La loutre et le Prince – S.A. William

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « Il savoura ainsi un moment de détente, rassuré d’entendre les clapotis de la loutre. Il en oubliait l’invasion des trolls et son handicap. Pour une raison inconnue, il ne voulait pas que cet animal s’en aille. »

EwMQ9efXIAI8n3rTitre : La loutre et le Prince
Auteur : S.A. William
Genre : Jeunesse
Langue : Française
Pages : 172
Note : 4.5/5

En bref : J’ai passé un excellent moment avec Aonyx et ses amis. J’ai dévoré les pages de cette histoire qui est terriblement efficace dans sa simplicité. C’est dynamique, touchant et drôle. De plus, l’infirmité du héro et l’acceptation de sa condition sont présentées avec positivité et sobriété. C’est exactement ce que j’attendais de ce récit.

Résumé :

Aonyx ne trouve pas sa place dans son royaume. Il est persuadé qu’un infirme ne peut devenir un grand chevalier et accomplir de grandes choses… Pourtant, une loutre va lui prouver le contraire. Il ne sait peut-être pas se tenir debout, mais il peut tenir tête aux trolls qui envahissent son pays.
Entre amitié et amour, aventure et réflexion, cette histoire est une ode à l’acceptation de la différence et au dépassement de soi-même.

Avis :

Je remercie la maison d’édition Livr’s qui a accepté de m’envoyer ce roman jeunesse très sympathique !

Aonyx est le Prince de la région et le futur successeur de son père, le Roi. Il ne se sent cependant pas à la hauteur de ce rôle à cause de son infirmité. En effet, Aonyx a perdu l’usage de ses jambes et se déplace dans un fauteuil roulant. Comment un Roi qui est incapable de tenir sur ses pieds peut-il diriger un pays, mener des batailles et accomplir de quelconques prouesses ?
Son point de vue sur sa situation va cependant changer grâce à son ami d’enfance Samson, mais surtout grâce à la rencontre d’Aonyx avec une loutre mystérieuse.

Lorsque j’ai accepté de lire ce roman, je craignais que l’histoire soit trop enfantine pour moi. J’ai tout de même décidé de le lire car le thème de l’handicap est peu présent dans la littérature. Je voulais voir la façon dont l’auteur avait traité le sujet et ainsi le mettre en avant sur mon blog si celui-ci m’apportait satisfaction.
Et c’est le cas ! L’infirmité d’Aonyx est présentée avec justesse et positivité. J’ai aimé que l’auteur ne se concentre pas que sur les côtés négatifs et qu’elle ne s’apitoie pas sur son personnage. Aonyx est un jeune garçon qui doute beaucoup de la légitimité de son statut, qui n’a pas confiance en lui mais qui finit par comprendre que sa condition physique ne le conditionne pas à un rôle d’assisté. Même s’il a besoin d’aide pour se déplacer ou monter des escaliers et qu’il n’est pas capable de courir, se battre ou danser, il peut tout de même aider son peuple et être d’une aide précieuse dans la protection de son royaume grâce à son intelligence et ses relations. Perdre un sens, accroit les autres et c’est plus ou moins le message que S.A. William essaye de nous faire passer.

J’ai vraiment été touchée par cette histoire. Alors oui, pour moi c’est un peu enfantin et bisounours sur les bords mais j’ai quand même adoré ma lecture et je n’aurais aucun mal à la conseiller à un public plus jeune. Le roman fait moins de 200 pages et bien que ça peut paraître court, je n’ai à aucun moment senti un manque dans l’intrigue. Mon côté adulte aurait peut-être voulu plus d’obstacles et d’explications sur l’univers mais le public visé étant jeune, je trouve le rythme parfait pour eux. Tout est bien dosé, les événements s’enchaînent sans anicroche, il y a des temps de répit mais pas suffisamment long pour perdre l’attention de l’enfant et finalement, on arrive au bout sans s’en rendre compte.

Quant aux personnages, j’ai aimé le cheminement de pensées d’Aonyx tout au long du roman et les différentes étapes par lequel il passe pour arriver à la pleine acceptation de son handicap. Il y a des passages touchants avec les villageois et ses parents. J’ai aussi aimé Samson qui malgré son statut de serviteur du Prince n’hésite pas à se mêler de ce qui ne le regarde pas. Mais le personnage qui m’a surtout surpris, c’est la loutre. Même si on devine rapidement le mystère qui l’entoure, je ne m’attendais pas à ça en entamant le livre. Cette particularité aurait pu rendre certaines scènes gênantes et bizarres mais la plume de l’auteur est telle que ça ne m’a jamais incommodé. Au contraire, j’ai trouvé le tout bien amené et écrit !

Enfin, deux petites touches supplémentaires viennent décorer le texte : les illustrations qui parsèment le livre et qui nous permettent de visualiser certaines scènes avec plus de précision et les chansons qui décrivent les pensées de nos personnages. Des bonus inattendus mais fort appréciable !

Bref, « Le Prince et la loutre » est un très bon roman jeunesse. Même si je ne suis pas le public visé, j’ai passé un excellent moment avec Aonyx et ses amis. J’ai dévoré les pages de cette histoire qui n’est certes, pas extraordinaire et épique mais qui reste terriblement efficace dans sa simplicité. C’est dynamique, touchant et drôle. De plus, l’infirmité du héro et l’acceptation de sa condition sont présentées avec positivité et sobriété. C’est exactement ce que j’attendais de ce récit et je me dis qu’au bout du compte, ce livre pourrait bien plaire aussi bien aux petits qu’aux plus grands.

4 réflexions sur “La loutre et le Prince – S.A. William

  1. J’ai eu envie de lire le roman pour les mêmes raisons que toi et voir à quel point l’histoire, les personnages et la manière d’aborder le thème du handicap t’ont plu, j’ai encore plus hâte de le sortir de ma PAL…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s