Deep Sea Aquarium #1-4 – Kiyomi Sugishita

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Que cet aquarium puisse éclairer les créatures cachés dans l’obscurité… Qui sait ? Les rencontres faites ici pourraient même changer la vie de quelqu’un… »

couv30341257Titre : Deep Sea Aquarium #1-4
Auteur : Kiyomi Sugishita
Genre : Seinen
Langue : Française
Tomes : 6 tomes (en cours)
Note : 4/5

En bref : Les dessins sont sublimes et mettent en valeurs le monde marin. Je me lui laissée embarquée par la passion de Kôtarô pour les êtres abyssales. J’apprécie l’effet tranches de vie et les morales qui y sont associées mais c’est un concept qui pourrait finir par me lasser. J’espère donc bientôt avoir des histoires sur plusieurs chapitres.

Résumé :

Ouverture d’un aquarium dans la baie de Tokyo, à 200 m sous l’eau !

Le Deep Sea Aquarium Magmell est un lieu unique au monde où la faune abyssale peut être observée de près. Kôtarô Tenjô, jeune balayeur timide, adore les créatures sous-marines. Sa rencontre avec Minato Osezaki, directeur de l’établissement, va changer sa vie.

Avis :

Les préparatifs pour l’ouverture de l’aquarium Magmell sont enfin terminés et le jeune Kôtarô est là pour participer à l’inauguration. Emerveillé par ce qu’il y voit, il postule quelques années plus tard en tant que nettoyeur afin d’être au plus près des êtres abyssaux qu’il affectionne tant. Sa passion ne passera pas inaperçue auprès du directeur de l’aquarium qui lui attribuera d’autres tâches.

J’ai craqué sur cette saga pour deux raisons, la première était les couvertures magnifiques qui me faisaient de l’œil depuis quelques temps déjà. La deuxième, c’est l’offre proposée par Vega en ce moment, c’est-à-dire, les trois premiers tomes, chacun à 3€. Je ne pense pas que ce soit une série que j’aurais fini par acheter dans d’autres circonstances mais là, les planètes étaient alignées et je ne regrette pas mon achat.

J’ai parlé de couvertures splendides mais l’intérieur est tout aussi beau ! J’ai beaucoup aimé le coup de crayon de Kiyomi Sugishita qui met extrêmement bien en valeur les fonds marins avec, régulièrement, des planches de deux pages à couper le souffle. Après, je n’étais pas spécialement fan des têtes des personnages au début, surtout au niveau du menton et des yeux mais c’est juste une question de goûts et j’ai fini par m’y habituer et à ne plus y faire attention.

En ce qui concerne les personnages d’ailleurs, nous avons le héro Kôtarô dont la fascination pour les créatures sous-marines déteint sur le lecteur, qu’il le veuille ou non. Il m’a charmé avec ses explications et il a même réussi à rendre le Bathynome Géant, ce cloporte marin, attrayant à mes yeux alors que bon, soyons honnête… c’est moche ! xD
Aux côtés de Kôtarô se trouve toute une équipe de soigneurs comme Shizuka, Haruno et Asahi. Cette petite troupe est dirigée par le directeur Minato. Puis, en soutien, nous avons des cuisiniers comme Lan et des pêcheurs comme Shinya et Oki. Tout cela, nous permet d’avoir des personnages aux caractères variés et dont on va découvrir le métier et l’utilité de chacun dans cet écosystème. Nous allons aussi creuser petit à petit leur passé respectif à travers des tranches de vie.

C’est là que toute l’histoire et la magie de cette aquarium prend vie. A chaque chapitre, Kiyomi Sugishita va nous présenter un animal et à travers lui, nous ferons la connaissance d’un visiteur de l’aquarium et d’une difficulté qu’il rencontre. Ou alors, il nous présentera plus en détails un des personnages principaux en nous dévoilant des brides de son passé, son rêve ou son mode de vie. J’ai aimé qu’on en sache plus sur la vie marine et terrestre de l’aquarium ainsi. Cependant, je dirais que c’est ce qui fait l’originalité et le défaut de ce mangas. J’aime qu’on en découvre plus sur tout le monde et qu’on ait une histoire par chapitre mais maintenant qu’on en est au tome 4, j’apprécierais que l’auteur nous fasse des problématiques sur plus de chapitres et qu’on commence à rentrer dans le vif du sujet dirons-nous.
Il y a bien un fil rouge qui unit tous ces chapitres et c’est Kôtarô qui espère retrouver son père en côtoyant le même environnement que lui, mais bien qu’on en sache plus à ce sujet dans le tome 4, ça reste un unique fil assez fin.

Bref, « Deep Sea Aquarium Magmell » est une bonne surprise. Les dessins sont sublimes et mettent en valeurs le monde marin. J’ai lu très rapidement ces quatre tomes et je me lui laissée embarquée par la passion de Kôtarô pour les êtres abyssales. J’apprécie beaucoup l’effet tranche de vie que le mangaka nous propose et les petites morales qui y sont associées à chaque fois. Cependant, c’est un concept qui pourrait finir par me frustrer et me lasser. J’espère donc qu’il va bientôt se pencher davantage sur ses personnages principaux et nous proposer des problématiques qui se dérouleront sur plusieurs chapitres et que les secrets de chacun seront moins dilués dans le récit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s