Mods – Natsume Kazki

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « – Je t’ai déjà dit non. Arrête de me toucher les fesses. T’es comme ça avec tout le monde, ou quoi ? – Tant qu’ils paient, oui, mais je te trouve particulièrement canon. »

couv59160289Titre : Mods
Auteur : Natsume Kazki
Genre : Yaoï
Langue : Française
Pages : 224 pages
Note : 4.25/5

En bref : Etant donné le résumé, j’avais peur de n’avoir que du sexe, j’ai donc été agréablement surprise de voir un récit basé sur les sentiments des personnages et où le monde de la prostitution vient juste accentué les problématiques de nos héros, sans les masquer. Tout dans ce mangas est dosé, ajusté et rythmé comme il se doit.

Résumé :

Pour éponger une dette contractée par sa petite sœur, Tora trouve un travail bien payé dans un établissement de prostitution masculine nommé « Rain », où il doit servir de chauffeur à leur employé le plus populaire, Shiro. Le boulot ne se passe pas trop mal, même si Tora doit régulièrement résister aux avances de Shiro, qui le trouve physiquement à son goût. Mais un soir, Tora retrouve Shiro couvert de blessures à cause d’un client trop violent ; lorsqu’il le soigne, Shiro lui dit quelque chose que Tora n’arrive pas à oublier…

Avis :

Tora travaillait dans un restau mais sa sœur ayant contracté une dette importante, il doit se faire de l’argent rapidement. Pour ça, il se met à travailler en tant que chauffeur personnel pour un établissement qui propose des services sexuels à ses clients. Son boulot consiste désormais à emmener et ramener Shiro, leur meilleur élément, à ses rendez-vous et d’assurer sa protection. Au fil des nuits, Tora et Shiro apprennent à se connaître mais leur façon d’appréhender la vie étant très différente, des tensions apparaissent tout comme des sentiments.

Même si toute l’histoire se passe dans le monde de la prostitution, j’ai apprécié que le mangaka ne se contente pas de nous abreuver seulement de sexe. Au contraire, elle se concentre avant tout sur les sentiments des personnages et nous avons beaucoup de scènes douces et touchantes où Tora va prendre soin de Shiro et essayer de comprendre d’où il vient et jusqu’où il compte aller. 
Tora et son côté protecteur m’ont plu. J’ai aimé le voir s’agacer de la vie que mène Shiro, vouloir le sauver, lui changer les idées, le protéger des maltraitances puis petit à petit tomber sous son charme et se poser mille et une questions sur le moyen de le sortir de cette spirale. C’est le grand-frère qu’on aimerait tous avoir !

Quant à Shiro, il a beau avoir le même âge que Tora, il est bien plus perdu que lui. Il n’a connu que la prostitution toute sa vie, il ne sait rien faire d’autre et il est persuadé qu’il restera dans cette boucle infernale toute sa vie, quoi que dise Tora. C’est un garçon torturé et traumatisé par un passé dont il n’arrive pas à se détacher. Il faudra toute la confiance et l’amour de Tora pour espérer le faire changer de cap. Shiro est un personnage qui m’a touché par son envie de s’auto-détruire petit à petit et par son refus d’emmener qui que ce soit dans sa chute. Malgré l’environnement dans lequel il évolue, le sarcasme et la désinvolture dont il fait preuve, il garde un côté enfantin. On sent qu’il s’est forgé une carapace dure comme la pierre pour survivre dans ce métier et surtout, on voit bien que Tora arrive à traverser cette carapace et que cela lui fait extrêmement peur.

J’ai beaucoup aimé ce duo, leur relation de travail qui se transforme en amitié puis en amour. C’est graduel, profond et bouleversant. Ils m’ont touché par leurs sentiments et par cet amour qui semble impossible. L’auteur a réussi en seulement quelques chapitres à me faire succomber à ses personnages. Elle a bien utilisé chaque page qui lui a été accordée et elle a réussi à gérer le rythme, les révélations et le développement des sentiments à la perfection !

Enfin, en ce qui concerne les dessins, j’ai eu un peu de mal au début car je trouvais les cases bien vides et le coup de crayon mal maîtrisé et brouillon mais je n’ai plus eu cette sensation par la suite. Est-ce que je me suis habituée au style de la mangaka ou est-ce qu’elle s’est améliorée en cours de route ? Je vous laisserai juger vous-même.

Bref, « Mods » est une bonne découverte. Etant donné le sujet de l’histoire, j’avais peur de tomber dans du sexe et de n’avoir que ça, j’ai donc été agréablement surprise de constater que Natsume Kazki était partie à l’opposé de mes craintes. Elle m’a offert un récit basé sur les sentiments des personnages et où le monde de la prostitution et les scènes de sexe viennent juste habillés et accentués les problématiques de nos protagonistes, sans les masquer. J’ai beaucoup aimé Shiro et Tora et l’évolution de leur relation qui se fait graduellement et avec moultes bouleversements. Tout dans ce mangas est dosé, ajusté et rythmé comme il se doit. J’ai eu un petit bémol pour les dessins au départ mais c’est tout, pour le reste je recommande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s