la saga en seulement quelques pages. 

L’histoire qui m’a le plus interpellé est A Kira. J’ai trouvé le possesseur du Death Note très charismatique et malin. Il aurait été un digne successeur de Light Yagami, même si leur style et leurs objectifs sont très différents. De plus, les mangakas ont bien pris en compte les nouvelles technologies, les évolutions du monde moderne et les problèmes que cela pouvait engendrer sur l’utilisation du cahier de la Mort. Seul bémol, l’apparition de personnalités connues dont j’aurais pu me passer…

C Kira, la deuxième histoire la plus longue, était sympa aussi. Elle se passe trois ans après les événements de la saga. Elle nous montre que tous les possesseurs du Death Note ne sont pas forcément des Light Yagami. J’ai bien aimé mais comme toutes les histoires contenues dans ce recueil, je ne les ai pas trouvé suffisamment développées. Je sais bien que c’est le format qui veut ça mais quand l’intrigue et les personnages sont intéressants, c’est toujours frustrant de voir les choses être expédiées ainsi.

Il n’y a que les deux chapitres sur L qui ne m’ont pas donné cette impression, alors que c’est ceux qui sont les plus courts (3-4 pages chacune). C’est probablement dû au fait que nous partons avec des personnages et un environnement déjà connus et que le fragment présenté sous forme de souvenir vient facilement s’ancrer dans ce que nous savons déjà de lui.

Enfin, j’ai adoré découvrir le chapitre pilote qui a servi au démarrage de Death Note. On sent tout de suite que les mangakas avaient une idée bien précise de ce qu’ils voulaient faire et des règles qu’ils comptaient instaurer avec le cahier de la Mort. C’est du solide ! On a déjà un héro qui balance entre le bien et le mal, une police compétente qui joue parfaitement le rôle d’antagoniste et un Dieu de la Mort mesquin dont le design n’a pratiquement pas bougé d’un pouce. On remarque par contre quelques modifications bienvenues avec la version finale (je pense à la gomme notamment).

Bref, « Death Note: Short Stories » est un recueil d’histoires courtes qui nous permet de replonger dans l’univers de Obata et Ohba. Les fans de la saga prendront plaisir à lire ces quelques récits et à retrouver d’anciens comme de nouveaux personnages. Pour les autres, je ne pense pas que ce soit un indispensable, les histoires sont vraiment sympas (notamment A Kira) mais elle n’apporte pas grand-chose de plus à l’univers. Je vous déconseille même de le lire si vous n’avez pas terminé la série principale, vous vous ferez spoiler le plus important dès les premières pages… 

2 réflexions sur “Death Note: Short Stories – Tsugumi Ohba & Takeshi Obata

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s