A Romantic Love Story – Kaho Miyasaka

Note : ★★★☆☆ (3/5)
Extrait : « Un acte de gentillesse peut parfois faire souffrir plus que toutes les méchancetés. »
« Je n’ai pas envie d’y aller. Je n’avais rien demandé. je n’ai aucune raison de me forcer. J’en ai assez de moi et de mon incapacité à dire non. Il faut que je devienne plus forte. »
couv43811740
Titre :
 A Romantic Love Story
Auteur : Kaho Miyasaka
Genre : Mangas, Shojo
Langue : Française
Pages : 14 tomes (terminé)
Note : 3/5

En bref : Un shojo qui commençait plutôt bien mais devant lequel j’ai fini par m’ennuyer par manque d’originalité et à cause de personnages principaux trop mous, de sujets survolés et d’une fin qui traînait en longueur.

Résumé :

Kotori Kaji vient de se faire plaquer par son copain virtuel, elle est donc une fois encore un cœur à prendre. Si elle est aguerrie à la drague via Internet, elle est en revanche totalement désemparée quand elle se retrouve face à un vrai garçon. D’ailleurs sa rencontre avec le troublant Yukito Kaji la perturbe au plus haut point. En effet, en plus d’être fort agréable à regarder, ce garçon connaît d’elle un secret qui la met dans l’embarras. Les relations entre Kaji fille et Kaji garçon sont donc tendues jusqu’à ce que le jeune homme l’aide à se sortir d’une situation délicate. Il devient alors son héros et qui sait, peut-être est-il l’âme sœur qu’elle cherche désespérément.

Avis :

Après avoir eu de grandes difficultés à lire Shaman King, je voulais une lecture plus légère et je me suis donc dirigée vers ce shojo.

Kotori Kaji est une jeune fille passionnée de jeux vidéos et plus particulièrement d’Otome Game (jeux de drague japonais). Bien qu’elle soit une experte dans ce domaine, quand il s’agit de véritables relations, sa timidité prend le dessus et elle perd tous ses moyens. Elle souhaite cependant profiter de sa nouvelle vie de lycéenne pour changer et se faire des amies. Mais sa rencontre avec Yukito Kaji et les moqueries qu’elle subit, à cause du nom qu’ils ont en commun, semble mettre tous ses plans à l’eau.

Les personnages principaux de ce mangas étaient mignons mais pas transcendant non plus. Kotori est, au départ, timide, réservée et maladroite dans ses relations mais elle a un grand désir de changer ses habitudes. Cela nous la rend sympathique et nous donne envie de la soutenir dans ses projets. Mais je dois avouer que par moment, ses inactions me rendaient folle et j’avais une énorme envie de la secouer comme un pruneau pour qu’elle se bouge un peu…
Quant à Yukito, c’est le bad boy par excellence ! Populaire, cheveux décolorés, pas très sérieux en cours,… Mais au fil des tomes, on découvre une certaine sensibilité et une véritable envie de faire les choses correctement. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un mangas où le garçon se prend autant la tête sur ce qu’il est bon de faire ou non, c’était parfois même un peu trop.
Ces deux personnages, hormis un petit trait de caractères qui les différencient des autres, sont au final très clichés. Ils sont entourés de nombreux personnages secondaires tous aussi peu originales les uns que les autres. On retrouve le comique du groupe, la fille un peu froide, le et la rival(e),… Bref, rien de bien surprenant. Kajo Miyasaka réunit dans son mangas tous les ingrédients d’un shojo classique et j’espérais qu’elle se démarquerait par son histoire.

Ce ne fût cependant pas le cas… Je ne sais pas si c’est parce que j’ai lu trop de shojo et que je commence à être beaucoup plus exigeante dans mes lectures mais la première partie du mangas n’avait rien d’exceptionnelle. Ce n’était pas nulle, loin de là, mais il m’était très facile de deviner la suite des événements. De plus, les personnages un peu gnan-gnan peuvent devenir agaçants à fortes doses et les thèmes abordés (l’appartenance à un groupe, les différentes étapes dans un couple, le fait d’être soi-même, etc.) n’ont pas été suffisamment approfondis à mon goût. L’auteure reste constamment en surface et c’est encore pire dans la deuxième partie de la série.
En effet, on sent que Kaho Miyasaka ne sait plus quoi raconter pour allonger son mangas un peu plus. Les péripéties du couple se suivent et se ressemblent et certains passages en deviennent ridicules (la palme d’or revient au passage sur « la première fois » que je vous laisse découvrir…). J’étais excédée face à l’obstination de Yukito à vouloir arranger les choses d’une certaine façon alors qu’il y avait carrément mieux et plus rapide et que son frère lui faisait bien comprendre que sa méthode n’était pas forcément la plus judicieuse.
En parlant de son frère, je l’appréciais beaucoup, du coup j’étais à la fois contente et énervée que la mangaka se mette à développer ce personnage au trois quart de la série. Il méritait bien plus que quelques chapitres et ça me conforte encore plus dans mon idée que l’auteure n’avait pas prévu que son mangas durerait aussi longtemps et qu’elle ne savait plus quoi faire pour combler le vide.

En bref, avec des personnages principaux tout en guimauve, des personnages secondaires peu ou pas développés et des thèmes qui auraient pu être intéressants s’ils avaient été plus développés, Kaho Miyasaka signe là un shojo plutôt décevant et qui n’a pas su se démarquer des autres. Le début promettait de belles choses mais la suite n’a pas suivie. Une série que j’ai lu très vite et que j’oublierai sûrement tout aussi rapidement.

Publicités

6 réflexions sur “A Romantic Love Story – Kaho Miyasaka

  1. C’est la même mangaka qui a écrit ‘Kare First Love’, que j’adore. C’est pour ça que j’ai flashé sur la couverture quand j’ai vu ta chronique sur ma TL, j’aime les dessins. Mais ton avis fait que je ne vais finalement pas m’y pencher xD

    J'aime

    • C’est vrai que les dessins sont chouettes (bien que dans ce mangas, les garçons se ressemblent parfois un peu trop…)
      Après, je n’ai pas lu Kare First Love (c’est dans mes projets cependant) mais de ce que j’en ai entendu, c’est le même style d’histoire et d’héroïne mais vu qu’il a eu plus de succès, je suppose qu’il est mieux écrit ^^.

      Je te fais faire des économies xD.

      J'aime

      • Kare First Love est une histoire assez simple aussi, t’auras qu’à les lire à la maison la prochaine fois xD Mais je l’ai lu quand j’étais un peu plus jeune et que j’étais à fond dans ce genre de romance lol

        Merci !

        J'aime

      • Aaaah c’est vrai tu les as ! Bon je sais quand je les lirai alors, pas besoin de partir au fin fond d’internet =D
        Je pense que ce n’est plus le genre d’histoires qui me contente non plus mais je pense que j’arriverai à reconnaître une bonne histoire si je tombe dessus même si ce n’est plus mon style non ? ><"

        J'aime

  2. J’étais fan de cette mangaka avec le manga « Kare First Love » – même s’il ressemblait beaucoup à « Mars ». Mais je l’ai justement abandonnée avec ce titre-ci ! Comme toi, j’appréciais encore le début mais à partir d’un moment, elle est tombée dans le ridicule. Des scènes burlesques alors qu’elles devaient être romantiques, son dessin qui devient beaucoup plus brouillon, l’histoire qui n’en finit pas… Je n’ai pas terminé cette série et je n’ose plus en acheter de nouvelles d’elle :p Bien dommage !

    J'aime

    • Les dessins ne m’ont pas choqué mais pour le reste je te rejoins, aucune finesse sur certains points de l’histoire… Je lirai Kare First Love un jour car on m’en dit beaucoup de bien mais pour le reste, je vais passer mon tour aussi =/

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s