Le château des nuages – Diana Wynne Jones

Note : ★★★☆☆ (3.25/5)
Extrait : « Fleur-de-la-Nuit rassembla les portraits en une pile bien nette. – C’est bien ce que je pensais, dit-elle. C’est toi que je préfère à tous les autres. Certains ont l’air imbus d’eux-mêmes, d’autres égoïstes et cruels. Toi, tu es gentil et sans prétention. »

couv51608931

Titre : Le château des nuages
Auteur : Diana Wynne Jones
Genre : Jeunesse, Fantasy
Langue : Française
Pages : 297
Note : 3.25/5

En bref : A voir plus comme un conte qu’un roman. Les rebondissements sont nombreux et la fin sera vous surprendre. Néanmoins, je n’ai globalement pas vraiment apprécié ma lecture. Quelque soit la partie du livre, il y avait toujours un truc qui ne me plaisait pas (rythme, persos,…)

Résumé :

Abdullah mène une vie tranquille dans le sultanat de Rajput jusqu’au jour où il achète à un mystérieux étranger un tapis magique qui le transporte dans un jardin merveilleux. Il y rencontre la princesse de ses rêves, Fleur-de-la-Nuit. Mais, peu après, celle-ci va être enlevée par un effroyable djinn… Pour retrouver sa bien-aimée, Abdullah est prêt à tout dans sa quête, il croise un vieux soldat, un génie dans sa bouteille, un château volant rempli de princesses, des chats et des chiens aux pouvoirs étranges, qui tous réservent bien des surprises… car rien n’est en réalité ce qu’il semble être !

Avis :

Abdullah a été déshérité par son père avant que celui-ci meurt, sans en connaître la raison. Il se retrouve donc marchand de tapis dans la ville de Zanzib mais cette situation lui convient. Il n’est peut-être pas riche mais il arrive à subvenir à ses besoins et l’argent qu’il gagne lui permet d’acheter des tapis de meilleur qualité et d’ainsi proposer au fil du temps des pièces digne du sultan. Un jour, un mystérieux homme lui vend un tapis magique, le soir même en s’endormant dessus, Abdullah se retrouve propulser dans un magnifique jardin. Il y fait la rencontre de Fleur-de-le-Nuit, une femme de toute beauté dont il tombe amoureux et qu’il va essayer de revoir à tout prix.

Ce livre fait parti d’une trilogie « Les châteaux » dont le premier tome « Le château de Hurle » a eu le droit à son adaptation cinématographique sous le nom « Le château ambulant » de Hayao Miyazaki. Il est bon de connaître les personnages et le résumé de ce premier tome avant de lire la suite. Même si les histoires peuvent se lire indépendamment l’une de l’autre, certains personnages du premier volet viennent rendre une petite visite à nos protagonistes. Les connaître et savoir a qui on a affaire ajoute donc de le consistance et de la compréhension au récit.

Le château des nuages vous fera certainement penser au conte des Mille et une nuits voire à une revisite d’Aladdin et vous n’aurez pas tort. Difficile de faire autrement quand le personnage principal est un homme des bas quartiers qui fait la rencontre d’une princesse et qui essayera de la conquérir entouré d’un tapis magique et d’un génie.

Abdullah est un personnage qui ne m’a pas charmé au départ, il manie les mots et la politesse avec beaucoup trop d’entrain et j’ai trouvé ça plus agaçant qu’autre chose. Le texte s’en trouvait inutilement alourdi. Je l’ai davantage apprécié quand, par la suite, il devient plus franc dans son langage. Fleur-de-la-nuit est une princesse qui n’est jamais sortie du château. Elle est néanmoins très intelligente et cultivée quand le sujet ne tourne pas autour des hommes. J’ai beaucoup aimé son impertinence et son caractère. Elle ne se laisse pas démonter et, de part son ignorance dans les relations humaines (avec les hommes notamment), elle soulève des points importants. Le premier étant par exemple, le fait que les hommes puissent avoir plusieurs épouses mais l’inverse est inenvisageable.
Lors de son périple pour conquérir la princesse, Abdullah fera la connaissance de différents personnages qui, sans forcément le savoir, auront tous un rôle à jouer dans cette histoire. C’est un point que j’ai aimé et détesté à la fois. J’ai aimé que tous les éléments du puzzle s’emboîtent parfaitement et que toute question trouve sa réponse mais ça m’a dérangé que tout soit finalement si parfait et prévu depuis le début. Qu’importe ce que les personnages principaux auraient fait, le résultat aurait été identique. Cette impression que les protagonistes n’ont pas eu leur mot à dire et que tout est une question de destin m’a déplu. Ce livre est décrit comme étant un roman et non un conte donc je ne m’attendais pas à ce dénouement.

Toujours est-il que les rebondissements sont multiples et il y a toujours une aventure, un nouveau paysage ou une nouvelle rencontre qui vient pimenter le voyage d’Abdullah. De ce côté-là, on n’est pas déçue. J’ai quand même commencé à trouver le temps long durant la deuxième moitié du livre et j’avais hâte que notre héro retrouve sa princesse. Cette sensation de ne pas avancer, s’est accentuée au moment du dénouement que j’ai trouvé, au contraire, trop précipitée.

Bref, « Le château des nuages » est à voir plus comme un conte qu’un roman. Les personnages ne m’ont pas spécialement charmé et je les ai même trouvé un peu lourd avec toutes leurs civilités. Les rebondissements sont bien présents et la fin sera vous surprendre en de nombreux points. Néanmoins, je n’ai globalement pas vraiment apprécié ma lecture. Quelque soit la partie du livre, il y avait toujours un truc qui ne me plaisait pas…

 

2 réflexions sur “Le château des nuages – Diana Wynne Jones

  1. Tu ne l’aurais pas dit, je crois que je n’aurais pas fait le lien entre ce titre et Le château ambulant. Je trouve les univers assez éloignés du moins sur le papier. Après autant, je pourrais lire le 1e par curiosité parce que le film est mon Ghibli préféré, autant celui-ci ne m’intéresse pas du tout… Son univers ne me parle pas, je n’ai pas envie de lire une sorte de revisite d’Aladin ^^! Mais merci pour la découverte 🙂

    J'aime

    • Bien qu’il y ait Sophie et Hurle dans ce deuxième volet, je n’aurais jamais fait le rapprochement non plus si on ne me l’avait pas dit. Peut-être qu’en lisant Le Château de Hurle, la correspondance se fait plus facilement mais juste avec ce roman là… c’est très difficile.

      J’étais curieuse de voir comment ils avaient fait le lien entre eux et « Aladdin » mais je suis plutôt déçue du résultat. Je lirai cependant le premier tome à l’occasion mais probablement pas le troisième.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s