Sorceleur, tome 1 : Le dernier vœu – Andrzej Sapkowski

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Les gens, dit Geralt en détournant la tête, aiment bien inventer des monstres et des monstruosités. Ça leur donne l’impression d’être moins monstrueux eux-mêmes. »

couv11304525

Titre : Sorceleur, tome 1 : Le dernier vœu
Auteur : Andrzej Sapkowski
Genre : Fantasy
Langue : Française
Pages : 308
Note : 4/5

En bref : Un premier tome qui est une suite de nouvelles. Bien que cela nous permette de faire connaissance avec les personnages et l’univers dans lequel ils vivent, il manque parfois des informations pour comprendre l’importance de ce qui nous est racontée.

Résumé :

Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique.

Avis :

Que vous l’ayez vu ou non, vous n’avez sans doute pas pu passer à côté de The Witcher, la série sortie sur Netflix en fin d’année dernière et qui est l’adaptation de la saga Sorceleur d’Andrzej Sapkowski. Après avoir vu la série et quelques Let’s Play des jeux vidéos, j’ai décidé de me lancer dans les livres pour connaître le fin mot de l’histoire.

Dans ce premier tome, nous suivons Geralt de Riv dans une mission. Elle consiste a désenchanter une princesse qui a été maudite et transformée en Strige. Si la malédiction ne peut pas être levée, il a l’autorisation de la tuer mais en aucun cas, cela doit être sa première option. Une fois cette mission terminée, Geralt se ressource au temple Melitele où il se remémore quelques pans de son passé.

Ce tome est en réalité une suite de nouvelles sur deux timelines différentes. La première se passe dans le présent et raconte la mission de Geralt que j’ai brièvement raconté au-dessus. La deuxième se déroule dans le passé et nous conte d’anciennes missions du Sorceleur, ses rencontres avec des personnages clés et le destin qui se met en place à son insu. Chaque nouvelle est entrecoupée de petits chapitres appelés « La voix de la raison » où nous suivons le bon rétablissement de Geralt et ce qu’il compte faire par la suite.
Ce changement constant entre le présent et le passé n’est pas forcément facile à prendre en main quand on n’y est pas préparé mais une fois fait, la lecture est plus agréable !

Bien que ce tome soit considéré comme étant le tome 1, je ne sais pas s’il est vraiment judicieux de le lire en premier. Je n’ai eu aucun mal à comprendre les événements qui se dressaient sous mes yeux, ni les personnages que l’on rencontrait car j’ai vu la série mais pour un néophyte, il est possible que beaucoup d’éléments restent obscurs une bonne partie du roman. Par exemple, Yennefer est mentionnée à deux ou trois reprises mais c’est seulement dans la dernière nouvelle que nous apprenons qui elle est réellement et comment elle et Geralt se sont rencontrés.

Un autre point qui m’a, non pas dérangé, mais surpris, c’est le style d’écriture de l’auteur. Je ne sais pas si cela vient, en réalité, de la traduction ou de l’écrivain lui-même mais le langage est très moderne pour de la Fantasy. Avec Robin Hobb, j’ai l’habitude d’avoir un langage plutôt ancien et soutenu, alors voir Geralt, Jaskier ou d’autres parler et injurier avec des mots que nous utilisons vous et moi m’a quelque peu perturbé dans les premiers chapitres et même encore par la suite. Je trouve que ça crée un décalage avec l’univers médiéval qui est décrit et je n’ai pas encore réussi à complètement m’y faire, ça viendra peut-être dans le tome 2 !

Enfin, si je dois comparer avec la série, je trouve Jaskier et Yennefer fidèles à leur personnage. Par contre Geralt est bien plus expressif et bavard que dans la série. Ce n’est pas plus mal remarque parce que le livre aurait été bien long avec juste des dialogues en mode « Hum. Hum. Fuck. » xD.

Bref, ce premier tome du « Sorceleur » annonce une histoire prometteuse. A travers les nouvelles qui nous sont racontées, nous découvrons les personnages clés de la saga ainsi que le monde dans lequel ils vivent. J’ai passé un bon moment malgré les sauts constants dans le passé et le langage moderne qui dénote un peu avec l’univers que je visualisais. La plupart des nouvelles contenues dans ce tome ont été adaptées dans la série, j’ai donc apprécié les redécouvrir et voir à quel point, les producteurs étaient restés fidèles au roman. Maintenant que le préambule est passé, je suis curieuse de rentrer dans le vif du sujet.

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tome 2 / Tome 3 / Tome 4 / Tome 5 / Tome 6 / Tome 7 / Spin-Off

4 réflexions sur “Sorceleur, tome 1 : Le dernier vœu – Andrzej Sapkowski

  1. Bizarre cette modernité dans le langage ! Ayant bien aimé la série, je suis tentée d’autant que je ne suis pas contre l’idée d’un sorceleur plus expressif 🙂 J’ai la première intégrale dans ma pal, mais j’avoue que son épaisseur me rebute un peu même s’il est possible de la lire petit à petit.

    J’aime

    • Je te comprends totalement ! J’ai l’intégrale en e-book et c’est très frustrants de « tourner » des dizaines et des dizaines de pages et de ne pas voir le pourcentage de pages lues augmenter ^^ »
      Mais si tu as apprécié la série, tu peux te laisser tenter par les livres, tu les apprécieras je pense !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s