Goliat – Mehdy Brunet

Note : ★★★★☆ (3.75/5)
Extrait : « Pour être bien dans sa peau, tout homme devrait avoir au fond du cœur le secret lui permettant d’attendre sans crainte que le soleil de sa vie s’éteigne. »

couv61109242

Titre : Goliat
Auteur : Mehdy Brunet
Genre : Thriller, Policier
Langue : Française
Pages : 256
Note : 3.75/5

En bref : Une enquête dynamique, un lieu atypique, des personnages aux multiples visages, qu’on suit sur plusieurs années,… Voilà ce que vous pouvez retrouver dans ce thriller efficace qui nous dévoile certes, l’identité du tueur rapidement mais qui garde néanmoins quelques mystères sous la manche pour nous captiver jusqu’à la dernière page.

Résumé :

La mer de Barents, au large des côtes norvégiennes : Goliat, une plateforme pétrolière en proie aux éléments déchaînés, est le sinistre théâtre d’une série de meurtres odieux.
David Corvin, ex-agent du FBI, va devoir utiliser toutes ses compétences pour stopper l’hécatombe.
Mais au bout du chemin, il risque de perdre son âme…
Et bien plus encore…

Avis :

Ce livre est un SP proposé par les Editions Taurnada et je remercie Joël pour sa confiance. C’est toujours un plaisir de découvrir les romans de cette maison d’édition.

Après Le fruit de ma colère, je découvre Goliat de Mehdy Brunet et même si on change d’ambiance, on retrouve quelques thèmes identiques, qui semblent cher à l’auteur comme la famille, le drame et la vengeance.
L’histoire débute et nous suivons plusieurs personnages en parallèle. Tout d’abord, David Corvin qui accompagne sa femme en mission sur les côtes norvégiennes. Ensuite Munny et Diaz, deux agents du FBI, à la poursuite d’un tueur en série. Et enfin, Rowdy et Maggie, puis Franck, Jessica et Evelyne, deux familles de San Francisco. Qu’est-ce qui relie tout ce beau monde ? Rien au départ mais les événements vont s’enchaîner et leur vie vont se croiser, pour le meilleur et pour le pire.

J’ai été un peu déstabilisée par le début. Les chapitres se suivent, il y a beaucoup de flashback, on change souvent de point de vue et je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir. Mais en persévérant et en faisant attention aux indices parsemés dans le récit et aux dates indiquées en début de chapitre, on voit petit à petit les connexions se faire, les pièces du puzzle s’imbriquer, et une image nette nous apparaît.
C’est là que ça devient intéressant ! Et en même temps, c’est aussi juste après qu’une partie du suspense disparaît. Une fois que j’ai saisi ce qui reliait tous les personnages entre eux, j’ai tout de suite compris qui était le tueur et quel était son mobile. A partir de là, le gros de l’intrigue est résolue et il ne reste que quelques mystères à élucider avant la fin. J’aurais aimé que cet attente dure un peu plus longtemps parce que je me suis alors demandée ce que Mehdy Brunet allait nous raconter dans la deuxième moitié du livre.

Heureusement, il avait encore quelques cartes en main ! Même si nous savons qui est le tueur, nous avons le plaisir de suivre l’enquête des agents du FBI et nous les voyons autant patauger qu’avoir des éclairs de génie. De plus, nous découvrons en même temps qu’eux le chemin suivi par le tueur, où il s’est arrêté, ce qu’il a fait, son prochain objectif, etc. sauf que, contrairement à Munny et Diaz, nous connaissons son identité et nous pouvons aller un peu plus loin dans leurs réflexions. J’ai aimé cet aspect de l’enquête. Elle est dynamique (comme toute l’histoire d’ailleurs) et bien mené d’un bout à l’autre.

Si je devais soulever un défaut au roman néanmoins, ce serait le côté américain qui est un peu trop poussé à mon goût, notamment avec les agents spéciaux qui jouent les gros durs. J’ai parfois eu la sensation d’être devant une série policière avec tous les clichés qui vont avec. Ces passages stéréotypés ne sont pas mauvais en soi mais j’attends désormais un peu plus de subtilité et d’originalité dans les romans que je lis.

Enfin, le dénouement était plutôt surprenant et je l’ai beaucoup apprécié. Pas seulement parce que je ne m’y attendais pas mais aussi parce qu’elle propose, au final, deux chemins différents à une même situation. Pour comprendre ce que je raconte, il va falloir le lire car je ne peux pas être plus précise sans vous dévoiler la fin… xD

En bref, « Goliat » est un policier à l’américaine. Il y a une bonne dynamique dans le déroulement des événements et dans la résolution de l’enquête. J’ai bien aimé le fait qu’on suive plusieurs personnages en parallèle, surtout que c’est bien dosé et bien repéré au niveau des dates, ce qui fait qu’à aucun moment on ne se perd. Il y a des passages un peu faciles et stéréotypés comme les réflexions machistes ou la rivalité police local/FBI mais ça n’a rien enlevé à l’intérêt que j’ai eu pour cette histoire et ces personnages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s