L’Ours et le Rossignol – Katherine Arden

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « On me dit comment je dois vivre et on me dit comment je dois mourir. […] Je préférerais encore me jeter dans la gueule des enfers, si c’était de ma propre volonté. Je préfère mourir demain dans la forêt plutôt que vivre cent ans de la vie qui m’a été choisie. »

couv27127391Titre : Trilogie d’une nuit d’hiver, tome 1 : L’ours et le Rossignol
Auteur : Katherine Arden
Genre : Fantastique, Historique
Langue : Française
Pages : 435
Note : 4.25/5

En bref : Un premier tome bien écrit et développé. L’univers qu’a crée l’auteur est enchanteresse. Je ne connaissais rien de la mythologie slave ou même de l’histoire de la Russie mais en grande fan de folklore, j’ai adoré découvrir tout ça. Il n’y a pas réellement de gentils et de méchants, simplement des individus aux desseins différents et dont certains se confrontent.

Résumé :

Au plus froid de l’hiver, Vassia adore par-dessus tout écouter, avec ses frères et sa sœur, les contes de Dounia, la vieille servante. Et plus particulièrement celui de Gel, ou Morozko, le démon aux yeux bleus, le roi de l’hiver. Mais, pour Vassia, ces histoires sont bien plus que cela. En effet, elle est la seule de la fratrie à voir les esprits protecteurs de la maison, à entendre l’appel insistant des sombres forces nichées au plus profond de la forêt. Ce qui n’est pas du goût de la nouvelle femme de son père, dévote acharnée, bien décidée à éradiquer de son foyer les superstitions ancestrales.

Avis :

Marina et Piotr vivent aux abords d’une dense forêt avec leurs enfants et d’autres villageois. Les hivers y sont rudes et le manque de nourriture fréquent mais pour occuper les enfants, Dounia, la gouvernante, leur raconte des histoires, notamment celle du Roi de l’hiver. Malheureusement, le froid et la faim font des ravages et lorsque Marina attend un nouvel enfant, elle est trop faible pour supporter l’accouchement et meurt en donnant naissance à Vassia. Les années passent et Vassia grandit bercée par les mêmes contes que ses frères et sœurs mais pour elle, ces histoires sont un peu plus que des légendes. Elle a le don de voir les créatures qui peuplent son foyer et ses alentours, une capacité qui ne lui apportera pas que des avantages…

Je me suis laissée tenter par cette trilogie suite aux avis positifs que j’ai lu mais aussi à cause de la couverture et du titre qui promettaient une histoire se situant principalement en hiver, une période que j’affectionne particulièrement. Je n’ai pas été déçue par ma lecture. Telle une enfant près d’un feu de cheminée, j’ai adoré écouter et découvrir les contes et légendes slaves dont je ne connaissais strictement rien. C’était enrichissant et je me suis laissée emporter par le récit. Nous suivons Vassia de sa plus tendre enfance à son adolescence. Nous observons une enfant capricieuse, gâtée, aventurière,… puis petit à petit, nous la voyons prendre conscience de sa différence et comprendre qu’il y a certaines choses qu’il vaut mieux taire pour son bien. Elle devient alors une femme plus prudente dans ses mots et ses gestes mais avec toujours une impétuosité qui lui jouera des tours mais que j’ai, pour ma part, adoré. J’ai pris plaisir à la suivre et à découvrir à ses côtés les différents êtres qui peuplent son environnement !

Quant aux autres personnages, il y en a beaucoup ! Certains n’auront de l’importance qu’au début ou feront leur apparition seulement dans la deuxième partie du livre, tandis que d’autres marqueront les esprits tout au long de l’histoire. En ce qui me concerne, j’ai adoré Aliocha, un des grands frères de Vassia et la relation qu’il entretient avec elle. Ils font vraiment la paire ! J’ai aussi aimé Piotr et Konstantin pour des raisons totalement différentes. Le premier m’a plu pour l’amour qu’il porte à sa famille et la responsabilité qu’il endosse alors que le deuxième m’a marqué par sa vanité et son dévouement qui lui jouera des tours. Après, globalement, je trouve que les personnages sont bien travaillés et humains dans leurs actions, qu’ils apparaissent le temps d’un tome ou d’un chapitre.
La seule chose qui m’a dérangé sur les personnages, c’est la multitude de noms/surnoms que chacun a. C’était perturbant de voir un personnage se faire appeler par son nom et prénom complet, puis par son prénom tronqué et plus tard par un surnom qui rappelle son statut et/ou son lien avec la personne qui lui parle. C’est probablement une façon normale d’interagir en Russie mais ça alourdit inutilement le texte de mon point de vue.

Enfin, en ce qui concerne l’histoire, elle était fluide et bien rythmée, à tel point que je ne me suis pas rendue compte que j’arrivais à la fin. Pourtant, il y a bien des rebondissements et des révélations qui ponctuent le récit qui aurait pu m’indiquer que le dénouement arrivait mais, je ne sais pas, j’étais tellement bien, posée, que je n’ai pas vu le temps passer. Je ne voulais pas que ça s’arrête, ce qui fait qu’en tournant la dernière page, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire « Quoi ? Déjà ! Mais… », comme si le carrousel dans lequel j’avais embarqué c’était arrêté trop tôt et m’avait coupé tout mon fun !

Bref, « L’ours et le rossignol » est un très bon premier tome. Que ce soit dans le fond ou dans la forme, j’ai aimé ce que l’auteur nous a proposé ! Les personnages sont nombreux et leurs appellations variées ce qui nécessite un temps d’adaptation pour situer tout le monde mais une fois fait, c’est un réel plaisir de suivre chacun d’entre eux. Il n’y a pas réellement de gentils et de méchants, simplement des individus aux desseins différents et dont certains se confrontent. C’est bien écrit, développé et l’univers sombre et poétique que nous montre Katherine Arden fait des merveilles. Je ne connaissais rien de la mythologie slave ou même de l’histoire de la Russie mais étant une grande fan de tout ce qui touche au folklore, j’ai adoré découvrir tout ça. Je ne tarderai pas à lire la suite tant la fin m’a donné soif de plus !

Découvrez mes chroniques de la saga complète : Tome 2 / Tome 3.

Publicité

5 réflexions sur “L’Ours et le Rossignol – Katherine Arden

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s