Verity – Colleen Hoover

Note : ★★★★★ (5/5) Coup de cœur
Extrait : « What you read will taste so bad at times, you’ll want to spit it out, but you’ll swallow these words and they will become part of you, part of your gut, and you will hurt because of them. »

couv28700186

Titre : Verity
Auteur : Colleen Hoover
Genre : Thriller, Romance
Langue : Anglaise
Pages : 314
Note : 5/5 Coup de cœur

En bref : La tension est à son comble dès le début et nous sommes happés immédiatement dans la vie, pour le moins tragique, de Verity. C’est glauque, choquant, perturbant, cru et il y a peu de moments de répits mais c’est exactement ce que je recherchais (puis la fin… wouahou). C’est un coup de cœur pour ce premier thriller de l’auteure !

Résumé :

Lowen Ashleigh is a struggling writer on the brink of financial ruin when she accepts the job offer of a lifetime. Jeremy Crawford, husband of bestselling author Verity Crawford, has hired Lowen to complete the remaining books in a successful series his injured wife is unable to finish.

Lowen arrives at the Crawford home, ready to sort through years of Verity’s notes and outlines, hoping to find enough material to get her started. What Lowen doesn’t expect to uncover in the chaotic office is an unfinished autobiography Verity never intended for anyone to read. Page after page of bone-chilling admissions, including Verity’s recollection of the night their family was forever altered.

Lowen decides to keep the manuscript hidden from Jeremy, knowing its contents would devastate the already grieving father. But as Lowen’s feelings for Jeremy begin to intensify, she recognizes all the ways she could benefit if he were to read his wife’s words. After all, no matter how devoted Jeremy is to his injured wife, a truth this horrifying would make it impossible for him to continue to love her.

Avis :

Lowen est écrivaine mais elle peine à joindre les deux bouts surtout depuis qu’elle a dû arrêter temporairement de travailler pour s’occuper de sa mère malade. Cependant, la roue pourrait bien tourner grâce à la proposition qu’elle reçoit de Jeremy Crawford, mari de Verity Crawford, une auteure à succès. Cette dernière est dans l’incapacité de finir sa saga suite à un accident et Lowen serait donc chargée de la terminer à sa place. Pour cela, elle va devoir se rendre dans la maison des Crawford pour récupérer et analyser les nombreuses notes de Verity. En faisant ses recherches, elle tombe sur un manuscrit de l’auteure. Une autobiographie révélant de sombres secrets.

On pourrait croire que je mets systématiquement les romans de Colleen Hoover en coup de cœur mais ce n’est pas vrai (je vous jure ! xD), c’est juste qu’à chaque fois elle propose quelque chose d’inédit qui me touche personnellement ou me transporte totalement. C’est encore le cas avec Verity.

Pour la première fois, Colleen Hoover s’attaque à un autre genre que la romance contemporaine : les Thriller ! Et je dois dire qu’elle est douée, très douée. Elle a une plume qui transmet beaucoup d’émotions et c’est, pour moi, une qualité vitale dans une romance mais aussi nécessaire dans un thriller. Elle manie les mots avec brio et a réussi à me captiver du début à la fin. J’ai eu de frissons tout le long de la colonne vertébrale et au milieu du livre, j’en suis arrivée au point où je jetais des regards derrière moi de temps en temps tellement j’étais mal à l’aise xD. Elle instaure une atmosphère glauque dans cette maison perdue au milieu de nul part. On finit par douter de tout et de tout le monde à commencer par nous, c’était vraiment intense comme lecture mais j’ai adoré !

Le livre est raconté du point de vue de Lowen mais je considère Verity comme la réelle protagoniste de ce roman. A travers Lowen et le manuscrit autobiographique qu’elle lit, nous découvrons la vie de Verity, de sa rencontre avec Jeremy jusqu’à aujourd’hui, en passant par son mariage, sa vie de couple, ses enfants, etc. Nous entrons dans sa tête et ce que nous y voyons est terrifiant mais prenant. Tout comme Lowen, j’étais ébranlée par ce que je lisais et en même temps, je ne pouvais m’empêcher de vouloir connaître la suite. Il y a un côté très malsain là-dedans que Colleen Hoover a parfaitement bien retranscrit. On ne dit pas que la curiosité est un vilain défaut pour rien !

En parallèle de la lecture du manuscrit, nous avons bien entendu la vie de Lowen et sa cohabitation avec Jeremy et son fils Crew. Ce sont au début des moments légers qui nous permettent de souffler entre deux flashback sur la vie de Verity mais assez rapidement, la psychose de Lowen s’empare de la maison, nous atteint et ses moments de répits se font plus rares. On a alors qu’une envie, qu’elle finisse son bouquin et qu’elle quitte cette fichue maison !
Quant à Jeremy et Crew, ils sont adorables au départ, chacun à leur façon, mais l’atmosphère du récit est telle qu’il est difficile de les apprécier comme il se doit et d’approfondir notre lien avec eux. Contrairement aux romances contemporaines, les thrillers ne se prêtent pas vraiment à ce genre d’exercice. Puis, comme je l’ai dit plus haut, on finit par douter de tout le monde, ce qui crée une sorte de barrière entre le lecteur et les personnages.

Quant à la fin, je commence à connaître le style de l’auteure et je me doutais qu’il y aurait un retournement de situation quelconque. J’avais quelques pistes en tête mais j’étais loin de la réalité. Je suis restée sur le cul, vraiment ! C’est rare qu’on arrive à me surprendre à ce point et pourtant…

Bref, avec « Verity », Colleen Hoover nous propose son premier thriller et franchement elle peut recommencer quand elle veut ! La tension est à son comble dès le début et nous sommes happés immédiatement dans la vie, pour le moins tragique, de Verity. C’est glauque, choquant, cru parfois (il y a pas mal de scènes de sexe) et il y a très peu de moments de repos ou de légèreté mais c’est exactement ce que je recherchais dans cette lecture, c’est donc un coup de cœur pour moi ! Puis la fin est perturbante à souhait, je suis restée scotchée par ce plot-twist.

 

Publicités

22 réflexions sur “Verity – Colleen Hoover

  1. J’avais vu sa sortie, mais n’étant pas très romance, j’avais peur que cette partie prenne trop de place dans l’intrigue alors que c’est bien l’ambiance thriller angoissant qui semble ressortir du livre. Du coup, là ça me tente bien surtout si tu as trouvé la plume de l’autrice propice aux émotions 🙂

    J'aime

    • Vu à la vitesse laquelle ces romans sont publiés en France, tu devrais l’avoir dans l’année je pense 😀

      J’espère que tu apprécieras ! C’est mon auteure préférée 💕 (par contre en VF, je ne garanti rien… si c’est Hugo Roman qui se charge de la publication, il y a une chance sur deux pour que ça dérappe 🤣)

      Aimé par 1 personne

      • Oui 😒 c’est bien pour ça que je n’achète jamais chez eux (ça et les couvertures d’hommes torse-nu…🤢). Puis Colleen Hoover en VO, c’est tellement beau. Elle manie les mots à la perfection et elle fait plein de jeux de mots qui sont difficilement traduisibles ><

        Aimé par 1 personne

      • J’avoue que les couvertures de la romance, c’est toujours pareil ^^
        Après, perso je lis pas en VO, j’ai clairement pas le niveau, donc je suis bien content de pouvoir au moins le lire en vf, même si c’est pas parfait, c’est mieux que rien xD

        J'aime

      • Je n’arrivais même pas à faire la différence entre les bouquins à force xD Mais ces derniers temps, ils ont l’air d’avoir compris le message et propose d’autres styles, on est sur la bonne voie !

        J’étais bien trop impatiente au collège/lycée, j’étais incapable d’attendre la VF ou vostf d’un anime/drama/mangas/etc alors je finissais toujours par regarder la vosta et mine de rien, à force, ça te fait progresser ! Encore plus efficace que les cours xD Maintenant, j’arrive à peu près à tout lire en anglais, je suis juste plus ou moins rapide en fonction du genre (la romance par exemple a toujours un vocabulaire plus basique que la fantasy ^^).

        Aimé par 1 personne

      • Tant mieux, car au départ, c’est vrai que tout se ressemblait ! 🤣
        C’est cool de lire l’anglais. Moi j’ai essayé mais c’est super dur. J’aurais jamais dû prendre Espagnol en Lv1 au collège 😭😭

        J'aime

      • Au collège, je ne pouvais prendre que Anglais ou Allemand en LV1 et comme j’aimais pas l’accentuation allemande (toujours l’impression qu’ils t’engueulent quand ils parlents xD), le choix était vite fait 😂
        J’ai pris Espagnol en LV2 mais j’ai tout oublié depuis…

        Après, il n’est pas trop tard pour s’y mettre ! Perso, c’est loin d’être grâce aux cours de collège/lycée que j’ai un bon niveau 😅

        Aimé par 1 personne

      • J’avoue l’Allemand c’est autoritaire 🤣
        J’ai essayé l’anglais mais pour lire un comics, j’ai mis trois fois plus de temps qu’en Français 😱 et puis, à mon âge, je me demande si ça vaut le coup que je m’y remette, j’ai pas trop envie de retourner à l’école 🤣

        J'aime

      • Au début c’est normal, frustrant mais normal ! Plus tu pratiques plus tu deviens rapide après.
        Tu n’es pas obligée de prendre des cours, tu peux faire ça en auto-didacte si tu as un minimum de base, avec les sites de vocabulaire qui existent et tout, c’est accessible ^^
        Tu n’es pas encore un vieux papy quand même si ? 😂

        Aimé par 1 personne

      • Oh !? Quel jour ?
        Bon, c’est vrai qu’on dit qu’à partir de 25 ans, les cellules grises commencent à se détériorer mais ça ne veut pas dire qu’on n’est plus capable de rien non plus ! xD Faut juste une grosse dose de motivation !

        Aimé par 1 personne

  2. Bon tu m’as définitivement convaincue… je meurs d’envie de lire ce livre ! Il a l’air tellement bien… Et voir Colleen Hoover dans un autre genre me tente vraiment beaucoup. Affaire à suivre si je le lis en VO ou si j’attends sa sortie VF 😉

    J'aime

      • Oui c’est sûr ! J’ai lu un livre en VO pour l’instant, les autres étaient des relectures après avoir déjà lu en VF donc c’était plus simple.
        Dans l’ensemble je comprends bien l’anglais mais ça me prend des plombes pour lire le livre du coup car je ne peux que le faire quand je suis vraiment bien concentrée !

        Aimé par 1 personne

      • Quand on n’est pas habituée, c’est vrai qu’on met plus de temps à lire en VO. Je n’ai aucun soucis à lire en anglais mais quand ça fait longtemps que je n’ai rien lu dans cette langue, je mets du temps avant de me remettre dans les clous. Ce n’est pas une langue vivante pour rien ><

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s