… Et pour le pire – Noël Boudou

Note : ★★★★☆ (3.75/5)
Extrait : « Elle ne se fâchait pas souvent, ma Bénédicte, mais lorsque cela lui arrivait son vocabulaire était aussi fleuri que celui d’un capitaine Haddock non censuré. »

couv34146035

Titre : … Et pour le pire
Auteur : Noël Boudou
Genre : Thriller
Langue : Française
Pages : 256
Note : 3.75/5

En bref : Un bon thriller qui se différencie par son langage crue, son protagoniste atypique et des révélations constantes qui rendent l’histoire captivante. Certaines réflexions de Vincent m’ont dérangé mais je suis passée outre car ça se mariait bien à son caractère. Puis sa tristesse est si grande qu’on compatit forcément.

Résumé :

Bénédicte et Vincent auraient pu vieillir paisiblement ensemble. Malheureusement, le destin en a décidé autrement, il y a vingt ans…
Vingt ans. Vingt ans à attendre… à attendre que les assassins de sa femme sortent de prison.
Depuis vingt ans, Vincent Dolt n’a qu’une seule idée en tête : venger sa douce Bénédicte…
Depuis vingt ans, seule la haine le maintient en vie.
Mais une vengeance n’est jamais simple, surtout à 86 ans.
Il a vécu le meilleur, il se prépare au pire…

Avis :

Ce livre est un SP proposé par les Editions Taurnada et je remercie Joël pour sa confiance. C’est toujours un plaisir de découvrir les romans de cette maison d’édition.

Voilà bientôt vingt ans que Vincent a perdu sa femme Bénédict. Kidnappée et violentée, elle a succombé à ses blessures et les trois jeunes qui l’ont torturé ont été incarcérés. Malgré le fait que justice ait été rendue, ce n’est pas suffisant pour Vincent et à leur sortie de prison, dans quelques jours, il compte bien prendre sa revanche ! Même si à plus de 80 ans, il n’est plus aussi facile de se mouvoir, il ne lâchera rien. Ce n’est pas non plus ses nouveaux voisins qui lui feront changer d’avis.

Après avoir lu Benzos, je me lance dans le nouveau roman de Noël Boudou. Le langage y est toujours aussi cru mais je l’ai plus apprécié ici. En effet, Vincent est un vieux grincheux qui ne mâche pas ses mots et qui n’a qu’une chose en tête, la vengeance. C’est une personnalité qui justifie davantage un langage rude que son précédent roman je trouve. J’ai néanmoins été choquée par la première interaction entre lui et ses voisins. La famille qui emménage à côté de chez lui est de couleur noire et Vincent est vraiment odieux envers eux. Bien que l’explication de son comportement soit donnée par la suite, j’aurais préféré qu’il emploie une autre méthode. Là, c’était vraiment choquant.

Heureusement, une fois le malentendu réglé, la relation entre Vincent et la famille de Bao s’améliore grandement. Au point où Bao le prend sous son aile et le considère comme un membre de sa famille. Alors que Vincent vivait ses journées seul autour d’une (ou plusieurs) bières à ressasser le passé, il se retrouve entouré d’un allié de taille, d’une belle femme et de deux enfants respirant la joie et la bonne humeur. Cette ambiance bienveillante ne l’éloigne pas pour autant de son objectif et nous le suivrons dans sa vendetta.

J’ai bien aimé Vincent. Même s’il est grincheux, qu’il envoie paître tout le monde et qu’il devient alcoolique au fil des pages, on sent tout l’amour qu’il porte à sa défunte épouse, la colère qui l’habite mélangé au chagrin et à la peur. C’est rare d’avoir un personnage principal aussi vieux et en plein cœur de l’action. Je l’ai trouvé très bien décrit, réaliste et humain.
Quant à Bao et sa femme France, ils sont plein de surprises et ça commence avec France et la scène au supermarché qui fait plaisir à voir. Même si la situation a pris de l’ampleur et qu’elle aurait pu se régler de manière plus pacifique, j’ai aimé voir France remettre les gens à leur place ! Vincent le répète constamment mais je suis d’accord avec lui, c’est une femme exceptionnelle. Bao, lui, est un homme qui a intériorisé beaucoup de choses au cours de sa vie et qui va compatir au malheur de Vincent malgré le mauvais départ qu’ils ont pris. C’est quelqu’un de sanguin et il ne supporte pas qu’on s’attaque de près ou de loin à sa famille. Il a aussi une carrure imposante qui lui sera très utile à lui et à Vincent.
J’ai vraiment aimé l’amitié et même l’amour qui grandit entre Vincent et ses voisins. C’était émouvant de voir ce vieux loup solitaire se faire apprivoiser et accepter la main qu’on lui tend… Comprendre qu’il y a des choses qu’il ne peut plus faire tout seul, qu’il faut qu’il arrête de s’entêter et qu’il doit accepter l’aide qu’on lui fournit, qu’elle vienne de ses voisins, la police ou son aide à domicile. C’est souvent suite à un électrochoc que cette évolution arrive mais elle est là et c’est le principal ! 

Enfin, pour ce qui est de l’histoire, elle est rythmée entre les scènes familiales, le quotidien de Vincent et les scènes d’action. Difficile donc de s’ennuyer, surtout quand les rebondissements et les révélations s’enchaînent sans qu’on les voit venir. Vincent a un plan pour se venger des assassins de sa femme mais rien ne se passera comme prévu ! J’ai été ballotée de surprises en surprises et j’ai adoré. Tout ce qui paraît flou ou peu cohérent finit par trouver une explication et quand un récit est aussi bien ficelé, je ne peux que prendre du plaisir à le lire.

Bref, « … Et pour le pire » est un très bon thriller. Il se différencie des autres par son langage crue et son protagoniste atypique. Certaines réflexions de Vincent m’ont dérangé mais je suis passée outre car ça se mariait bien au caractère du personnage. Puis sa tristesse est si grande et sa colère si justifiée, que ça nous le rend, malgré tout, sympathique. Vincent est entouré d’alliés et d’ennemis qui ont tous des révélations importantes à faire et cela rend l’histoire palpitante et surprenante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s