Neon sign Amber – Tanaka Ogeretsu

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Tu n’as rien à te reprocher. Tu as eu une attitude normale. Et puis, j’étais content. C’était la première fois qu’un homme me serrait dans ses bras et m’embrassait. J’en avais toujours rêvé. »

couv73564439Titre : Neon sign Amber
Auteur : Tanaka Ogeretsu
Genre : Yaoï
Langue : Française
Pages : 192 pages
Note : 4.25/5

En bref : On part sur un début classique mais le chapitre 3 m’a surprise ! Il marque un tournant dans l’histoire, une prise de conscience pour Ogata et un aveu de Saya qui va changer la donne et obliger chacun d’entre eux à réfléchir à sa situation. J’ai trouvé ce passage original et ce qui suit très bien présenté et émouvant.

Résumé :

Souvent incompris à cause de son visage inexpressif, Ogata n’en reste pas moins un beau jeune homme qui travaille comme hôte de salle dans une boîte de nuit. C’est dans cette dernière qu’il fait la connaissance de Saya, un Gyaru-o connu pour enchaîner les conquêtes féminines. Malgré des caractères totalement opposés, les deux hommes vont pourtant tisser des liens et se rapprocher peu à peu. L’issue de leur relation dépendra cependant d’une chose essentielle : leur capacité à faire face à leurs sentiments.

Avis :

Ogata travaille dans une boîte de nuit où il accueille les clients, gère les potentiels tensions et propose à certains le coin VIP. Il n’a pas un visage expressif, de ce fait, il est souvent incompris. Cela lui vaut d’ailleurs d’être plaqué par sa copine. Lors d’une soirée au travail, il rencontre Saya, un habitué de la boîte qui enchaîne les filles et qui est, contrairement à Ogata, très expressif. Après des débuts quelque peu embarrassants, les deux jeunes hommes vont apprendre à se connaître et à s’apprécier.

De tous les yaoï que j’ai pu lire dernièrement, c’est celui qui m’a le plus plu avec Mods. J’ai beaucoup aimé nos deux protagonistes et leur évolution.
Ogata est dès le début touchant et ce, même avec sa tête difficile à lire et qui ne le rend pas forcément avenant au premier abord. Il est taciturne sans le vouloir. On sent qu’il veut et qu’il essaye de montrer ses sentiments et que ça le peine de ne pas réussir. Jusqu’à l’arrivée de Saya, il semble même avoir abandonné l’idée de se faire comprendre. Son état m’a attristé, j’ai donc adoré quand j’ai constaté que Saya réussissait à lire en lui et à déchiffrer ses expressions sans aucune difficulté. Ogata y est bien entendu, particulièrement sensible aussi et c’est ce qui va le faire chavirer.

En ce qui concerne Saya, c’est son côté joviale qui m’a attiré chez lui, puis on constate assez rapidement que ce n’est qu’une façade. Saya est homosexuel mais suite à une mauvaise expérience, il est persuadé que ce qu’il éprouve pour les hommes est malsain, anormal et il fait tout pour faire croire que les filles l’intéressent. Néanmoins, avec l’arrivée d’Ogata dans les parages, Saya va fondre et se laisser emporter par ses sentiments, pour le meilleur et pour le pire.

On en vient alors aux choses sérieuses et bien que jusqu’à présent, je trouvais l’histoire plutôt classique, j’ai adoré la suite qu’a donné la mangaka. Lorsque Ogata va vouloir dépasser le cap de l’amitié avec Saya, les choses ne vont pas se passer comme prévu pour les deux hommes et les réflexions qui s’ensuivent d’un côté comme de l’autre m’ont beaucoup plu. Je les ai trouvé recherchées, pertinentes et elles sonnaient vraies à mes oreilles.
Le chapitre 3 qui marque un tournant dans la relation de nos héros est vraiment sombre et puissant. Il y a un bouillonnement d’émotions, de la précipitation, des craintes, des confessions, etc. et tout ça fini par sauter au visage des personnages qui vont devoir tout reconstruire avec plus de patience. La psychologie des personnages qui nous est présentée ici n’est pas très fréquente je trouve. Nous tombons souvent sur des personnages sûr d’eux, de leur sexualité ou qui n’ont aucun soucis à passer d’une fille à un garçon. C’était original et émouvant de voir pour une fois, un couple qui fait un blocage sur ce sujet.

Enfin, pour ce qui est des dessins, je les ai trouvé très beaux et détaillés que ce soit au niveau des personnages ou du background. Rien à redire dessus, c’est propre !

Bref, « Neon sign amber » est une bonne lecture. Alors qu’on part sur un début classique avec un homosexuel qui se cache et un hétérosexuel qui tombe amoureux d’un homme. Le milieu du livre m’a agréablement surprise ! Il marque un tournant dans l’histoire, une prise de conscience pour Ogata et un aveu de Saya qui va changer la donne et obliger chacun d’entre eux à réfléchir à sa situation et à l’avenir qu’il entrevoit. J’ai trouvé ce passage et ce qui suit particulièrement bien présenté et émouvant.

3 réflexions sur “Neon sign Amber – Tanaka Ogeretsu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s