Brocélia – Jean-Marc Dhainaut

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « Chaque korrigan, chaque arbre, chaque buisson, chaque animal s’était mis à trembler. Non pas de froid, mais parce que le mal en personne venait d’être libéré. Nous étions le 14 décembre 1979. »

couv50574976

Titre : Brocélia
Auteur : Jean-Marc Dhainaut
Genre : Fantastique, Paranormal
Langue : Française
Pages : 256
Note : 4.5/5

En bref : Nouvelle enquête paranormale avec cette fois-ci Meghan Grayford aux commandes. Sa personnalité diffère de Lambin, les enjeux du coup changent mais les frissons restent bel et bien et la plume de l’auteur est toujours aussi prenante. J’ai adoré ce que nous a proposé l’auteur avec elle et j’ai hâte de découvrir quel mystère elle élucidera la prochaine fois !

Résumé :

Meghan Grayford, une jeune journaliste passionnée par l’exploration de lieux abandonnés, a localisé un vieux manoir dans la forêt de Brocéliande : ses occupants semblent avoir fui précipitamment… En se faufilant dans cette bâtisse isolée, Meghan ignore encore que son histoire n’est pas peuplée de magie et de fées, mais d’horreur et de sang…
La nuit, quand tout est calme, le Manoir Brocélia se réveille…
La nuit, quand tout est calme, les atrocités de son passé reprennent vie… La curiosité est un vilain défaut… Meghan aurait mieux fait de s’en souvenir…

Avis :

Ce livre est un SP proposé par les Editions Taurnada et je remercie Joël pour sa confiance. C’est toujours un plaisir de découvrir les romans de cette maison d’édition.

Meghan Grayford est journaliste pour Insolite Magazine. Son travail consiste à écrire des articles sur les mystères qui entourent sa région bretonne. Alors que le bouclage du prochain numéro arrive, Dany le rédacteur en chef appelle Meghan dans son bureau. Il n’est absolument pas satisfait du papier qu’a rédigé la jeune femme et il demande à ce que celle-ci recommence et trouve un meilleur sujet.
Après y avoir longuement réfléchi, Meghan décide de retourner dans un vieux manoir qu’elle avait visité précédemment. D’étranges événements s’y étaient alors produits et Meghan est déterminée à en connaître l’origine et à reporter tout cela dans son magazine.

Dans Les couloirs démoniaques, la dernière enquête d’Alan Lambin, nous faisions la connaissance de Meghan, femme intrépide adepte des lieux abandonnés. J’avais alors senti un fort potentiel dans ce personnage et j’espérais intérieurement que l’auteur en face l’héroïne d’un futur roman. Mon vœu a été exaucé et je suis ravie du résultat.

Nous sommes donc dans une nouvelle enquête paranormale qui se déroule cette fois-ci dans le manoir Brocélia situé dans la forêt de Brocéliande, un lieu chargé de folklore. J’ai trouvé cette histoire bien plus effrayante que les précédentes de l’auteur. Est-ce à cause du lieu choisi ? Est-ce que parce que j’avais l’habitude de la méthode de travail d’Alan Lambin ? De son flegme face à toutes les épreuves qu’il traversait ? Et que je me sentais en « sécurité » avec lui ? Peut-être ! Toujours est-il que j’ai bien flippé en lisant ce roman et que je n’étais pas sereine en allant me coucher le soir… xD Cela vous montre au moins à quel point le récit conté était prenant !

Comme je l’ai dit, j’aimais beaucoup le calme d’Alan Lambin mais aussi sa façon de travailler avec tout son matos et son scepticisme face à tout ce qui touche au paranormal. Il a toujours eu une approche scientifique tout en gardant en tête les contes et légendes de son enfance. Ce contraste m’a toujours plu mais j’ai tout autant aimé l’approche de Meghan. C’est une femme plus jeune, plus aventurière et qui est très sensible au monde spirituel. Elle arrive tout de même à garder un certain sang-froid au vu de la situation et de ce qu’elle voit et/ou entend autour d’elle. Cela rend la narration plus vivante et rythmé à mon goût. Equipée seulement de son appareil photo, de lampes et d’une radio, elle parcourt le manoir et ses alentours en quête de vérité. Son ami et journaliste Janis sera aussi là pour l’épauler et pour lui dégoter les renseignements historiques du lieu. Un duo très différent d’Alan et Mina mais tout aussi passionnant à suivre.

Ce que j’ai aimé aussi c’est justement les apparitions d’Alan Lambin. Jean-Marc Dhainaut l’a fait intervenir à quelques reprises dans ce roman pour effectuer une sorte de passation de pouvoir mais il a bien pris soin de laisser constamment Meghan sur le devant de la scène. C’est un dosage qu’il n’est pas forcément facile de gérer mais l’auteur s’en est tiré comme un chef !

Des personnages intéressants, une plume prenante mais qu’en est-il de l’histoire ? Je l’ai trouvé franchement chouette ! J’ai adoré découvrir les secrets que recèlent le manoir via les rumeurs du village d’à-côté, les interviews que fait Meghan ou encore les renseignements que déterrent Janis grâce à ses contacts. On apprend énormément de choses, qui se passent à des époques différentes, et ce n’est pas évident de faire le tri de tout ce qu’on entend mais, pour moi qui aime jouer les détectives, c’était un pur bonheur !

En bref, Jean-Marc Dhainaut revient dans le monde du paranormal avec son roman « Brocélia ». Ce n’est plus Alan Lambin qui est à la tête des expéditions mais Meghan Grayford, une journaliste. Bien que leur personnalité diffère ainsi que leur méthode de travail, j’ai autant aimé suivre les deux. Chacun apporte sa touche personnelle et une ambiance différente au récit. La plume de l’auteur cependant est toujours aussi efficace et j’ai plongé tête la première dans cette enquête éprouvante aussi bien pour les personnages que le lecteur. Si vous avez aimé les précédents livres de l’auteur, vous serez sûrement conquis par ce nouvel opus. Frissons garantis !

Publicité

7 réflexions sur “Brocélia – Jean-Marc Dhainaut

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s