When Breath Becomes Air – Paul Kalanithi

Note : ★★★★★ (5/5)
Extrait : « That morning, I made a decision: I would push myself to return to the OR. Why? Because I could. Because that’s who I was. Because I would have to learn to live in a different way, seeing death as an imposing itinerant visitor but knowing that even if I’m dying, until I actually die, I am still living. »

couv38151901

Titre : When Breath Becomes Air
Auteur : Paul Kalanithi
Genre : Biographie
Langue : Anglaise
Pages : 225
Note : 5/5

En bref : Une auto-biographie particulièrement émouvante d’un médecin atteint d’un cancer, qui comprend que trop bien ce qui lui arrive et qui doit revoir toutes ses priorités. Un homme qui cherchait un sens à la vie et à la mort et qui va expérimenter plus tôt que prévu ces deux aspects.

Résumé :

At the age of thirty-six, on the verge of completing a decade’s training as a neurosurgeon, Paul Kalanithi was diagnosed with inoperable lung cancer. One day he was a doctor treating the dying, the next he was a patient struggling to live. When Breath Becomes Air chronicles Kalanithi’s transformation from a medical student asking what makes a virtuous and meaningful life into a neurosurgeon working in the core of human identity – the brain – and finally into a patient and a new father. What makes life worth living in the face of death? What do you do when when life is catastrophically interrupted? What does it mean to have a child as your own life fades away? Paul Kalanithi died while working on this profoundly moving book, yet his words live on as a guide to us all. When Breath Becomes Air is a life-affirming reflection on facing our mortality and on the relationship between doctor and patient, from a gifted writer who became both.

Avis :

Dans le cadre du challenge « Un genre par mois », je devais lire ce mois-ci un ouvrage « Non-Fiction », j’ai décidé de lire « When Breath Becomes Air » que j’avais dans ma PAL depuis quelques temps déjà et dont le résumé m’avait intrigué. Je sors touchée de cette lecture où l’auteur a couché sur le papier toutes ses émotions, les bonnes comme les mauvaises.

C’est la biographie de Paul Kalanithi, résident en dernière année de médecine et dont l’objectif est de devenir neurochirurgien. Passionné depuis toujours par la vie et la mort et ce qui les relie, il a longtemps étudié la littérature pour finalement se tourner vers la médecine et être au plus près de ces deux états. A l’approche de sa dernière année d’étude, il se met à souffrir d’atroces douleurs au dos. Après avoir passé sous silence ces douleurs, il finit par faire des tests qui confirment son propre diagnostique : il est atteint d’un cancer des poumons. A partir de là, sa vie va complètement basculer et à l’aide de sa famille, ses amis et son médecin, il va devoir revoir ses priorités.

Le livre est divisé en deux parties avec une petite introduction pour placer le décor et un épilogue écrit par sa femme sur lequel je reviendrai plus tard.
La première partie nous raconte l’enfance de Paul jusqu’à ses années universitaires. Pourquoi il a fait des études de littérature et de médecine en parallèle et qu’est-ce qui l’a poussé à choisir au final la médecine. Ce qu’il a vécu pendant ses dix années en tant que résident et son ressenti à l’approche de l’obtention de son diplôme. Ce n’est pas la partie la plus passionnante mais elle nous permet de savoir dans quel environnement l’auteur a grandi et son état d’esprit. La deuxième partie, quant à elle, se concentre sur sa maladie, le choc de la découverte, l’assimilation, le développement de la maladie et l’adaptation constante à cette nouvelle vie. Toutes ces étapes de la vie de Paul sont racontées avec ses propres mots et c’est d’autant plus bouleversant qu’il les maîtrise à la perfection ! On ressent ses joies, ses doutes, ses espoirs, ses peines comme si c’était les notre et j’ai vraiment vécu sa frustration d’apprendre qu’à l’approche de son diplôme, alors qu’il allait pouvoir devenir un neurochirurgien à part entière, « commencer » sa vie et sauver encore plus de gens, elle était déjà sur le point de se terminer.
Cette découverte en aurait probablement détruit plus d’un et ça a peut-être été le cas de Paul pendant une certaine période mais il a réussit à se relever tant bien que mal et à continuer à se donner des objectifs à accomplir. Il n’a pas attendu que la mort vienne le chercher, il s’est battu (tout en étant réaliste sur ce dont il était capable de faire ou non) et à optimiser le temps qu’il lui restait de façon à en profiter un maximum et ainsi avoir le moins de regret possible. Je n’ai pas vraiment de mots pour exprimer ce que j’ai ressenti en découvrant son combat, c’est un mélange à la fois doux et amer dont chaque lecteur peu tirer quelque chose.

Quant à l’épilogue écrit par sa femme, autant vous le dire tout de suite, je l’ai lu en mode flouté… Elle s’est fait aidée pour l’écriture de sa partie par un professionnel mais tout l’amour qu’elle transmet à travers ses mots ne sont en rien moins authentiques, au contraire, ils sont amplifiés. Je n’ai fait que pleurer sur mon livre pendant toute la dernière partie de cette biographie. J’étais heureuse de voir tout ce qu’il avait réussi à accomplir avant que la mort vienne le chercher et en colère de savoir qu’il aurait pu apporter tellement plus au monde s’il avait vécu plus longtemps. Rien que d’y repenser, je suis de nouveau tiraillée par ces deux sentiments !

En bref, une biographie touchante qui, malgré un vocabulaire scientifique souvent incompréhensible pour les non-professionnels, nous dévoile les sentiments d’un homme qui voit sa vie changer au quart de tour et qui va devoir réécrire ses plans de A à Z. Que vous soyez atteint d’une maladie quelconque ou non, vous trouverez probablement de bons conseils sur la vie dans cet ouvrage.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s