Hanafuda – L.A. Braun

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Quand je repense au passé, à mon parcours chaotique, je ne sais pas vraiment dans quelle mesure j’aurais pu mieux réagir. Après tout, comme le dit Lady Macbeth après avoir tué Duncan, ‘ce qui est fait ne peut être défait ‘. »

couv74398443Titre : Hanafuda
Auteur : L.A. Braun
Genre : Contemporain
Langue : Française
Pages : 194
Note : 4.25/5

En bref : J’ai dévoré ce court roman contemporain qui met en avant le monde des Yakuza et la vengeance d’un des leurs. Hoshino, le héro nous fait part de ses états d’âme en toute circonstance et cela en fait un personnage très touchant, bien que ses actions soient loin de l’être. J’ai aimé l’ambiance, le rythme et la plume de l’auteur.

Résumé :

La vie des yakuzas est régie par les neuf lois du gokudo, la voie extrême. L’oyabun dirige le clan de main de maître. Il est plus que mon père, plus que mon patron. Sa voix fait office de loi. La soumission des kyodaï doit être totale. Ceux qui ont tenté de s’en prendre à lui se noient actuellement dans l’East River. N’allez pas croire que pour vous, il en ira autrement. Mon père l’a appris aux dépens de notre famille. À cause de lui, je porte la marque du traître. Jusqu’ici, j’ai mené une existence motivée parfois par la vengeance, souvent par l’appât du gain. Aujourd’hui, l’honneur de la famille Matsuo sera lavé. Aujourd’hui, il me reste un choix à faire. La fin d’une ère ou un nouveau départ ?

Avis :

Je remercie les éditions Livr’s pour ce livre sur-mesure qu’ils m’ont proposé. J’ai passé un très bon moment de lecture.

L’histoire commence avec un face à face entre Hoshino et Mr Fukuda. Le premier est un homme d’origine japonaise et un yakuza sous les ordres du dernier. Hoshino a son arme braqué sur son chef et s’apprête à tirer. Comment en sont-ils arrivés là ? Quel passé commun les unis ? C’est ce que Hoshino va nous raconter.

Après un premier chapitre qui démarre au quart de tour avec une confrontation entre un chef de gang et son héritier, nous repartons presque vingt ans en arrière afin de comprendre comment cette situation est survenue. Une technique narrative efficace qui nous pousse à parcourir rapidement les pages pour y lire le dénouement.

Nous découvrons donc le passé d’Hoshino. Une enfance marquée par l’assassinat de ses parents, une adolescence tumultueuse malgré des parents adoptifs qui font tout pour l’élever comme il se doit et une rencontre, celle de Mr Fukuda, qui va changer son destin et lui rappeler la vengeance qu’il s’est juré d’accomplir. Son parcours sera semé d’embûches, de cadavres et de secrets. En effet, Hoshino se fera des alliés précieux mais aussi beaucoup d’ennemis qui envie son statut de chouchou de l’Oyabun.
J’ai aimé suivre l’histoire de notre protagoniste. Elle est écrite à la première personne du singulier et elle peut paraître un peu cafouillis par moment car il y a pas mal d’aller-retour dans le passé avec des « Je finis de raconter ça et ensuite je reviendrai sur l’autre moment pour vous expliquer comment ça s’est passé » mais ça ne m’a pas dérangé. C’est d’ailleurs une des raisons qui m’ont permis de m’attacher au personnage car j’ai eu l’impression de lire son journal intime. Je me suis tout de suite sentie proche de lui et de ce qu’il vivait.

Hoshino était un personnage vraiment intéressant et pas seulement parce qu’il a un passé sombre et un futur incertain mais surtout parce qu’il sonne vrai. Il est décrit avec autant de défauts que de qualités. C’est un homme qui fait des erreurs, qui les reconnait parfois et qui change au fil des années. On ressent bien la transformation du jeune garçon impétueux, bagarreur et impulsif en jeune homme plus réfléchi et déterminé à assouvir sa vengeance malgré l’attachement qu’il éprouve pour son clan.

En ce qui concerne l’ambiance, j’aime le Japon et j’ai donc été tout de suite happée par l’univers et ce, même si il ne se déroule, en réalité, pas au pays du soleil levant mais aux Etats-Unis. C’était d’ailleurs bien fait parce qu’à chaque fois qu’Hoshino se mêlait à son clan ou participait à une coutume de Yakuza, je me sentais tout de suite propulsée au Japon. Ces voyages entre la vie quotidienne New-Yorkaise du héro et son travail au sein du clan et les traditions qu’il doit suivre ont rendu la lecture dynamique.

Bref, « Hanafuda » fût une très bonne surprise. J’ai dévoré les pages de ce court roman contemporain qui met en avant le monde des Yakuza et la vengeance d’un des leurs. Hoshino, le protagoniste nous raconte son histoire sans fioriture, avec aussi bien les bons que les mauvais côtés. Il nous fait part de ses états d’âme en toute circonstance et cela en fait un personnage particulièrement touchant, bien que ses actions soient loin de l’être. J’ai aimé l’ambiance, le rythme et la plume de l’auteur et je ne peux que vous le recommander.

5 réflexions sur “Hanafuda – L.A. Braun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s