L’Asile, tome 1 – Madeleine Roux

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « It was a house for those who could not take care of themselves, for those who heard voices, who had strange thoughts and did strange things. The house was meant to keep them in. Once they came, they never left. »

couv71123015Titre : L’Asile, tome 1
Auteur : Madeleine Roux
Genre : Fantastique, Thriller
Langue : Anglaise
Pages : 313
Note : 4.5/5

En bref : Une histoire oppressante d’un bout à l’autre. J’ai été perturbée par la narration à la 3ème personne au début mais je pense avoir compris ce choix par la suite. Côté personnage, Dan est un garçon complexe et j’ai beaucoup aimé son trio avec Abby et Jordan. Je suis curieuse de voir ce que nous réserve l’auteure dans le tome 2.

Résumé :

UNE FOIS ENTRÉ, PLUS MOYEN D’EN SORTIR.
Pour Dan Crawford, un ado de seize ans, un programme estival pour étudiants doués représente la chance d’une vie. Personne d’autre à son école ne comprend sa fascination étrange pour l’histoire et la science, mais au sein du programme préparatoire du Collège du New Hampshire, ces excentricités sont pratiquement des prérequis.
À son arrivée, Dan apprend que la résidence estivale habituelle a fermé ses portes, obligeant les étudiants à demeurer dans un édifice qui tombe en ruines, Brookline — un ancien hôpital psychiatrique. À mesure que Dan et ses deux nouveaux amis, Abby et Jordan, explorent les couloirs sinueux et le sous-sol dissimulé de Brookline, ils découvrent des secrets troublants sur les événements survenus entre ses murs… Des secrets qui lient Dan et ses amis au passé sombre de l’asile. Car Brookline n’était pas un hôpital psychiatrique ordinaire. Et certains secrets refusent de demeurer enfouis.

Avis :

Dan arrive au camp d’été de New Hampshire où les élèves ont la possibilité de choisir les cours qu’ils veulent suivre pendant un mois. Dan a choisi l’histoire, la science mais surtout la psychologie tandis que ses deux nouveaux amis, Jordan et Abby, ont respectivement choisi des cours en rapport avec les mathématiques et l’art. Lors de leur séjour, les élèves vont devoir loger dans un hôpital psychiatrique racheter par l’école et reconverti en dortoir. Le trio, Dan, Abby et Jordan, qui est loin de partager les mêmes centres d’intérêt aux premiers abords, va un soir vagabonder dans les couloirs de l’asile et plus particulièrement dans le bureau du directeur de l’établissement. Là-bas, ils feront d’étranges découvertes qui les amèneront à se poser des questions sur les méthodes employées sur les patients de l’époque. Ces trouvailles vont cependant être suivies d’événements plus étranges les uns que les autres.

Je ne savais pas à quoi m’attendre lorsque j’ai commencé ma lecture hormis le fait que j’allais sûrement faire des cauchemars après. Finalement, j’ai échappé aux cauchemars mais je n’étais pas tranquille pour autant. L’ambiance de ce premier tome est suffisamment oppressante pour vous donner envie de vous retourner régulièrement pour vérifier que personne ne va vous sauter dessus ou apparaître d’un coup à vos côtés. Les descriptions de l’asile, des moyens employés pour ‘guérir’ les patients ou même les pensées de Dan nous plonge dans un monde effrayant qui m’a mis mal à l’aise à plusieurs reprises. Comme Dan, j’avais moi aussi l’impression d’être constamment épiée. Le tout est ponctué de photos et d’images qui viennent accentuées ce mal être et ajoute une pointe de réalisme, très appréciable, au récit.

En plus de l’ambiance angoissante qui nous captive et nous plonge dans les méandres de l’hôpital, les personnages que nous délivre l’auteure sont plutôt prometteurs. Dan a une psychologie très intéressante, il questionne et doute de tout, même de lui. Il n’est pas très social et se demande souvent comment les autres élèves font pour se faire des amis aussi vite. Il a longtemps été placé en foyer avant d’être adopté par un couple qu’il affectionne. Ce passé un peu dur, lui vaut des passages réguliers chez une thérapeute et des problèmes de santé. Bref, tout ça pour dire que Dan est un jeune homme complexe que j’ai beaucoup aimé et dont j’aimerais connaître tous les secrets. Abby aussi a sa petite histoire personnelle qui affectera tout un pan du récit. Jordan, quant à lui, n’a pas d’histoire à proprement parler ni une personnalité très prononcée mais c’est grâce à lui que le trio a pu s’infiltrer dans le bureau fermé à clé du directeur et il se révélera être au final, un élément important de cette histoire. J’espère néanmoins qu’il sera davantage impliqué dans la suite de cette saga.

En ce qui concerne le développement de l’histoire, elle se passe principalement dans l’asile mais aussi dans le village situé juste à côté. L’auteure introduit le lieu et les personnages avec beaucoup d’habilité et j’ai presque tout de suite été emportée par sa plume. Je dis ‘presque’ parce que le récit est raconté à la troisième personne du singulier et j’ai eu un peu de mal à m’y habituer. Cependant, et ce n’est qu’une hypothèse de ma part, je pense qu’il y a une raison très précise à ce choix et si ma supposition s’avère être exacte alors je soutiens à 100% la décision de l’auteure ! A part ça, il reste encore beaucoup de zones d’ombres à explorer et de mystères à élucider sur l’hôpital, Dan et ses amis, je suis donc très curieuse de savoir ce que nous réserve le prochain tome et comment l’auteure va réussir à nous amener ces réponses.

Retrouvez mes chroniques de la saga ici : Tome 0.5 / Tome 2 / Tome 3 / Spin-off.

Publicités

4 réflexions sur “L’Asile, tome 1 – Madeleine Roux

    • C’est glauque en effet et je ne suis pas spécialement fan des hôpitaux non plus mais l’histoire est prenante. Reste à voir si ça sera toujours le cas dans le prochain tome. Vu comment ça se termine, j’ai du mal à savoir ce que va faire l’auteure pour nous donner les réponses attendues ><'

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s