Le grand bordel de l’évolution – Léo Grasset

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Si des extraterrestres débarquaient sur notre planète, s’intéresseraient-ils à nous ? Nous sommes convaincus de la singularité humaine, mais ce que nous pensons être le propre de notre espèce n’est peut-être pas si unique que ça. »

couv73718915

Titre : Le grand bordel de l’évolution
Auteur : Léo Grasset
Genre : Science
Langue : Française
Pages : 329
Note : 4.25/5

En bref : Un livre à l’image de l’auteur : instructif, drôle et facile à comprendre. J’ai retrouvé dans ce livre tout ce que j’aime dans les vidéos de Dirtybiology. Les sujets sont variés, même s’ils se rapportent tous à la biologie évolutive. Ils sont bourrés d’anecdotes, bien documentés et toujours accompagnés de dessins explicatifs. Le top !

Résumé :

Pourquoi lire ce livre ? Premièrement, il y a des anecdotes à la pelle. Je sais pas, si vous connaissez des gens qui sont branchés organes sexuels de lépidoptères, ça peut toujours servir. Deuxièmement, il y a de jolis dessins grâce au talent d’Alice Mazel. Mais, surtout, ce bouquin va vous retourner la tête. En tout cas, il va essayer très fort.

Avis :

Léo Grasset plus connu sur internet sous le pseudo Dirtybiology est une YouTubeur que je suis depuis quelques années déjà. C’est un vulgarisateur scientifique qui traite aussi bien de biologie, d’écologie, d’espace ou d’anthropologie (et de plein d’autres choses). Ces vidéos sont toujours très documentés, pédagogiques et drôles. Il peut aussi bien nous parler de ses sujets depuis son bureau que nous emmener en plein milieu du Pacifique ou d’Afrique pour étayer les théories qu’il veut nous présenter. Bref, c’est un homme passionné et passionnant à suivre qui propose un contenu de qualité.
Après ce qu’il semble être des années d’écriture, il sort Le grand bordel de l’évolution (qui n’est pas son premier ouvrage, loin de là) et j’ai voulu savoir si son livre était aussi intéressant à lire que ses vidéos à regarder.

Réponse ? Oui (aller salut, fin de la chronique). Plus sérieusement, j’ai beaucoup aimé son bouquin et j’y ai retrouvé tout ce que j’aime dans ses vidéos. Tout d’abord, les sujets en eux-mêmes sont très intéressants. Il nous parle de biologie évolutive et de sélection naturelle. Pour cela, il va essayer de répondre à quelques questions sur le vieillissement (pourquoi on meurt, pourquoi on a des grand-mères), sur la reproduction (pourquoi les femmes ont des orgasmes, pourquoi les parties génitales évoluent-elles si vites) ou encore sur la vie et ses aléas (la maladie, la vue, l’impact des flux migratoires, etc.). Ce n’est pas moins de 16 chapitres qui vous attendent avec une bibliographie de dingue à la fin pour que vous ayez la possibilité de pousser davantage les sujets qui vous intriguent (ou vérifier s’il dit des bêtises).

Pour ma part, j’ai particulièrement aimé le chapitre sur l’apparition des couleurs, celui sur l’utilité des grands-mères ou encore celui sur « le propre des humains » qui nous fait carrément redescendre sur terre, si nous pensions que nous étions les êtres les plus fascinants à suivre sur cette planète.
Ce que j’ai apprécié aussi, c’est voir des thèmes que je connaissais déjà via ses vidéos mais en plus poussés. Je pense notamment à « l’infinie variation des choses qui nous tueront » qui nous renvoie en partie sur sa vidéo « Cette lutte microbiologique que nous perdons » qui l’a emmené jusqu’en Centrafrique avec Brut.

Le fond est diversifié et suffisamment développé pour qu’on se cultive mais pas trop pointu ni obscur pour qu’il perde le lecteur en cours de route. Quant à la forme, elle est tout aussi pédagogique. Léo Grasset a écrit ses textes comme s’il nous parlait directement, ce qui fait que même lorsque le sujet commence à se complexifier, il est facile de le suivre et de le comprendre. J’ai fait des études scientifiques mais plus portées sur la chimie que sur la biologie donc certaines choses me sont probablement plus accessible. Néanmoins je pense que c’est un livre qui est à la portée du plus néophyte d’entre vous car il est expliqué simplement, avec toujours de nombreuses anecdotes rigolotes (et de notes en bas de pages) pour appuyer ses propos (vive les lapins d’Australie !).
De plus, bien que l’auteur soit un vulgarisateur scientifique, on retrouve très régulièrement des questionnements philosophiques et socio-culturels pertinents qui viennent s’ajouter à l’aspect scientifique (tout est lié !) donc même si vous avez un esprit littéraire, ce livre pourrait quand même vous plaire.

Enfin, chaque chapitre est accompagné de multiples dessins réalisés par Alice Mazel, qui a fait un super taff pour représenter et schématiser les explications de l’auteur et qui rend le livre encore un peu plus attrayant et accessible à tous !

Bref, « Le grand bordel de l’évolution » est à l’image de l’auteur : instructif, drôle et facile à comprendre. J’ai retrouvé dans ce livre tout ce que j’aime dans les vidéos de Dirtybiology donc si vous appréciez déjà son travail, vous aimerez cet ouvrage. Les sujets sont variés, même s’ils se rapportent tous à la biologie évolutive. Ils sont bourrés d’anecdotes, bien documentés et toujours accompagnés de dessins explicatifs. Le top ! Si vous ne le connaissez pas alors je ne peux que vous conseiller d’acheter ce livre si le sujet vous intrigue ou d’aller faire un tour sur sa chaîne YouTube pour d’autres thèmes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s