L’apocalypse selon Sandra – Céline Saint-Charle

Note : ★★★☆☆ (3.25/5)
Extrait : « Un hurlement retentit dans mon dos à la fin de la tirade. Un cri primaire, animal, porteur de tant de douleur que toutes mes terminaisons nerveuses saturent au point de me paralyser sur place. »

couv5000490

Titre : L’apocalypse selon Sandra
Auteur : Céline Saint-Charle
Genre : Fantastique
Langue : Française
Pages : 288
Note : 3.25/5

En bref : J’ai aimé la plume de l’auteur et la façon dont elle traite des zombies. Avec Sandra, ils en sont les héros et malgré leur décrépitude, on s’attache à eux. Mon seul soucis avec ce livre, c’est l’absence de but de Sandra. On la suit trop longtemps sans savoir où elle va, ni ce qu’elle compte faire et j’étais lassée avant d’arriver au passage où tout bascule.

Résumé :

Quand l’apocalypse éclate et que les morts se relèvent pour dévorer les vivants, Sandra Cochrane s’y retrouve confrontée d’une façon des plus terrifiante. Menottée à un shérif zombie au sein d’une horde toujours grandissante, elle est entrainée sur les routes poussiéreuses du Texas. Sans destination, sans savoir combien de temps les morts tolèreront sa présence parmi eux.
Un road trip sanglant et sous haute tension où elle devra mobiliser les compétences les plus improbables pour survivre. Après avoir côtoyé Sandra et sa meute, vous ne verrez plus jamais les zombies de la même façon !

Avis :

Ce livre est un SP proposé par les Editions Livr’s et je remercie Manon pour sa confiance.

La famille Cochrane tient un ranch au Texas et tout le monde met la main à la pâte, même Sandra, leur seule fille. L’entreprise familiale est telle que des employés sont embauchés pour aider à s’occuper des bêtes. Un jour, le policier Perkins débarque au ranch et accuse Diego, un employé de longue date de meurtre sur sa femme Marisol. Cependant, l’arrestation n’a pas le temps de se faire car un touriste mexicain qui était dans la voiture de Perkins se transforme soudainement en zombie. L’attaque est fulgurante et le ranch tout entier ne tarde pas à être rempli de morts-vivants. Par un coup du sort, Sandra arrive à s’en sortir mais elle se retrouve menotté à l’agent Perkins et n’a désormais d’autres choix que de voyager au milieu d’une horde de zombies.

Si vous vous attendez à une histoire de zombies classique, arrêtez-vous tout de suite, ce n’est pas ce roman qui vous contentera. Par contre, si vous cherchez de l’originalité, vous allez être servi ! Tout d’abord, même si l’héroïne est humaine, j’ai apprécié que nous soyons constamment du point de vue des zombies et de Sandra plutôt que de celui d’humains lambda qui essayent de survivre dans cet apocalypse. Nous avons des aperçus sur la façon dont les humains s’en sortent et c’est largement suffisamment pour que notre imagination fasse le reste grâce aux nombreux romans, séries ou films qui traitent déjà de ce sujet.
Ensuite, le comportement des morts-vivants que nous propose Céline Saint-Charle est très intéressant et leur évolution rudement mené. J’ai aimé qu’on soit en face de zombies qui apprennent par mimétisme, comme des enfants. C’est une idée qui m’a plu et qui est très bien exploitée jusqu’au bout.
Enfin, j’ai trouvé la plume de l’auteur vraiment top. Elle est travaillée et nous plonge sans préambule dans un monde pestilentiel ou la pudeur et l’hygiène seront le dernier de vos soucis. J’ai aimé qu’elle profite de l’apocalypse pour nous parler de l’apparence, de maquillage, parfum, règles, du rôle de la femme,… Ce sont à chaque fois des dialogues par-ci par-là qui n’ont l’air de rien mais qui font mouches !

Malheureusement, malgré toutes ces bonnes choses, d’autres aspects plus négatifs ont entaché ma lecture. Il m’a manqué des explications sur pas mal de points à commencer par l’origine de l’infection. On sait que tout part du touriste qui était à l’intérieur de la voiture de police mais lui, d’où vient-il et comment a t-il atterri là ? Je pensais qu’on aurait des infos plus tard mais pas du tout… Mon esprit scientifique aime quand tout est logique, cohérent et expliqué alors peut-être que pour la plupart d’entre vous, ça ne sera qu’un détail sur lequel vous passerez sans problème pour profiter pleinement de l’histoire mais pour ma part, c’est un fait non expliqué qui est resté dans un coin de mon cerveau tout au long de ma lecture.

Autre chose qui m’a embêté, c’est l’absence d’objectif de Sandra. Elle se fait embarquer par les zombies, elle commence à les apprivoiser en quelque sorte mais elle n’a ni but ni destination en vue. Il faut attendre les 2/3 du roman pour qu’elle dresse un plan. Après ce n’est pas ennuyant non plus d’errer aux côtés de Sandra et des zombies et de les voir progresser, se nourrir, s’acclimater, etc. mais arrivée à la moitié du livre, je ne pouvais m’empêcher de me demander où est-ce que cela allait nous mener, à quoi ça servait et qu’est-ce que l’auteur avait en tête. J’ai ressenti, non pas de la redondance car les événements qui ponctuent la nouvelle vie de Sandra sont variés mais une certaine lassitude face à son mode de vie.

En ce qui concerne la dernière partie, elle nous offre un changement d’ambiance bienvenu mais qui arrive trop tard à mon goût. J’aurais aimé que l’auteur provoque ce bouleversement plus tôt pour développer la fin du livre avec Sven davantage. L’arrivée de ce personnage est intéressante et amène de nouvelles problématiques qui n’ont pas pu être suffisamment exploitées et c’est dommage.

En bref, « L’apocalypse selon Sandra » est un livre plutôt sympathique. Je ne suis pas une fan de zombies mais je n’ai pas été du tout dérangé par cet aspect. J’ai aimé la plume de l’auteur et la façon dont elle traite les morts-vivants. Avec Sandra, ils sont les protagonistes du roman et malgré leur décrépitude, on finit par s’attacher à eux. Mon unique soucis avec cette histoire, c’est le manque de but de l’héroïne. On la suit bien trop longtemps sans savoir où elle va ni ce qu’elle compte faire désormais et je me suis malheureusement lassée avant d’arriver au passage où tout bascule.

5 réflexions sur “L’apocalypse selon Sandra – Céline Saint-Charle

  1. Merci pour ta chronique ! Par contre ne fallait il pas attendre le 15 ? 😉
    C’est vrai que Sandra n’a pas de but en soi hormis essayer de s’en sortir en fait 🤔 trop l’angoisse sa situation, elle m’a impressionnée par sa résilience. Je crois que moi à sa place j’aurais couru en rond comme un poulet sans tête 😂
    Comme toi je n’aime pas le genre zombie mais ce livre m’a plu, pour des raisons identiques. C’est original le renversement de points de vue !

    J'aime

    • J’avais complètement oublié la date de début des précos… Je savais que c’était août mais je me suis rappelée qu’il y avait une date précise qu’en envoyant le mail 😅

      Je n’ai pas trop trop d’avance, ça va ? 🥺

      Je serais morte dans le purin dès le début perso 😂 Mais oui, il est original dans sa construction !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s