The French Touch – Paul Ghislain

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « ‘Essayer de t’enfuir ne sert à rien’, continua Frenchy comme une âme lui parlant depuis l’au-delà. ‘Tu es foutue.’ Cette dernière phrase brisa légèrement l’ambiance semi-mystique de la cérémonie. Place à la torture qui glaçait le sang. Place au Monstre qui parcourait la pièce comme un frisson. »
Sans titre 1
Titre :
 The French Touch
Auteur : Paul Ghislain
Genre : Thriller, Interactif
Langue : Française
Pages : ~5h de lecture
Note : 3.5/5

En bref : J’ai préféré cette intrigue à celle de A ma recherche. L’idée d’incarner un tueur en série devant échapper aux autorités était vraiment sympa. Cependant, j’ai repéré quelques répétitions et des incohérences qui m’ont empêchée d’être totalement impliquée dans l’histoire.

Résumé :

Dans ce thriller interactif se déroulant dans l’état de l’Illinois en Amérique, vous incarnerez Frenchy : un tueur en série particulièrement sadique. Son péché mignon ? Toujours signer ses actes d’une « French Touch »…
Ce que souhaite Frenchy ? Jouer avec les forces de l’ordre : une version macabre du jeu du chat et de la souris. Conduisez Frenchy tout au long de son périple sanguinaire américain et aidez-le à assouvir ses pulsions sadiques et son besoin de reconnaissance tout en jouant avec la police américaine.

Arriverez-vous à faire de Frenchy, une superstar du meurtre sans vous faire attraper ? Votre intuition, vos choix, votre sens de l’observation et de déduction seront vos armes… à tuer…

Avis :

Je continue ma découverte des livres interactifs avec cette fois-ci The French Touch, un thriller sanglant où nous n’incarnons pas la police mais Frenchy, un tueur en série qui sévît aux Etats-Unis. L’histoire nous entraîne à travers les plus grandes villes de l’état de l’Illinois et nous devrons assouvir les pulsions meurtrières de Frenchy sans se faire attraper par la police.

Dans les thrillers et policiers que je lis, j’ai l’habitude que les héros soient les enquêteurs donc j’ai apprécié cette originalité. Revêtir le costume d’un tueur en série fût assez perturbant et encore plus quand nous avons la possibilité de choisir ses actions. Serez-vous clément envers vos victimes en abrégeant leurs souffrances ou prendrez-vous tout votre temps pour les torturer ? Ce livre réveillera en vous, sans aucun doute, votre côté sadique et votre curiosité malsaine !
Par contre, l’histoire en elle-même n’est pas assez développée à mon goût. Nous ne savons pas d’où provient la soif de meurtres de Frenchy, ni sa passion pour la France (il est français d’accord mais ça ne justifie pas tout…). Mais je suppose que c’est le format du livre qui veut ça et je ne lui en ai pas tenu rigueur.
Ensuite, j’aurais aimé avoir quelques passages en plus du point de vue des officiers afin de connaître leur avis sur les meurtres, ce qu’ils pensent du tueur, etc. bref savoir où ils en sont dans l’enquête. Sur ce dernier point d’ailleurs, j’ai préféré ma deuxième lecture à la première car ayant pris plus de risques, pour voir les changements que cela pouvait avoir dans le récit, j’ai réussi à débloquer plus de scènes d’interactions entre la police et Frenchy, et la tension était à son comble ! A ma première lecture, je fus un tueur en série remarquable ce qui, au final, ne fût pas très intéressant (c’est comme avoir un tour d’avance à Mario Kart, il n’y aucun suspense xD).

En ce qui concerne le côté interactif, il est dans la même lignée que A ma recherche de Constance Reynier. Les choix sont nombreux et fréquents et auront un impact sur les caractéristiques de Frenchy. En effet, dans ce livre interactif, trois jauges s’offrent à vous. La première est votre degré de sadisme. Vous commencez en étant « Instable » et vous pouvez aller jusqu’à « Tortionnaire » en fonction de vos choix. Ensuite, vous en avez une autre qui vous indique l’avancée qu’à la police sur vous. Vous êtes au départ « En sécurité » mais plus vous prendrez votre temps, plus les chances que les enquêteurs vous attrapent seront grandes et vous finirez « En danger ». Le dernier critère correspond à votre identité, plus vous tuerez de gens plus vous deviendrez célèbre. La population vous reconnaîtra plus facilement et vous passerez de « Anonyme » à « Ennemi public n°1 » .
Il existe aussi une catégorie « Mes Pistes » qui pourront vous aidez quant à la marche à suivre et vous indiqueront dans quel état d’esprit se trouve Frenchy. Je n’ai personnellement pas trouver beaucoup d’intérêt à cette partie car elle change peu au fil du récit.

En plus du plot qui est original, nous avons la possibilité de choisir dans quelle ville nous souhaitons frapper. Lorsqu’il est temps pour Frenchy de changer d’horizons, une carte de l’état de l’Illinois nous est présenté et en tout, huit villes s’offrent à nous. Enfin, plus exactement cinq villes sont disponibles et les trois autres se débloquent au fil de l’histoire. J’ai aimé cette diversité dans le choix des villes mais je regrette que le texte n’ait pas suivi. Quelque soit la ville où nous allons (dans les cinq premières), l’introduction est pratiquement toujours la même et est suivi d’un paragraphe descriptif de l’endroit où le tueur atterrit. Cette linéarité dans le récit m’a beaucoup ennuyée et m’a empêchée de profiter pleinement de l’expérience.
De plus, j’ai repéré une grosse incohérence à la fin… De temps en temps, nous pouvons décider d’épargner une personne et de s’attaquer à quelqu’un d’autre, ce qu’il m’est arrivé de faire. Cependant à la fin du récit, l’enquêteur s’est remémoré les victimes du tueur et celle que j’avais épargné est apparue dans la liste. J’ai trouvé ça dommage que mon choix n’est pas été pris en compte. Dans ce genre de livre qui se veut interactif, je trouve que c’est une erreur inacceptable. Nos décisions sont censées avoir un impact sur le récit et quand on remarque que ça ne change pas ou peu, cela n’a beaucoup d’intérêt pour ma part.

Si vous êtes malins, vous arriverez donc à parcourir toutes les villes proposées mais si vous prenez trop de risques alors l’aventure s’arrêtera brutalement et quand je dis « brutalement », c’est vraiment trop brutal ! J’avais fait exprès de prendre tous les risques inimaginables lors de ma deuxième lecture et j’ai été ravie de voir que cela débloquait des scènes vraiment intéressantes. Je m’attendais alors à une course-poursuite effrénée entre les enquêteurs et moi-même et j’ai été extrêmement déçue de constater que nous ne pouvions même pas assister à notre arrestation (ou alors, je n’ai pas réussi à tomber sur cette scène). A la place, j’ai eu le droit, après avoir choisi une nouvelle ville, à un article de journal relatant ma capture par la police. J’ai eu un goût d’inachevé dans la bouche que je n’ai pas apprécié des masses…

En bref, j’ai aimé l’originalité de l’histoire et l’ait préférée à celle de A ma recherche mais je regrette certaines linéarités et incohérences dans le récit. Tandis que dans A ma recherche, j’avais l’impression que mes choix avaient un impact sur l’histoire et que celle-ci se créait au fur et à mesure de mes décisions. Dans The French Touch, j’ai eu beaucoup plus l’impression d’avoir devant moi un ordinateur qui sélectionne des morceaux de texte en fonction de mes actes. Petite déception donc pour ce titre dont j’en attendais peut-être trop.

Si vous êtes curieux, ce livre interactif est téléchargeable gratuitement depuis Android (et sûrement sur les autres plateformes) ou depuis la maison d’édition Adrénalivre.

Publicités

2 réflexions sur “The French Touch – Paul Ghislain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s