Sora & Hara – Asumiko Nakamura

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Nous sommes littéralement tombés de sommeil et j’ai fait un rêve étrange. Sorano était toujours étudiant mais moi aussi. On était tous les deux sur des bicyclettes. »

38465309._SX318_Titre : Sora & Hara
Auteur : Asumiko Nakamura
Genre : Yaoï
Langue : Française
Pages : 272 pages (terminé)
Note : 3.5/5

En bref : J’ai apprécié la fraîcheur qu’apporte Sora à cet univers et j’ai aimé en apprendre plus sur Hara que je ne portais pas dans mon cœur jusque-là. Leur relation peut en faire grimacer certains mais je l’ai trouvé aussi bien introduite que développée. Le respect avant tout. Les dessins sont singuliers mais je finis par y prendre goût.

Résumé :

Hara Manabu est professeur de musique au très distingué Grand Lycée de l’Est pour Crétins de la préfecture. Si cette description ne vous est pas inconnue, c’est parce qu’il s’agit du même professeur nonchalant que vous avez pu rencontrer dans Doukyûsei ou O.B…

Mais derrière son apparente insouciance, M. Hara a fort à faire : entre les tâches ingrates dont il écope à l’école, et plusieurs peines de cœur dont il ne se remet pas, la vie ne saurait être pire.
C’est alors qu’il rencontre Sorano, lui aussi en train de noyer un chagrin d’amour, lors d’une soirée dans un bar gay. Le lendemain lui apprendra que le garçon, malgré sa haute taille et son air mature, est un de ses nouveaux élèves… âgé de quinze ans seulement !
Hara Manabu n’est pas au bout de ses peines… Pourtant, contre toute attente, l’apparition de Sorano souffle un vent de fraîcheur dans le quotidien morne de son professeur…

Avis :

Nous voici quelques temps après Sotsugyosei, Sajô et Kusakabe ont quitté le lycée mais M. Hara, leur professeur, n’arrive toujours pas à se défaire des sentiments qu’il a pour Sajô. Un soir, il rencontre Sorano dans un bar, le jeune homme l’intrigue mais lorsqu’il apprend le lendemain que c’est un de ses élèves, il coupe tout lien avec lui. Enfin, c’est son objectif mais ce n’est pas sans compter sur Sorano qui intrigué par son professeur, va vouloir le côtoyer dès que l’occasion se présentera.

Ce one-shot entre dans la saga « Classmate » de la mangaka et qui comprend dans l’ordre de lecture : Doukyusei, Sotsugyosei, Sora & Hara, O.B. puis Blanc. Je ne les ai pas lu tout à fait dans l’ordre indiqué et je le regrette car si j’avais lu ce one-shot avant O.B., je pense que j’aurais plus apprécié ce dernier. En effet, dans Sora & Hara, nous faisons la rencontre de quelques personnages dont nous découvrons ensuite l’histoire plus détaillée dans O.B.. Cela n’enlève rien à certains défauts que j’ai pu relever dans cette duologie mais pour d’autres scènes, je les aurais probablement trouvé moins sorties de nul part et j’aurais eu plus d’attachements aux personnages.

En ce qui concerne l’histoire de Sora & Hara, je l’ai apprécié. Je peux comprendre que des lecteurs aient été rebutés par la différence d’âge entre les deux personnages principaux mais pour ma part, ça ne m’a pas dérangé. Tout d’abord parce que cela ne se voit pas tant que ça dans les dessins mais surtout parce qu’à aucun moment Hara, le professeur profite de la situation. Il a conscience qu’il est en face de son élève qui plus est mineur et il respecte la loi à ce sujet. Tout au long du livre, c’est Sora qui prendra les devants, qui essayera de le « corrompre » et j’ai justement aimé que Hara ne craque pas, même si sa résolution est parfois mise à rude épreuve. De sa part, je n’ai vu que son côté protecteur transparaître et clairement pas un aspect prédateur ou autre.

Hara est d’ailleurs un personnage avec lequel je n’avais pas spécialement accroché dans les livres précédents et j’ai changé d’avis à son sujet grâce à cette histoire. Je l’ai trouvé touchant à être aussi perdu face à un amour qui est mort avant même d’avoir pu voir le jour. La mangaka a réussi à exploiter ce filon avec beaucoup de tact et de mélancolie. J’ai aussi aimé le rôle de Sorano dans tout ça. Il ne cherche pas à mettre le grapin sur son professeur, au contraire, il le pousse à se dévoiler auprès de Sajô, à aller au bout de cette histoire, qu’elle finisse bien ou non, car il sait qu’il n’y a que de cette façon qu’il pourra trouver la paix.
De même pour l’histoire entre Hara et Arisaka. Elle montre déjà qu’Hara n’est pas attiré que par les jeunots, que ses sentiments vont au-delà de l’âge ou la physionomie de son partenaire. Bref, on ne choisit pas de qui on tombe amoureux mais on peut contrôler ce qu’on fait de ces sentiments et cette histoire ou celles qui suivent dans O.B. montrent bien cette différence.

C’est pour toutes ces choses que j’ai aimé leur histoire et que je n’ai pas eu l’impression d’être en face d’un professeur qui profite de la jeunesse et de l’innocence de son élève pour abuser de lui. Il y a du respect, de la compréhension, de l’entraide et je n’ai senti aucune manipulation de la part de quelques personnages que ce soit. Leurs sentiments sont candides, la loi respectée alors que dire de plus ?

Bref, « Sora & Hara » est une jolie histoire. Je garde toujours une préférence pour Sajô et Kusakabe mais j’ai apprécié la fraîcheur qu’apporte Sora à cet univers et j’ai aimé en apprendre davantage sur le professeur Hara que je ne portais pas dans mon cœur jusque-là. Leur relation peut en faire grimacer certains mais je l’ai trouvé aussi bien introduite que développée. Tout est fait dans le respect de l’autre, de soi et de la loi et je ne peux que saluer la mangaka d’avoir trouvé le bon équilibre entre tout ça. Les dessins sont toujours aussi particuliers mais je finis par y prendre goût.

Publicité

4 réflexions sur “Sora & Hara – Asumiko Nakamura

  1. Que j’aime lire que tu finis par prendre goût aux dessins 😀
    Je suis ravie que tu aies été touchée par cette histoire, moi aussi, je n’étais pas fan d’Hara et j’avais quelques craintes, mais l’autrice, c’est vrai s’en sort très bien !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s