Josée, le tigre et les poissons – Nao Emoto & Seiko Tanabe

Note : ★★★★★ (5/5) Coup de cœur
Extrait : « Je pensais qu’on pourrait éviter les regards des gens et que ça serait plus sûr. Malheureusement le monde extérieur est vraiment rempli de bêtes effrayantes. »

Josee-le-tigre-et-les-poionsTitre : Josée, le tigre et les poissons
Auteurs : Nao Emoto & Seiko Tanabe
Genre : Seinen
Langue : Française
Tomes : 2 tomes (terminé)
Note : 5/5 Coup de cœur

En bref : J’ai vite été embarquée par l’histoire et les dessins. J’ai adoré l’évolution de Tsuneo et Josée, leur résilience et leur personnalité. En 2 tomes beaucoup de sujets sont abordés (le handicap, le deuil et les rêves notamment) mais ce que je retiens surtout c’est le courage de nos héros et la douceur qui se dégage de leur relation. C’était beau !

Résumé :

Josée, jeune paraplégique, vit recluse. Pour s’évader, elle n’a que la lecture et son admiration pour la mer. Tsuneo, étudiant fasciné par les fonds marins, rêve d’aller plonger au Mexique. Quand ce dernier est embauché pour s’occuper de Josée, leur relation est pour le moins glaciale. Mais les cœurs des deux personnages battent au même rythme, celui que les vagues imposent à quiconque les admire.

Avis :

Josée est paraplégique depuis sa naissance et elle vit avec sa grand-mère. Un soir alors qu’elles se promènent, Josée perd le contrôle de son fauteuil roulant et se met à dévaler une pente à toute vitesse. Heureusement, Tsuneo, un universitaire passionné par la plongée sous-marine et les animaux qui y habitent, la rattrape à temps. Pour le remercier, la grand-mère de Josée l’invite chez elle et apprenant que le jeune homme a besoin d’argent, elle lui propose de venir s’occuper de Josée en échange d’une rémunération. Tsuneo découvre alors l’univers de Josée, composé essentiellement de dessins et de rêves inassouvis mais aussi une jeune fille avec beaucoup de caractère.

Ce mangas est tiré du film du même nom qui est sorti en France au cinéma pendant une ou deux semaines à peine. J’ai eu la chance de pouvoir le voir et j’en suis ressortie toute chamboulée. Dès qu’un film d’animation japonais est diffusé sur grands écrans, j’ai tendance à aller le voir même si le titre est aussi particulier que celui-ci. Je m’attends souvent à passer un bon moment mais guère plus. Josée, le tigre et les poissons néanmoins a réussi à me transporter comme cela ne m’était pas arrivée depuis longtemps. L’animation était belle, l’histoire touchante et les personnages complémentaires, avec une très belle évolution. Bref, ce fût un coup de cœur insoupçonné ! Je ne pouvais donc pas passer à côté de la version mangas quand l’annonce d’une adaptation a été annoncée.

J’ai retrouvé dans ces deux tomes, tout ce que j’avais aimé dans le film. Les dessins sont magnifiques et nous visualisons parfaitement le décor, que ce soit lorsque Tsuneo part faire de la plongée, lorsqu’il rend visite à Josée ou même lorsqu’ils se baladent tous les deux en ville ou en bord de mer. Les traits des personnages sont plutôt arrondis, ce qui nous met constamment dans une ambiance douce et chaleureuse, un cocon que j’ai eu du mal à quitter.

Quant à l’histoire, elle est sans surprise pour moi étant donné que c’est exactement la même que celle du film. Cependant, cela ne m’a pas empêché d’être, à nouveau, touchée par les événements qui se produisent. Il n’y a beau avoir que deux tomes, il y a moultes rebondissements qui viennent perturber la vie de nos héros. Josée étant désormais une adulte, elle devra arrêter ses caprices et apprendre à devenir plus indépendante malgré son handicap. Nous voyons bien là un aperçu du système japonais qui vient en aide aux personnes handicapées mais jusqu’à un certain point seulement, car l’objectif principal de leur méthode est que la personne invalide ne se repose plus sur les autres et puisse se débrouiller toute seule.
Tsuneo lui a pour but de partir au Mexique étudié un poisson qui ne vit que là-bas. Pour cela, il doit économiser beaucoup d’argent et trouver une université qui veuille bien de lui. Un rêve qui nécessite une détermination à toute épreuve et quelques sacrifices.

Nous voilà donc avec deux personnages attachants qui vont apprendre et puiser ce qu’il y a de meilleur chez l’autre mais aussi se soutenir dans les moments difficiles. J’ai vraiment adoré Tsuneo et Josée ! Il ne m’a pas fallu longtemps pour tomber sous leurs charmes et pour voir qu’ils sont faits pour être ensemble. Le caractère calme et passionné de Tsuneo vient allumer la flamme depuis longtemps éteinte de Josée et élargir ses horizons. Tandis que la force et le courage de Josée motivent Tsuneo à ne jamais abandonner ses rêves quoi qu’il se passe. J’ai aimé leurs interactions tantôt drôles, tantôt émouvantes. L’auteur a su garder un bon équilibre et à ne jamais tomber dans le pathos. C’était parfait ! A tel point que je n’aurais pas été contre quelques tomes supplémentaires histoire de faire durer le plaisir et de découvrir d’autres moments chaleureux entre nos deux héros.

En bref, « Josée, le tigre et les poissons » est un coup de cœur. J’ai été tout de suite embarquée par l’histoire et les dessins. Tsuneo et Josée vont tomber chacun au plus bas mais grâce au soutien qu’ils s’apportent, ils vont se relever encore plus forts. J’ai adoré leur évolution, leur résilience et leur personnalité. En l’espace de 2 tomes beaucoup de sujets sont abordés (le handicap, le deuil et les rêves notamment) mais ce que je retiens surtout c’est le courage de nos héros et l’ambiance chaleureuse qui se dégage constamment de leur relation. C’était beau, doux, cruel et poétique ! Je vous conseille aussi bien le film que le mangas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s