Le Crépuscule des 5 Piliers, tome 1 : Le Sang et la Guerre – L.A. Braun

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Virenia, réfléchis bien à ta décision. Si nous engageons le combat aujourd’hui, tu ne pourras plus jamais revenir auprès de ta vraie famille. »

9782379100628Titre : Le Crépuscule des 5 Piliers, T1 : Le Sang et la Guerre
Auteur : L.A. Braun
Genre : Fantasy
Langue : Française
Pages : 480
Note : 4/5

En bref : Un univers riche avec des aspects religieux, politique et fantastique très bien maîtrisés et qui nous offrent bon nombres d’intrigues. Les personnages de ce roman sont tout aussi bien construits et j’ai aimé suivre leur évolution. Seul bémol, une mise en place de l’intrigue qui prend tout le tome et à laquelle je ne m’attendais pas.

Résumé :

Héritière du duché familial, Lithana a grandi dans une cage dorée, loin des difficultés du vrai monde. En guerre contre les sorcières d’Akronia, sa mère, la Duchesse d’Estaniel, consent à l’offrir en mariage pour mettre fin au conflit, en dépit de l’engagement sacré des fiançailles qui la lie déjà à Augustus de Rossi. Les deux jeunes gens se voient alors privés d’un futur qu’ils avaient imaginé tout tracé.

Malgré ce geste de paix, de nombreuses questions demeurent. Quel rôle jouent les membres de la Sixte Pilastre ? Cette union constitue-t-elle le commencement d’un renouveau ou, au contraire, d’une chute vertigineuse ? La chute du peuple mérinéen, de la religion pilariste, d’une terre à tout jamais perdue…

Avis :

Je remercie la maison d’édition Livr’s qui a accepté de m’envoyer ce roman qui m’a permis de voyager dans un monde fantastique intéressant.

Lithana est la fille de la Régente et Duchesse, Desdea d’Estaniel. Alors qu’elle s’entraîne à l’épée, elle est convoquée dans le bureau de sa mère avec son frère Reagan, tout juste rentrer du front. En effet, la guerre bat son plein depuis quatre années maintenant entre le peuple mérinéen et celui d’Akronia. Un traité de paix est cependant sur le point d’être signé entre les deux pays, sous certaines conditions. L’une d’entre elles est qu’un mariage ait lieu entre une fille de haute lignée mérinéenne et le fils de la sorcière dirigeante d’Akronia. Lithana, déjà promise à Augustus de Rossi, se croit épargnée par cette clause jusqu’à ce que sa mère lui stipule qu’elle est « l’heureuse élue » et qu’elle devra passer les jours qui suivent à apprendre tout ce qu’il faut savoir sur Akronia et ses habitants.

Ce que j’ai tout particulièrement aimé dans ce tome, c’est la richesse de l’univers. Le peuple mérinéen est de religion pilariste, ils vénèrent 5 piliers, 5 héros dont chacun possède sa vertu. Il rejette aussi complètement la magie et brûle toutes les personnes soupçonnées de sorcellerie.
Du côté de la politique, le pays est dirigé par une Régente, Desdea d’Estaniel jusqu’à ce que Augustus de Rossi soit apte à diriger. La Duchesse a le soutien de la Confédération ducale, un Conseil composé des plus grandes familles du pays, de l’Archiprêtre représentant de l’Eglise Pilariste et du Cæsar représentant de l’Armée Zartacla.
Parmi les ennemis, nous avons le pays d’Akronia avec qui Mérinéa est en guerre depuis quelques années mais aussi la Sixte Pilastre, un groupe de rebelles au sein du pays qui prône une autre religion, celle de la magie.

Cela fait beaucoup d’information à intégrer, surtout que l’auteur n’utilise que des termes inventés de toute pièce (et tant mieux parce que dès qu’on touche à la religion, ça peut très vite être casse-gueule). Malgré tout, je n’ai eu aucune difficulté à mettre en ordre tous ses renseignements, grâce à la liste des personnages indiquée en début de roman mais aussi parce que l’histoire est très bien construite. On est pris par la main et emmené pas à pas dans le monde de Mérinéa. Tout est très bien expliqué certes mais L.A. Braun garde aussi quelques surprises en réserve. Ainsi, les membres du Sixte Pilastre par exemple se parlent en utilisant des surnoms et non leur véritable identité. A la fin de ce premier tome, j’ai réussi à découvrir l’identité de certains d’entre eux mais pour d’autres le doute est encore permis.

Côté personnages justement, nous suivons Lithana mais pas que. La narration est aussi donnée à Augustus et le Second Général Enero. Je n’ai pas été attachée émotionnellement à l’un de ces personnages mais je les ai tout de même apprécié. J’ai beaucoup aimé le fait que Lithana et Augustus, malgré leur richesse, ne soient pas des personnages imbus d’eux même. Ils ont conscience de la vie qu’ils mènent et savent rester humble. Leur évolution était aussi intéressante à suivre. Ils sont tous les deux marqués par la rupture de leur mariage prochain et ils vont chacun se battre avec les moyens à leur disposition pour que cela change.
Quant à Enero, il est chargé de mener l’enquête sur la Sixte Pilastre et bien qu’au début, j’étais plutôt sceptique quant à son rôle, je suis désormais très curieuse de voir ce que l’auteur va nous concocter avec ce personnage !

Enfin, en ce qui concerne les autres personnages, je dirais qu’ils ont tous leur utilité et qu’ils sont tous très bien construits mais il n’y en a aucun, en particulier, qui m’a tapé dans l’œil. Ce constat est probablement du au fait que ce premier tome est une grande introduction et que nous apprenons encore à connaître les personnages. Et c’est là où le défaut de ce roman intervient.

Bien que nous ayons un univers complexe avec beaucoup de personnages et qu’il nous faut du temps pour emmagasiner toutes les informations qui nous sont données, j’ai trouvé que c’était un peu trop long. En vrai, je m’attendais à ce que les passages à la fin de ce premier tome, se déroule au milieu de celui-ci. Du coup, arrivée à la moitié du livre, j’ai commencé à m’impatienter car j’avais hâte que les choses sérieuses commencent. Malheureusement, il va falloir attendre le tome suivant pour cela.
Après, ce qui est raconté dans la deuxième moitié reste intriguant et je ne me suis pas ennuyée pour autant mais dans un coin de ma tête, j’avais tout de même une petite voix qui me disait « Bon, c’est quand que ça arrive ! ».

Bref, « Le Crépuscule des 5 Piliers : Le Sang et la Guerre » est un premier tome qui sert de longue introduction à un univers riche et particulièrement intéressant. J’ai adoré les aspects religieux, politique et fantastique qui sont parfaitement maîtrisés et qui nous offrent bon nombres d’intrigues. Les personnages qui peuplent ce roman sont tout aussi bien construits et j’ai aimé suivre leur évolution. Beaucoup de mystères restent encore à percer avec certains d’entre eux. Le seul bémol pour moi, c’est une mise en place de l’intrigue qui prend tout le tome et à laquelle je ne m’attendais pas. Cependant, cela ne m’empêchera pas de lire la suite !

Une réflexion sur “Le Crépuscule des 5 Piliers, tome 1 : Le Sang et la Guerre – L.A. Braun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s