Sans raison… – Mehdy Brunet

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Au fur et à mesure que les cercueils s’enfoncent dans la terre, ce sont des morceaux de mon âme qui disparaissent avec elles et le bruit sourd de la plaque de marbre qui glisse sur l’ouverture pour les enfermer à jamais, finit d’aspirer la part d’humanité qu’il me restait. »

couv37384496

Titre : Sans raison…
Auteur : Mehdy Brunet
Genre : Thriller, Policier
Langue : Française
Pages : 274
Note : 4/5

En bref : Kowalsky est là pour se venger et on le voit grâce aux moyens mis en place. Mais, on sent aussi le héro sombré, perdre son sang froid, fatigué et cela le rend humain, malgré ses agissements. J’ai aimé la façon dont l’auteur l’a fait évoluer, lui et les autres personnages. Enfin, la narration et les réflexions sur la justice et les limites entre le bien et le mal m’ont plu.

Résumé :

Je suis dans cette chapelle, avec ma femme et mes deux enfants, je regarde le prêtre faire son sermon, mais aucun son ne me parvient.
Je m’appelle Josey Kowalsky et en me regardant observer les cercueils de ma femme et de ma fille, mon père comprend.
Il comprend que là, au milieu de cette chapelle, son fils est mort. Il vient d’assister, impuissant, à la naissance d’un prédateur.

Avis :

Josey Kowalsky vient de perdre sa femme et sa fille. Lors d’un accident ? Non, elles ont été kidnappées et torturées avant de succomber en voulant s’échapper. Après leur enterrement, Josey n’a plus qu’une idée en tête, retrouver les personnes qui les ont assassiné et leur faire subir ce que sa femme et sa fille ont vécu pendant leur captivité. Pour cela, il va être accompagné de son père et va obtenir l’aide de son grand-père.

Cette histoire est reliée à un roman que j’ai déjà lu grâce à mon partenariat avec les éditions Taurnada, Le fruit de la colère. « Sans raison… » a pour personnage principal Josey Kowalsky, un homme comme les autres jusqu’à ce qu’on s’attaque à sa famille. C’est Paul Ackerman qui sera chargé de l’enquête et c’est ce dernier qu’on retrouve comme protagoniste dans le roman qui suit. Il demandera de l’aide à Kowalsky pour une affaire personnelle. Tout ça pour dire que les deux romans se suivent et que je les ai lu dans le désordre… Cela n’a cependant pas d’importance car, hormis les personnages qui se connaissent, les affaires n’ont rien à voir l’une avec l’autre et peuvent se lire indépendamment.

On rentre rapidement dans le vif du sujet avec l’enterrement, les interrogatoires de Josey par la police, les pièces à conviction, etc. Et on rentre tout aussi vite dans la tête de ce mari et père de famille brisé. On ressent sa peine, sa détresse et surtout sa colère. Alors quand il décide de partir en vendetta, faire justice lui-même car il ne trouve pas que la police soit suffisamment efficace, on le suit sans soucis. On est à ses côtés et en même temps, au fil de l’histoire, des poursuites et filatures dans Paris, on commence à se poser des questions. Est-ce que cela prendra fin un jour ? Est-ce qu’il ne va pas trop loin ?

Ce roman pose des problématiques intéressantes sur l’efficacité du système judiciaire, sur les limites entre le bien et le mal et sur l’importance de faire son deuil. On dit tout le temps que la vengeance n’est pas la solution mais quand nous avons l’impression qu’il n’y a que ce chemin de possible pour obtenir la paix, quel autre choix s’offre réellement à nous ? C’est ce que nous voyons à travers le personnage de Josey mais aussi à travers celui de son père. Pour eux, il n’y a pas d’autres alternatives que le châtiment pour les bourreaux de leur famille et j’ai pris plaisir à les suivre dans leur vendetta.
Alors oui, ce n’est pas toujours joli à voir, l’ambiance est sombre, le sang coule et la pitié ne fait clairement pas partie de leur vocabulaire mais j’étais curieuse de savoir jusqu’où leurs décisions allaient les amener et s’ils allaient abandonner. J’ai aimé la psychologie humaine qui ressortait de ce roman et la dynamique qu’il y avait entre les différents protagonistes. On dévore les pages sans soucis grâce à des chapitres courts et une narration dynamique. De plus, il est facile de se mettre à la place du personnage principal, tout comme il est aisé de se mettre dans la peau du policier Ackerman, chargé de l’enquête. Les émotions passent très bien dans un cas comme dans l’autre.

Ackerman est d’ailleurs un personnage que j’ai beaucoup apprécié et qui évolue de manière surprenante tout du long. J’ai aimé le dénouement que l’auteur nous a proposé en ce qui le concerne. Je l’ai trouvé humain et parfaitement son comportement recevable au vue des circonstances. Puis, on raccroche les wagons avec Le Fruit de la colère !

Le seul point sur lequel je pourrai redire quelque chose, c’est les raisons du kidnapping. On les découvre qu’à la toute fin et même si c’est cohérent, j’ai trouvé « l’excuse » assez faible. Je pense qu’elle m’aurait impacté si on avait eu plus de détails et de background à ce sujet. Là, les indices sont minces et ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Je l’ai bien aimé mais comparé à la vendetta de Kowalsky et à toutes les horreurs qui ont été très bien décrites par Mehdy Brunet, les explications qu’on a font pâle figure à côté et on a du mal à se rendre compte de la gravité de la situation et à mettre les choses sur le même pied d’égalité.

Bref, « Sans raison… » est un thriller que j’ai beaucoup aimé. Kowalsky ne fait pas de quartier et on le voit grâce aux descriptions morbides et à tous les moyens qu’il met en place pour retrouver les assassins de sa femme et sa fille. Néanmoins, on sent aussi le personnage sombré petit à petit, perdre son sang froid ou être emporté par le stress et la fatigue. Tout cela le rend humain malgré ses agissements et le lecteur peut compatir aisément à sa situation. Enfin, j’ai aimé la façon dont l’auteur a fait évoluer ses personnages, que ce soit du côté de Kowalsky ou de la police. La narration est dynamique et les réflexions sur la justice et les limites entre le bien et le mal m’ont plu.

Chronique de la saga complète : Tome 2.

2 réflexions sur “Sans raison… – Mehdy Brunet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s