Retour aux sources – Zuo Hsuan

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Quand une chose importante pour toi est cassée, tu dois tout faire pour la réparer. » – « La création nécessite impulsivité et chance. »

couv3012775Titre : Retour aux sources
Auteur : Zuo Hsuan
Genre : Shojo
Langue : Française
Tomes : 2 tomes (terminé)
Note : 3.5/5

En bref : Même si j’ai aimé découvrir la culture de Daxi et les paysages de la région, je n’ai pas été emballée par ce titre et ses personnages trop linéaires et prévisibles. Quant aux dessins, Zuo Hsuan propose des planches très détaillées et belles mais les personnages manquaient de vivacité à mon goût.

Résumé :

Xia Zhixun est un étudiant en fin de cycle à l’université de Taipei. Durant les vacances d’été, il retrouve sa ville natale, Daxi, et des souvenirs d’enfance enfouis après sept ans d’absence.
Les souvenirs remontent à la surface peu à peu. Ce sont les dieux qui le ramènent sur le chemin du retour. Axun retrouve progressivement ses amis d’enfance, sa famille désunie, les promesses non réalisées…
Ce voyage dans ses souvenirs va lui permettre d’affronter le présent.

Avis :

Chen et Xia sont deux étudiants à l’université de Taipei. Les vacances d’été arrivent et pour leur cours sur le folklore, ils doivent présenter un rapport en équipe sur la culture folklorique de la ville de leur choix. Xia choisit Daxi, sa ville natale et Chen appréciant grandement le garçon le suit sans difficultés, et espère par la même occasion en apprendre un peu plus sur lui.
Leur arrivée à Daxi marque aussi le début des festivités du 24, une fête culturelle qui anime chaque année la ville. Chen et Xia vont se plonger dans les préparations de la fête mais aussi faire face au passé du jeune homme.

Je lis très peu de mangaka taïwanaise mais je me suis laissée tenter par cette duologie et ses couvertures superbes. Je n’irai pas jusqu’à dire que je regrette mon achat parce que j’ai tout de même passé un bon moment mais je ne pense pas que je relirai un jour cette oeuvre.

J’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur la culture taïwanaise et sur les événements qui ont lieu dans la ville de Daxi lors de l’anniversaire du Saint Empereur Guan. Les défilés, les costumes et autres manifestations étaient bien mis en valeur par Zuo Hsuan grâce à des planches très détaillées et pleine de nostalgie… Comme si nous étions transportés à une autre époque. Malheureusement bien que les paysages et les costumes soient de toute beauté, ce ne fût pas le cas des personnages que j’ai trouvé plutôt simpliste dans leur design et dont les mouvements étaient trop saccadés. Cette sensation est, je pense, dû aux contours trop épais au niveau des personnages. Il y a pas mal de passages où ils dansent (surtout dans le tome 2) et à cause de ces contours épaissis, j’ai trouvé qu’ils manquaient en fluidité. Du coup, la nostalgie et la douceur que je percevais dans les paysages se perdaient quand j’observais nos protagonistes.

Côté personnages, je ne me suis attachée à aucun d’entre eux en particulier. On a la fille amoureuse du garçon froid et distant puis pour compléter le trio, le fameux meilleur ami hyper joyeux, rien de bien transcendant… Leurs histoires ne sont pas particulièrement originales non plus. On a à faire à beaucoup de quiproquos et à un manque de communication plus qu’autre chose. Je ne dis pas que je me suis ennuyée, n’exagérons rien ! Retour aux sources parlent de traditions, d’amour filiale, d’amitié, et il le fait très bien mais ça reste tout de même très prévisible. Après, même si les rebondissements sont inexistants, le rythme et le développement du récit sont maîtrisés du début à la fin. Il n’y a pas de temps morts ni de passages qui m’ont paru expédié. Quoique dans le deuxième tome 2, la mangaka met de côté de nombreux personnages pour avoir le temps d’arranger la relation père-fils qui est au cœur du récit…

Bref, je n’ai pas grand chose à dire de plus sur ce mangas. Zuo Hsuan nous fait découvrir avec Retour aux sources la culture folklorique de Daxi et bien que j’ai adoré tout ce que j’ai lu à ce sujet et que les problématiques, plutôt contemporaines, de Xia ont bien été incorporés avec le côté traditionnel, je n’ai pas été émerveillée autant que je l’aurais voulu par cette oeuvre. Je ressors très mitigée de ma lecture au final.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s