Haikyû!! #22-34 – Haruichi Furudate

Note : ★★★★★ (5/5) Coup de cœur
Extrait : « A l’instant où tu ne feras plus qu’un avec le reste de l’équipe… tu réaliseras peut-être que tu ne t’es jamais senti aussi bien. »

couv57882694Titre : Haikyû!! #22-34
Auteur : Haruichi Furudate
Genre : Shonen
Langue : Française
Tomes : 39 tomes (en cours)
Note : 5/5 Coup de cœur

En bref : Excellent ! Une série de tomes bien plus techniques que les précédents. Le rythme s’en trouve un peu ralenti mais la qualité des échanges et la pression sont eux, bien présents et j’en ai encore des palpitations. J’avais l’impression d’être sur le terrain !

Résumé :

Résumé du tome 22 : Lever de rideau sur la finale des éliminatoires du département de Tokyo pour le Printemps Interlycées ! Avec quatre équipes pour seulement trois places, la qualification peut être acquise dès le premier match qui voit s’affronter les lycées Fukurodani et Nekoma. Face à un Bokuto au meilleur de sa forme, Nekoma compte sur Yaku pour la récupération, et sur Kenma pour la stratégie ! Mais cela sera-t-il suffisant pour battre l’un des cinq meilleurs attaquants du Japon ?!

Avis :

Dans cette série de tomes nous avons tout d’abord la finale des éliminatoires du département de Tokyo, quelques entraînements spéciaux puis le début du tournoi du Printemps Interlycées où toutes les meilleures équipes de volley-ball du Japon se retrouvent. Parmi elles, Karasuno, qui a réussi à battre Shiratorizawa lors de leur compétition régionale.

Cette partie se passe après la saison 3 de l’anime, c’était donc, pour moi, la découverte totale et je peux vous dire que j’ai pris mon pied !
Pendant que Karasuno continue de s’entraîner en vu du tournoi du Printemps Interlycée, Nekoma et Fukurodani participent à la phase d’éliminations de leur département. Durant cette phase, le mangaka a mis l’accent sur les équipes de Tokyo et nous ne voyons pas du tout Karasuno pendant quelques tomes. J’ai adoré le fait que, même si les protagonistes du mangas sont absents de la scène, je continue à prendre plaisir à suivre d’autres équipes. Cela montre à quel point Haruichi Furudate met du cœur à l’ouvrage et a réussi à créer des personnages secondaires tout aussi attachants que les principaux et un univers où tout le monde est susceptible d’avoir son quart d’heure de gloire. C’est vraiment bien pensé car lorsqu’un match où deux équipes que nous suivons de près arrive, nous ne savons plus où donner de la tête et qui encourager !

Dans ce Printemps Interlycées, le mangaka reprend plus ou moins le même schéma que précédemment, c’est-à-dire que nous retrouvons de vieilles connaissances comme Nekoma et Fukurodani mais découvrons aussi de nouveaux adversaires dont le jeu sera très différent de Karasuno. Ainsi, Haruichi Furudate nous montre toutes les nuances du volley-ball et bien que certaines techniques employées soient… dégueulasses (n’ayons pas peur des mots !), il est tout de même difficile de détester l’équipe en question. Les échanges sont tellement beaux, le match si vif et impressionnant qu’on est embarqué direct et nous n’avons qu’une idée en tête, savoir qui va l’emporter !

Côté personnages, encore une fois, Karasuno fait face à des personnages hauts en couleur et comme je l’ai dit, il n’est pas impossible de tomber sous le charme de l’ennemi (attention !). Néanmoins, les membres de Karasuno ne sont pas en reste et continuent à évoluer pour mon plus grand plaisir. Je pensais qu’ils étaient, pour quelques uns, arrivés au maximum de leurs capacités mais ce fût une erreur de penser ça. Nos corbeaux sont encore plein de surprises ! Je suis amoureuse de chacun d’entre eux, ils ont une énergie communicative, un mental d’acier et une confiance inébranlable envers leurs coéquipiers. Ils arrivent à rire et faire les abrutis dans les pires moments, c’est magique ❤ Même si leurs adversaires ont beaucoup de charmes et des personnalités bien à eux, Karasuno reste tout de même un cran au dessus.
Celui qui m’a le plus bluffé d’ailleurs, c’est Hinata. L’entraînement auquel il a assisté a ouvert en lui une vanne qui a décuplé son potentiel et j’ai vraiment hâte qu’il maîtrise tout ça. Franchement, il me met des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre ce petit bonhomme. Il m’aura aussi fait énormément rire, notamment dans le tome 24, je n’en pouvais plus xD.

Tout ça pour dire que Karasuno s’est grandement amélioré, a acquis de l’expérience et ça se ressent dans les matchs. Ils sont plus techniques et perdent un peu en rythme et en attaques impressionnantes mais cela est compensé par des échanges plus longs et une pression accrue sur les joueurs. Il m’arrivait de ne pas oser tourner la page de peur de voir nos protagonistes perdent un point fatidique ou d’arrêter de respirer pendant un échange tellement la tension était à son comble. L’auteur a un truc pour faire passer les émotions et nous faire vivre le match à 100%, comme si nous étions sur le terrain, c’est impressionnant !

Bref, cette suite de tomes est encore une réussite. Haruichi Furudate nous offre de très beaux matchs, d’une qualité sans pareille et nous n’avons même pas encore atteint la finale du tournoi. Karasuno est en éternel évolution et on sent que le mangaka prépare la relève. J’ai hâte de voir ce que la suite va donner. C’est addictif !

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tomes #1-10 / Tomes #11-21

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s