Effacée, tome 1 – Teri Terry

 Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « C’est une chose, de poser des questions ; Mais que fais-tu des réponses ? » – « C’est une drôle de logique : mourir conscient ou vivre inconscient. »

couv42040258

Titre : Effacée, tome 1
Auteur : Teri Terry
Genre : Science-Fiction, Jeunesse
Langue : Anglaise
Pages : 439
Note : 4.25/5

En bref : J’ai aimé le pitch bien développé, les héros et leur évolution, la diversité des personnages et les suspicions qu’on n’a pour chacun. J’ai adoré démêler le vrai du faux et toutes ses réflexions sur la rédemption, ce qui fait un Homme. Il y a moultes choses intéressantes dans ce tome et même si le rythme manque de punch, j’ai hâte de lire la suite.

Résumé :

Dans un futur proche, en Angleterre, les criminels de moins de 16 ans sont condamnés à perdre tout souvenir de leur passé. Malgré son Effacement, cependant, Kyla fait d’étranges cauchemars. Comme si ses souvenirs s’obstinaient à remonter à la surface…
Petit à petit, le doute s’installe. A-t-elle vraiment commis un crime et mérité son sort ? La jeune fille n’est pas certaine de vouloir le découvrir, d’autant que sa nouvelle vie de lycéenne lui plaît. Et que son passé pourrait s’avérer difficile à supporter …
Mais peut-on être soi, à 16 ans, si l’on ignore d’où l’on vient ? Grâce à Ben, Effacé, lui aussi, et convaincu que l’Effacement cache en réalité une gigantesque manipulation, Kyla trouvera peut-être la force de partir en quête de sa propre histoire…

Avis :

Nous sommes dans un monde où les criminels ayant moins de 16 ans voient leur mémoire complètement effacée. Une deuxième chance leur est donnée de vivre une vie paisible à condition qu’ils portent un Novo, un bracelet qui indique le niveau de bonheur de la personne. Si cette dernière ressent des émotions négatives (tristesse, colère, pulsions meurtrières,…), l’indicateur diminue et s’il passe en-dessous de 3, le porteur perd connaissance et peut même avoir des lésions au cerveau et décéder si la jauge est trop basse. 
C’est le jour de sortie de Kyla. Après neuf mois à l’hôpital, elle va pouvoir rejoindre sa nouvelle famille et être réintégrée dans la société. Avant de pouvoir espérer retourner à l’école et reprendre une activité normale, il va falloir qu’elle fasse ses preuves et qu’elle s’adapte à son nouvel environnement. Ce qui ne sera pas évident pour la jeune femme, qui fait des cauchemars régulièrement. Mais est-ce que ce sont réellement des mauvais rêves ou plutôt des souvenirs ? Quel crime a t-elle commis pour finir ainsi ? Et pourquoi n’arrive t-elle pas à être aussi heureuse que les autres ?

Petite saga de science-fiction dont j’ai beaucoup aimé le pitch. J’ai déjà lu quelques sagas qui reprennent la problématique des crimes, je pense notamment à Forget Tomorrow qui les empêchait en farfouillant dans l’avenir et en enfermant les gens avant qu’ils les commettent. Ici, on donne une deuxième chance aux mineurs mais est-ce vraiment le cas ? Comme vous vous en doutez, les apparences sont trompeuses et le système mis en place par le gouvernement n’est pas aussi pacifique et bon qu’il semble l’être. La curiosité de Kyla finira par l’emporter et dès ce premier tome, nous découvrirons déjà une partie de l’envers du décor. J’ai aimé tout ce que j’y ai découvert. L’histoire est solide, bien développée et elle fait son petit bout de chemin sans qu’on ait quoique ce soit à redire. La seule chose qui m’a gêné, c’est l’absence de point culminant. Souvent dans les trilogies, la fin du premier tome monte crescendo pour nous offrir un final qui chamboule complètement l’univers du protagoniste et qui nous laisse en haleine. Ce n’est pas le cas ici. Le rythme est plat mais pas du tout dans le sens ennuyant, disons que mon cœur n’a pas joué les montagnes russes, que les révélations se font naturellement et qu’il n’y a pas eu de scènes d’action où je me suis dit « OMG, il va lui arriver des problèmes, c’est sûr ! ». J’aurais bien aimé un peu plus de punch et de tension, quelque chose qui vienne pimentée la narration. Peut-être dans le tome suivant !

Côté personnage, je les ai tous beaucoup aimé. Kyla, Amy et Ben sont trois porteurs de Novo mais ils n’appréhendent pas leur situation de la même manière. Alors qu’Amy est complètement intégrée dans la société, Ben et Kyla se posent un peu plus de questions sur leur passé oublié, sur leur indentité, sur « l’armée » du gouvernement qui embarque des gens sans qu’on ait plus de leurs nouvelles par la suite. J’ai trouvé les réflexions des personnages très intéressantes. Peut-on devenir quelqu’un, avoir un avenir quand on ne se rappelle pas qui on a été ? C’est notre passé qui nous construit, qui nous empêche de refaire les mêmes erreurs mais quand celui-ci a été effacée, que nous reste t-il ?
C’est aussi ce genre d’interrogations que nous aurons dans ce premier tome et elles étaient pertinentes et bien développées.

J’ai aussi apprécié les différentes romances qui s’ouvrent à nous. Elles sont discrètes, matures et se créent tout simplement entre les personnages.
Un autre point que j’ai adoré, ce sont les personnages secondaires. Entre la famille de Kyla, ses professeurs, ses amis, les docteurs ou ses aides à la réinsertion, il y a pas mal de monde qui gravite autour de la jeune fille et il est très difficile de cerner, parmi eux, qui est un allié car tout le monde est gentil avec elle et fait tout pour qu’elle s’adapte au mieux à la société. Déterminer qui va la protéger, qui va cafter et qui va rester neutre est un exercice qui m’a énormément plu car tout au long du livre la dynamique entre les différents personnages va changer et ceux qu’on pensait nuisible à Kyla finissent par être des alliés de taille et inversement. Le doute est constamment permis ce qui nous oblige à jouer les détectives et psychologues à chaque rencontre et à craindre le pire pour notre héroïne.

Pour finir sur les personnages, il y a juste la famille de Phoebe que je n’ai pas trop saisi, enfin surtout son oncle qui fait une fixette sur Kyla pour une raison assez obscure. Je suis partie du principe qu’il avait des problèmes mentaux ou une affection particulièrement pour les jeunes filles mais en vrai, rien est expliqué à son sujet. C’est un peu le mystère.

Bref, « Effacée » est un premier tome très prometteur. J’ai tout aimé, le pitch bien développé, les protagonistes et leur évolution, la diversité des personnages secondaires et les suspicions qu’on ne peut s’empêcher d’avoir sur chacun d’entre eux. J’ai adoré démêler le vrai du faux, le corrompu de l’honorable et toutes ses réflexions sur la rédemption, la deuxième chance et tout ce qui fait un Homme au cours de sa vie. Il y a beaucoup de choses intéressantes et bien construites dans ce volume et même si le rythme est un peu trop constant et manque de punch, je suis curieuse de savoir où les pas de Kyla vont l’embarquer.

Découvrez mes chroniques de la saga complète : Tome 2 / Tome 3.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s