Saga #1-8 – Brian K. Vaughan

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « Les idées sont des choses fragiles. La plupart ne vivent pas longtemps hors de l’éther dont on les a tirées, hurlantes et agitées. » – « Ne sois pas si dure avec toi. Il faut toute une vie pour apprendre à être parent. »

couv71354160

Titre : Saga #1-8
Auteurs : Brian K. Vaughan
Genre : Comics, Science-Fiction
Langue : Française
Tomes : 9 tomes (en cours)
Note : 4.5/5

En bref : J’ai été un peu désorientée par l’étrangeté des espèces qui peuplent l’univers et par les scènes de sexe osées mais une fois ces données assimilées, j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Alana et Marko dans leur voyage à travers la galaxie. Les difficultés et les personnages qu’ils rencontrent m’ont beaucoup touché et j’ai hâte de lire la suite.

Résumé :

Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

Avis :

L’histoire commence par une naissance, celle de Hazel. Sa mère, Alana vient de la planète Continent tandis que son père, Marko est un Lunien et est né sur le seul satellite de Continent, Couronne. Depuis des années, les peuples de Continent et Couronne se font la guerre. Au départ, seuls les habitants de ces deux endroits participaient aux combats mais petit à petit, les peuples alentours ont fini par se rallier de gré ou de force à l’un des deux fronts. Aujourd’hui, l’univers entier est divisé en deux forces mais ils ont désormais un objectif commun, tuer Hazel et ses parents afin que personne n’apprenne jamais l’existence de cet être né de l’amour entre un habitant de Couronne et un de Continent.

J’ai découvert cette saga grâce à RedPanda de Livraddict qui l’a proposé en lecture commune lors du challenge En Terre du Milieu auquel je participais. Je ne savais strictement rien de cette série hormis le fait qu’elle allait rapporter beaucoup de points à mon équipe. J’ai lu les huit premiers tomes et j’ai été étonnement captivée par ce comics.

La première chose que j’ai remarqué, c’est la diversité des peuples qui habitent cette galaxie. Nous sommes dans un monde fantasy où l’auteur ne semble s’imposer aucune limite. De ce fait, nous avons des humains ailés, d’autres cornus ou avec des télévisions à la place de leur tête, des mi-homme mi-bête, des fantômes, des animaux qui parlent, des créatures imaginaires comme des dragons et j’en passe. L’entrée dans cet univers était du coup assez particulier et il m’a fallu un petit temps d’adaptation avant de me mettre dans la tête que tout était possible et qu’il allait falloir que je m’y fasse.
Passé cette réflexion, j’ai pris beaucoup de plaisir à parcourir l’univers aux côtés de nos protagonistes et à découvrir chaque nouvelle espèce, de quel côté ils étaient dans le conflit et pourquoi.

Les personnages sont variés dans leurs origines mais aussi dans leur mode de vie et leur sexualité. De ce côté là aussi, Brian K. Vaughan ne s’impose aucune restriction. Ainsi Alana, Marko et Hazel feront la rencontre de Petrichor une transgenre, Izabel une lesbienne ou encore Prince Robot aux mœurs très larges.
J’ai beaucoup aimé la variété des personnages ainsi que le fait qu’il n’y ait pas vraiment de gentils ou de méchants prédéfinis. Certains se battent pour vivre et trouver un lieu où ils pourront faire leur vie tranquillement, d’autres se battent pour accomplir une mission, gagner de l’argent ou retourner auprès des leurs. Lorsque ces personnages se rencontrent, parfois leurs objectifs se télescopent et un affrontement a lieu mais d’autres fois, leurs intentions se rejoignent et ils font front commun le temps que chacun atteigne son but.

Cet état d’esprit permet à l’auteur de faire évoluer ses personnages rapidement et de manière drastique. TOUT mais vraiment tout est possible dans cette série et les rebondissements sont par conséquent nombreux et surprenants. Aucun personnage n’est épargné, aucune alliance n’est impossible et un peu comme Game of Thrones, il ne faudra pas trop s’attacher à eux si vous ne voulez pas pleurer toutes les larmes de votre corps à chaque tome !
De plus, grâce à la « voix-off » de Hazel qui nous raconte son histoire, nous apprenons plus ou moins à l’avance les grandes lignes des événements qui auront lieu mais cela n’enlève en rien l’étonnement dont vous serez pris lorsque ces dits événement se dérouleront sous vos yeux. L’auteur a vraiment bien joué son coup en titillant notre curiosité avec ces indices sur ce qu’il pourrait se passer mais sans trop nous en dévoiler.

Enfin, je parle de variétés dans l’univers, dans les personnages mais c’est aussi le cas pour les thèmes abordés. Il y a bien sûr, la guerre qui est constamment au centre de l’histoire mais l’auteur explore aussi d’autres sujets tout aussi sérieux et avec beaucoup d’humanité et sans jamais juger. Il expose les faits et il laisse au lecteur le soin de faire son propre avis sur la question. Ainsi, la drogue et le sexe ont une grande place dans le récit tout comme les conséquences de ces actes (avortement, addiction, naissance,…).
En parlant de sexe d’ailleurs, il y a pas mal de scènes crues et clairement pas censurées, tout comme il y a des passages sanglants et c’est donc une saga à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes.

Quant aux dessins, je n’en étais pas hyper fan au début mais j’ai fini par m’y habituer, puis ils s’améliorent au fil des tomes. J’ai surtout aimé la colorisation de Fiona Staples.

Bref, « Saga » est une très bonne surprise. J’ai été, au départ, un peu désorientée par la diversité et l’étrangeté des espèces qui peuplent l’univers de Brian K. Vaughan et par les nombreuses scènes de sexe mais une fois ces données assimilées, j’ai passé un excellent moment. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Alana et Marko dans leur voyage à travers la galaxie à la recherche d’un lieu où ils pourront vivre en paix avec leur fille. Les difficultés et les personnages qu’ils rencontrent m’ont beaucoup touché et j’ai hâte de lire la suite.

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tomes #9- (à venir)

2 réflexions sur “Saga #1-8 – Brian K. Vaughan

  1. Saga est typiquement le genre de titre culte qui m’intimide vachement, j’ai envie de le lire (le scénario a l’air plutôt chouette) et peur en même temps de ne pas aimer, surtout que les comics c’est pas ma tasse de thé, notamment à cause des graphismes ^^! Mais ton avis pourrait me donner envie de tenter 🙂

    J'aime

    • J’ai eu un peu de mal avec les graphismes au début mais on s’y fait. Il parait que c’est une des meilleures séries de la décennie. Pour ma part, je n’irai peut-être pas jusque-là mais c’est vrai qu’elle est surprenant et riche en intrigue et personnages. Si tu en as l’occasion, je te conseille de tenter le coup quand même ! ^^

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s