Les Cités des Anciens #1-2 – Robin Hobb

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « Si je m’affaiblis par gentillesse aujourd’hui, tout le monde aura peut-être faim demain si mes réflexes sont trop lents […] pour tuer ma proie ; par conséquent, je protège mes intérêts aujourd’hui pour pouvoir mieux aider les autres demain. »

Titre : Les Cités des Anciens #1-2
Auteur : Robin Hobb
Genre : Fantasy
Langue : Français
Tomes : 8 tomes (terminé)
Note : 4.5/5

En bref : J’ai aimé découvrir les personnages, les Dragons et leur passé et présent respectifs. J’ai toujours été curieuse du Désert des Pluies et de ces habitants, je suis donc ravie que l’auteur développe cette partie du Royaume des Anciens. J’ai hâte de me mettre à la suite et de voir jusqu’où les dragons vont nous emmener !

Résumé :

Dans le Désert des Pluies, les serpents géants se sont enfermés dans leurs cocons pour se transformer en dragons. Mais trop affaiblis, ils donnent des créatures difformes et incapables de survivre sans l’aide des humains, si bien que les Marchands du Désert des Pluies décident de s’en débarrasser…

Avis :

Afin d’avoir suffisamment de matière mais aussi pour me caler à la découpe de la version anglaise, je vais chroniquer cette série deux tomes par deux.
J’ai lu les deux premiers cycles de l’Assassin Royal il y a deux ans, puis l’année dernière, je me suis lancée dans Les Aventuriers de la mer. Il est donc temps de m’attaquer à la saga Les Cités des Anciens avant de me plonger à corps perdu dans le dernier cycle de L’Assassin Royal. Je suis pressée et en même temps… T____T

Nous suivrons plusieurs personnages en parallèle. Il y a Leftrin, le capitaine du Mataf, un bateau qui a été modifié afin de pouvoir parcourir le fleuve jusque dans le Désert des pluies et ainsi faire commerce dans des villes telles que Cassaric ou Trehaug.
Ensuite, nous avons Thymara. Elle vit à Cassaric et a fortement été touchée par le Désert des pluies et ce, dès sa naissance. Cela lui vaut d’être mis à l’écart par la population. Lorsqu’elle était jeune, elle a pu observer l’encoconnage des dragons sur la plage et voir Tintaglia et les serpents en action. Aujourd’hui, afin de devenir indépendante, elle accepte un travail qui lui demande de quitter sa ville et sa famille pour une durée indéterminée.
Pour finir, nous suivrons Alise, une fille de Marchand de Terrilville. Elle n’est pas spécialement jolie ni toute jeune et elle est consciente que ses chances de trouver un bon parti sont minces. Elle décide donc de mettre à profit son temps en étudiant tout ce qui concerne les Dragons et les Anciens. Néanmoins, un jour Hest, fils d’un Marchand très riche commence à s’intéresser à la jeune femme et lui fait même une proposition alléchante.
D’autres personnages sont mis en lumière comme les Dragons, Tatou ou Seldric mais l’histoire tourne principalement autour des trois précédents. Des protagonistes qui viennent donc de tout horizon et qui m’ont tous plu (ce qui ne fût pas le cas des Aventuriers de la mer…). J’ai aimé la simplicité de Leftrin, la débrouillardise de Thymara et la capacité d’adaptation d’Alise.

A travers ces personnages, l’auteur nous parle de discrimination, de violences psychologiques, de confiance, de la famille, des préjugés, de l’impact des rumeurs ou encore d’homosexualité. Chacun de ses sujets est développé avec tact et une certaine impartialité. Robin Hobb ne va jamais aller dans la critique mais plutôt décrire une situation et laisser au lecteur la possibilité de déterminer si elle est juste ou non, en fonction de ses convictions et j’aime beaucoup cette façon de faire. Cela rend les personnages plus ambivalents et humains et renforce les émotions que nous aurons à leur contact. Je pense notamment à Alise et Seldric qui m’ont à la fois émue et agacée suivant la situation. Puis, cela crée des joutes verbales très intéressantes et là, c’est surtout Thymara et Graffe qui me viennent à l’esprit.

Ce que j’ai apprécié aussi dans cette saga, par rapport aux Aventuriers de la mer, c’est que les personnages se rencontrent rapidement. Les rouages se mettent en place et les destins de nos protagonistes se croisent dès le deuxième tome. Ce fût donc plus facile et agréable à suivre. En plus, Robin Hobb nous fait le plaisir de créer quelques interactions entre les protagonistes de ces deux sagas et nous pouvons alors avoir un petit aperçu de ce qu’ils deviennent !

Enfin, en ce qui concerne le cœur de l’histoire, le tome 1 est comme toujours un tome introductif qui va nous permettent de faire connaissance avec les personnages de la saga et de mettre en place l’univers et les enjeux qu’il y aura. Il faut donc attendre le deuxième tome pour rentrer dans le vif du sujet. Sujet qui nous transportera le long du fleuve du Désert des Pluies en compagnie de dragons mal formés qu’il faudra nourrir et soigner. Même s’il n’y a pas encore de tensions ou autres à l’issu de ces deux tomes, j’apprécie fortement l’aventure qui se déroule, les paysages qu’on traverse et les relations qui se tissent entre les différents personnages. On sent qu’un plus grand dessein nous attend, que les choses ne seront pas aussi faciles que prévu et nous entrevoyons déjà quelques obstacles se former mais pour le moment, nous profitons du voyage. Je ne saurai pas comment l’expliquer mais c’est juste super agréable à lire tout simplement !

Bref, ces deux premiers tomes de la saga « Les Cités des Anciens » m’ont beaucoup plu. J’ai aimé découvrir les personnages, les Dragons et leur passé et présent respectifs. J’ai toujours été curieuse de tout ce qui concerne le Désert des Pluies et ses habitants, je suis donc ravie que mon vœu ait été exaucé et que Robin Hobb développe cette partie de l’univers du Royaume des Anciens. J’ai hâte de me mettre à la suite et de suivre le périple des dragons !

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tomes #3-4 / Tomes #5-6 / Tomes 7-8 (à venir)

4 réflexions sur “Les Cités des Anciens #1-2 – Robin Hobb

  1. C’est clair que c’était un pan de l’intrigue qu’on attendait tous avec impatience et l’autrice le gère à merveille, entre un meilleur rythme et des personnages de suite bien définis et qui nous parlent. J’ai adoré de bout en bout personnellement, surtout pour les dragons j’avoue >< , mais pas que.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s