Shaman King – Hiroyuki Takei

Note : ★★☆☆☆ (2/5)
Extrait : « Il est terrible de posséder plusieurs choses importantes dans une vie. Lorsque l’on désire ardemment une chose, il arrive que l’on soit obligé d’en abandonner une autre. Mais l’essentiel, c’est d’avoir une âme généreuse. »

couv53941706Titre : Shaman King
Auteur : Hiroyuki Takei
Genre : Shonen
Langue : Française
Pages : 32 tomes (terminé)
Note : 2/5

En bref : J’ai eu énormément de mal à accrocher… Les dessins ne sont pas exceptionnels. Les personnages sont enfantins et l’histoire est bonne mais très mal exploitée sur certains points. Puis, ça finit en grand n’importe quoi et ce, bien avant que le dernier tome point le bout de son nez.

Résumé :

Asakura Yoh débarque à Tokyo et tombe dans la classe de Oyamada Manta, qui va nous présenter une histoire étrange ! En effet, Yoh, son nouvel ami, est Shaman ! Il peut voir les fantômes, et même fusionner avec les esprits ! Il s’allie avec Amidamaru, un samouraï mort il y a 600 ans, tout ça pour se lancer dans le Shaman Fight qui doit désigner le meilleur Shaman qui montrera le chemin à suivre à l’humanité. De nombreux Shaman, amis ou ennemis, vont bientôt croiser leur route…

Avis :

Manta fait la connaissance de Yoh, son nouveau camarade de classe alors qu’il passe par un cimetière, raccourci qu’il prend lorsqu’il est en retard. Il découvre par la même occasion que Yoh est un Shaman et que, tout comme Manta, il peut voir les fantômes. Les deux garçons finissent par se lier d’amitié et Yoh lui dévoile son objectif : participer au Shaman Fight et remporter la compétition pour devenir le Shaman King et vivre une vie tranquille. A travers cette compétition, Yoh fera la connaissance de nombreuses personnes. Certaines deviendront des amis, d’autres de terribles adversaires.

Je me souviens avoir regardé l’anime quand j’étais au collège (ça remonte) et j’en avais gardé un très bon souvenir. Je voulais donc voir ce que cela donnait en mangas et s’il y avait de gros changements entre les deux.

Au niveau des dessins, je ne les ai pas spécialement apprécié. Je ne me fie jamais aux premiers tomes qui reflètent rarement le vrai talent du mangaka (il n’y a qu’à voir L’Attaque des Titans ou encore One Piece dont les premiers tomes ne sont pas terribles) mais ici, même après plusieurs tomes, je n’ai pas réussi à accrocher. Les dessins ne sont pas mauvais en soi mais je les ai trouvé trop enfantins et point à mon goût. De plus, les combats sont illisibles et j’ai eu de grandes difficultés à comprendre ce qu’il se passait par moment.

L’histoire, quant à elle, commence doucement par la présentation des personnages, de l’univers et du type de combat auquel nous aurons à faire plus tard. Bien que je n’ai pas été charmée par tous les personnages présentés, l’auteur maîtrise son sujet et l’action ne tarde pas à arriver. Les combats, dont les dénouements respectifs sont loin d’être surprenants, s’enchaînent aussi vite que les nouveaux personnages arrivent. Ces premiers combats ne sont d’ailleurs qu’un prétexte utilisé par le mangaka pour créer des amitiés entre Yoh et ses adversaires avant les débuts officiels du Shaman Fight.
A partir de là, Hao, le « grand méchant » de l’histoire fait son apparition. Il veut détruire l’humanité (comme c’est original…) et recréer un monde avec seulement les gens qui le méritent. Il participe donc au Shaman Fight avec ses acolytes dans l’espoir de devenir le Shaman King et d’accéder à un pouvoir plus grand. Le Shaman Fight comporte plusieurs étapes et la plus importante est le tournoi par équipe dans une arène. C’est à partir de ce moment là, je pense, que les choses ont déraillé pour moi. Le concept du tournoi en arène est intéressant mais à part le premier tour où les équipes ont respecté les règles, la suite n’était que embuscades, pièges et coups fourrés… Bon d’accord, des méchants qui ne suivent pas le règlement, ce n’est pas surprenant mais là c’était vraiment exagéré, surtout que les organisateurs en avaient rien à faire…

Un deuxième point qui m’a frappée, ce sont tous les petits sauts dans le temps. Je ne sais pas si c’était par manque de temps, de talent ou simplement par paresse mais l’auteur a passé une partie de la saga à sauter la fin des combats. A de nombreuses reprises, Hiroyuki Takei nous montre les premières attaques et au moment où le combat arrive à son apogée et où on sent l’attaque final arrivée *pouf* la case suivante nous montre les personnages dans leur maison en train de panser leurs plaies… A nous de nous imaginer ce qui a bien pu se passer entre les deux… C’était vraiment frustrant !

Un dernier point que j’ai relevé, ce sont les décès. Ils apprennent à un moment donné dans l’histoire que lorsque quelqu’un revient d’entre les morts, sa puissance « magique » (celle qui leur permet de contrôler les fantômes et combattre) est décuplée. Encore une fois, c’est un concept intéressant mais Hiroyuki Takei en a trop abusé dans son histoire. Dès ce passage et jusqu’à la fin, les personnages passent leur temps à combattre, mourir, revivre, devenir plus fort pour de nouveau combattre. On se serait cru dans Final Fantasy où une simple queue de phénix te permet de ressusciter un personnage… Cela devenait vraiment ridicule et tout le récit a perdu en crédibilité.

Enfin, en ce qui concerne la fin, je savais que l’auteur n’avait pas pu finir son mangas et avait dû l’arrêter brusquement mais je ne m’attendais pas à ce que l’histoire soit à ce point inachevée. Je pensais que la fin allait être bâclée mais ce fût bien pire que ça ! Nous ne connaissons même pas le dénouement du Shaman Fight ! Est-ce que Yoh et ses amis ont gagné ou est-ce que Hao a réussi à réaliser son objectif ? Je n’avais jamais vu un massacre pareil…
Heureusement, grâce aux fans japonais qui n’ont pas lâché l’affaire, plusieurs années plus tard, Shaman King a été réédité et le mangaka en a profité pour ajouter une vingtaine de chapitres et conclure plus dignement la série. Je suis allée lire cette nouvelle et vraie fin sur internet et bien qu’elle soit loin d’être exceptionnelle (bienvenue dans le monde des bisounours où tout le monde est mignon et gentil), j’ai apprécié l’effort de l’auteur à vouloir terminer correctement sa saga et à en avoir fait quelque chose d’acceptable au vue du nombre de pages qu’on lui avait autorisé à ajouter.

En bref, avec des dessins passables, des personnages trop jeunes et enfantins et une histoire de plus en plus rocambolesque au fil des tomes, Hiroyuki Takei n’aura pas réussi à me tenir en haleine avec Shaman King. Les idées étaient là et étaient bonnes pour la plupart mais elles ont été peu ou très mal exploitées. Je ressors déçue de cette lecture qui m’a ennuyée d’un bout à l’autre alors que l’anime m’avait laissé de bons souvenirs. Peut-être que les plus jeunes apprécieront mais ce ne fût pas mon cas.

Publicités

4 réflexions sur “Shaman King – Hiroyuki Takei

  1. Je garde un super souvenir de quand j’étais petite de ce manga… mais je me souviens aussi des frustrations dues aux sauts dans le temps et de cette fin !

    J'aime

    • Si je l’avais lu au même moment que lorsque j’ai vu l’anime (c’est-à-dire il y a une dizaine d’années xD), je pense que je l’aurais aussi apprécié ^^. Mais avec un regard plus adulte ça ne passe pas malheureusement =/

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai eu ma période Shaman King, à l’époque *fan !*
    Hélas, comme tu l’écris, le scénario s’est embourbé : le Shaman Fight aurait pu séduire, s’il n’était pas devenu un prétexte pour se battre n’importe comment. On ne comprend plus rien, entre les décédés et les sauts dans le temps. La mort devient comme un haricot magique @_@.

    La série avait du potentiel, pourtant ! Elle marchait si bien que l’éditeur demanda à Takei de rallonger la sauce… Mais tout excès nuit, et quand le même éditeur ferme le rideau, l’auteur règle ses comptes. Mais, tout de même, cette fin… Si on peut parler de fin, bien sûr. C’est vraiment dommage.

    J'aime

    • C’est exactement ça ! Beaucoup de potentiel mais un éditeur et un auteur qui ont massacré tout ce qu’il y avait de bien dans ce mangas…
      Et même si la deuxième fin rattrape quelque peu le coup, ce n’est pas suffisant pour le recommander à quelqu’un =/

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s