Let’s be a together – Tomo Kurahashi

Note : ★★★★☆ (3.75/5)
Extrait : « Peut importe la nature de votre lien. Qu’il s’agissent d’amitié ou d’affection, ni vos professeurs ni vos parents n’ont le droit de juger de sa valeur. Votre vie n’appartient qu’à vous. »

couv20977890

Titre : Let’s be together
Auteur : Tomo Kurahashi
Genre : Yaoï
Langue : Française
Tomes : 2 tomes (terminé)
Note : 3.75/5

En bref : Je n’ai pas apprécié que nos héros continuent leurs ébats alors que Kazuma a une copine mais sinon, j’ai aimé la façon dont la mangaka fait basculer leur amitié en relation amoureuse. C’est fait avec douceur et amour. Certains sujets ne sont pas très poussés mais ils ont le mérite d’être présents.

Résumé :

Kazuma, Chiaki et Tomoe sont inséparables depuis l’enfance. Au lycée, chacun vit ses amourettes de son côté, jusqu’à ce qu’un soir, Kazuma ne s’aperçoive de l’attirance qu’il éprouve pour Chiaki. L’amitié fusionnelle qui les réunit évolue alors en un autre type de relation sous le regard tendre de leur amie Tomoe.

Avis :

Chiaki, Kazuma et Tomoe se connaissent depuis leur plus tendre enfance, ils sont comme frère et sœur. Malgré les années qui défilent, ils sont toujours restés proches mais les sentiments de Chiaki pour Kazuma pourraient bien changer les choses.

Let’s be together est une duologie à lire de préférence avant Let’s be a family, bien que faire l’inverse permet de ne pas passer à côté des indices sur la future vie de Tomoe. Ce que j’ai aimé dans ce mangas tout d’abord, c’est l’absence totale de romance entre Tomoe et un des deux garçons. C’est une facilité dans laquelle tombe pas mal d’auteurs et le fait qu’ici, il n’y a aucune ambiguïté entre eux, ça m’a plu.

Pour le reste, je suis un peu mitigée, notamment sur la relation entre Chiaki et Kazuma. Je ne vois aucun inconvénient à ce qu’ils explorent leurs corps, quoi que se masturber alors que ton pote dort dans le même lit, je trouve ça un peu bizarre… Mais soit, pourquoi pas, ils sont au collège, les hormones se réveillent ! Puis, c’est ainsi qu’on découvre les sentiments de Chiaki pour Kazuma. Là où j’ai un peu plus tiqué, c’est quand, arrivés au lycée et alors que Kazuma a une copine, ils continuent à se donner du plaisir régulièrement. C’est bête mais je pense que j’aurais bien plus accepté leurs échanges purement sexuels s’il n’y avait pas eu la copine de Kazuma dans le tableau. En plus, elle n’apparaît pas tant que ça mais elle est comme une ombre au-dessus de leur tête qui a un peu gâché la vision que j’avais d’eux.

Heureusement, une fois que Chiaki fait sa déclaration et que Kazuma réfléchit à sa relation avec son ami, mon estime pour lui est revenu. J’ai aimé qu’il prenne le temps de définir ce lien entre eux et s’il a envie que ça aille plus loin ou non. Enfin aussi longtemps qu’on peut se le permettre en deux tomes… Ensemble, ils continuent de franchir les étapes vers une véritable relation de couple où le sexe n’en sera qu’une partie (bien présente quand même xD).

J’ai davantage apprécié le deuxième tome où les problématiques du coming-out à la famille, aux amis ou même à la société sont traitées. Alors, ce n’est pas hyper poussé non plus, plutôt mentionné qu’autre chose mais on ressent bien la peur de Kazuma de tout perdre. J’ai été touché par ce dernier et par la force de Chiaki dans ces moments. Toujours sur ce sujet d’ailleurs, j’ai eu un gros coup de cœur pour leur professeur principal, tout le monde devrait être comme lui !

Enfin, ce n’est qu’un « détail » dans l’histoire mais j’ai fortement apprécié la mention du préservatif durant l’un de leurs ébats. Comme quoi, on peut en parler sans que ça vienne gâcher l’action ! Je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà lu un Yaoï où les moyens de contraception sont d’actualité. Bon, par contre, ils ne l’utilisent pas… ça sera pour la prochaine fois je l’espère. En tout cas, une première étape a été franchie et ce serait bien que ça arrive plus souvent.

Bref, « Let’s be together » est une série que j’ai globalement apprécié. Cela ne m’a pas trop plu que les deux garçons continuent leurs ébats alors que Kazuma a une copine mais sinon, j’ai aimé la prise de conscience de Kazuma et la façon dont la mangaka a fait basculer la relation d’amitié entre les deux protagonistes en relation amoureuse. C’est fait avec douceur et amour. J’ai aussi apprécié les mentions sur le coming-out et le préservatif car même si ce ne sont pas des sujets qui ont été très poussés, ils ont le mérite d’être présents.

Découvrez mes chroniques complètes de la saga : Let’s be a family.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s