La fille dans la tour – Katherine Arden

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « Je sculpte des choses en bois parce que les choses produites par un effort sont plus réelles que celles qui sont faites d’un souhait. »

couv37599954Titre : Trilogie d’une nuit d’hiver, tome 2 : La fille dans la tour
Auteur : Katherine Arden
Genre : Fantastique, Historique
Langue : Française
Pages : 507
Note : 4.5/5

En bref : J’ai aimé sortir de la forêt et découvrir de nouveaux lieux et personnages. Leur évolution, leurs réflexions et leurs combats sont parfaitement maîtrisés et c’est avec avidité que j’ai suivi nos héros. Je n’ai pas vu le temps passer et heureusement qu’il y a une suite parce que je ne suis toujours pas rassasiée de cet univers.

Résumé :

La cour du grand-prince, à Moscou, est gangrenée par les luttes de pouvoir. Pendant ce temps, dans les campagnes, d’invisibles bandits incendient les villages, tuent les paysans et kidnappent les fillettes. Le prince Dimitri Ivanovitch n’a donc d’autre choix que de partir à leur recherche s’il ne veut pas que son peuple finisse par se rebeller. En chemin, sa troupe croise un mystérieux jeune homme chevauchant un cheval digne d’un noble seigneur. Le seul à reconnaître le garçon est un prêtre, Sacha. Et il ne peut révéler ce qu’il sait : le cavalier n’est autre que sa plus jeune sœur, qu’il a quittée il y a des années alors qu’elle n’était encore qu’une fillette, Vassia.

Avis :

Avec l’aide de Vassia, Morozko a réussi à enchaîner l’Ours mais cela a donné aux villageois une raison de plus pour la traiter de sorcière. Dans l’impossibilité de rester auprès de sa famille, Vassia décide de s’enfoncer dans la forêt, de rejoindre Morozko pour récupérer les cadeaux qui lui a fait et ainsi pouvoir subvenir à ses besoins lors de son futur voyage. Du côté de Moscou, Kassian, un seigneur dont personne n’avait entendu parler jusque-là, demande audience auprès du Grand-prince Dimitri. Il l’informe que ses villages sont incendiés et les filles kidnappées sans qu’aucune trace des brigands ne soit trouvée. Dimitri accepte de l’aider et part en campagne avec son fidèle cousin et ami Sacha, le frère de Vassia.

Un deuxième tome tout aussi bien que le premier. Il est plus long et pourtant, encore une fois, je n’ai pas vu le temps passé. Je dirais même que, m’étant faite aux appellations diverses et variées des personnages, je l’ai plus apprécié. J’ai adoré faire la rencontre de nouvelles créatures du folklore slave comme la Dame Minuit ou l’Oiseau de feu et d’en revoir d’autres comme le Bannik, l’esprit des bains, le Domovoï, celui du foyer ou encore le Dvorovoï le protecteur de la cour. C’est vraiment passionnant et très bien implanté dans le récit à chaque fois !

Nous suivons à nouveau Vassia dans son périple. J’ai beaucoup aimé l’évolution du personnage dans ce tome. C’est une femme qui ne suit pas les standards de l’époque et de ce fait, elle n’arrive pas à trouver sa place. Elle ne se voit pas enfermer dans une demeure, aussi luxueuse soit-elle, durant le restant de ses jours et en même temps, elle sait très bien qu’en tant que femme, il est trop dangereux pour elle de se balader d’une contrée à une autre. Quelque soit la voie qu’elle choisie, elle devra sacrifier une partie de sa liberté.
Sa relation avec Morozko, le Roi de l’hiver est aussi très drôle et touchante. Leur lien est simple et profond à la fois. J’ai beaucoup ri face à l’impétuosité dont fait preuve Vassia avec lui. C’est censé être une créature que l’on doit craindre car elle est synonyme de froid et de mort mais Vassia n’en a cure et enchaîne les questions et les requêtes sans se formaliser plus que ça. J’ai autant aimé son comportement que celui de Morozko. Pendant tout le tome, je n’attendais que leur prochaine rencontre !

Quant aux autres personnages, on se concentre cette fois-ci plus sur la communauté moscovite soit Dimitri, Sacha, Kassian, Olga et ses enfants. L’auteur a semble t-il le don de me faire apprécier tous les personnages sans distinction. Même Konstantin qui descend plus bas que terre dans cette suite, je n’ai pas réussi à le détester. Il y a bien sûr des passages où des claques se perdent et où on aimerait plus d’empathie et de confiance de la part de certains protagonistes mais compte tenu des mœurs et coutumes de l’époque, leurs réactions est en réalité tout à fait logique quoique lourdes de conséquences.

En ce qui concerne l’histoire, l’aspect politique est plus présente et il faudra être attentif au moindre détail pour percer les desseins de chacun. Ainsi que beaucoup d’adresse de la part de Vassia pour échapper aussi bien à la bague qu’au fil d’une épée. J’ai trouvé le tout encore une fois bien rythmé. Tout se déroule avec une fluidité et une logique qui ferait presque peur tellement elle est maîtrisée ! Les rebondissements font mouches car bien que je me doutais de certains éléments, j’étais tant prise par l’histoire qu’ils ont réussi à me surprendre le moment venu. On sait souvent ce qu’il va se passer mais rarement quand !
Enfin, ce deuxième tome est doux et amer dans sa résolution. Une page se tourne, la vérité surgit mais pas mal de choses restent encore en suspends et au vu des quelques petites phrases de la part de l’auteur que j’ai noté, le troisième tome risque d’être tout aussi prenant !

Bref, « La fille dans la tour » est une suite à la hauteur du premier tome. J’ai aimé sortir de la forêt et découvrir de nouvelles villes, de nouveaux paysages et de nouveaux personnages. C’est toujours aussi bien présenté et développé et tout comme Vassia, j’en ai pris plein la vue à chaque fois. L’évolution des personnages, leurs réflexions et leurs combats sont parfaitement maîtrisés et c’est avec avidité que j’ai suivi nos héros. Je n’ai pas vu le temps passer et heureusement qu’il y a une suite parce que je ne suis toujours pas rassasiée de l’univers de Katherine Arden. Je ne pensais pas apprécier autant une histoire mélangeant (habilement) la mythologie slave et des faits historiques russes.

Découvrez mes chroniques de la saga complète : Tome 1 / Tome 3.

2 réflexions sur “La fille dans la tour – Katherine Arden

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s